A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Décès » L’ancien Tokitsukaze oyakata est mort

L’ancien Tokitsukaze oyakata est mort

Futatsuryû (双津竜) plus connu comme étant l’ancien Tokitsukaze oyakata est décédé mardi à l’âge de 64 ans.

Tokitsukaze oyakata à l'époque des faits
Tokitsukaze oyakata à l’époque des faits

L’histoire retiendra surtout de lui le scandale qui avait ébranlé le monde du sumo à la Tokitsukaze beya qu’il dirigeait à l’époque et dont l’une des jeunes recrues est décédée suite aux mauvais traitements que lui avait infligé son maître.

Affaire mortelle à la Tokitsukaze beya

 Les faits remontent à 2007, dans la nuit du 25 juin plus exactement. Le le jeune Tokitaizan de son vrai nom Takashi Saito âgé de seulement  17 ans en avait profité pour fuir sa heya mais il est rapidement retrouvé par ses aînés qui s’empressent de lui infliger une sévère correction mais c’est le lendemain que les choses vont véritablement s’aggraver.

Le 26 juin, Tokitsukaze oyakata ordonne à Tokitaizan d’exécuter de longues séries de butsugari geiko accompagnées par de violents coups portés par ses paires. A la fin de l’entraînement, le jeune homme est complètement épuisé dans l’impossibilité de bouger. Tokitaizan perd connaissance et gis au sol poussant des gémissements de douleur, l’oyakata mettra plusieurs dizaines de minutes avant de réagir et d’appeler une ambulance. Le jeune homme est déclaré mort peu de temps après son admission à l’hopital.

Tokitsukaze oyakata est reconnu responsable de maltraitance et se fait exclure de la Fédération de Sumo le 5 octobre de cette même année. C’est au pied levé que le maegashira Tokitsuunmi annonce son intai afin de reprendre la heya.

Le procès envers l’ancien oyakata s’ouvre en février 2009. Il est reconnu coupable du décès du jeune homme et se voit condamner le 29 mai à une peine de 6 ans d’emprisonnement. Il fait aussitôt appel puis il est libéré sous caution.

Il a par la suite demandé une indemnité de départ de l’Association de Sumo estimée à 20 millions de yens (près d’un million et demi d’euros ). Les deux parties sont parvenues à un règlement à l’amiable en janvier 2010 mais les détails n’ont pas été divulgués. Son appel est rejeté en août 2011 et il écope d’une peine de 5 ans d’emprisonnement.

Futatsuryû est mort mardi 12 août d’un cancer du poumon à l’âge de 64 ans. La Fédération de sumo s’est montrée plus que discrète sur cette information.

Source : Hochi

Pour plus d’informations sur cette affaire, je vous recommande la lecture du Monde du Sumo n°24 d’octobre 2007 ainsi que du Petit Banzuke Illustré n°22 de juillet 2007

La carrière de Futatsuryû

En tant que lutteur Futatsuryû (双津竜) de son vrai nom Jun’ichi Yamamoto (山本順一) avait fait ses débuts dans le sumo en septembre 1963. Originaire de l’île septentrionale d’Hokkaidô, Futatsuryû rejoint la Tokitsukaze beya (時津風部屋) où ses performances l’amèneront en juillet 1979 jusqu’au premier rang des sanyaku, c’est à dire komusubi le tant d’un tournoi. C’est son plus haut rang atteint dans le sumo. Auparavant il s’était déjà distingué en remportant le tournoi en makushita en septembre 1969 puis à deux reprises le championnat en division jûryô (en mai et en novembre 1975).

Il termine sa carrière de lutteur comme makushita 32 sur un score de 1 – 6 – 0 et annonce son intai lors du Kyûshû basho en 1982.

Nom de lutteur (shikona) : Futatsuryû Jun’ichi (双津竜 順一)
Véritable nom : Jun’ichi Yamamoto
Heya : Tokitsukaze

Rang le plus haut atteint : komusubi (juillet 1979)
Rang lors de son intai : makushita 32

Résultats de carrière : 676-669-30
Nombre de participations aux tournois : 118

Taille : 184 cm
Poids : 171 kg

A lire également :

Funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji Ce sont pas moins de 1000 personnes qui se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *