A la une :
Accueil » Actualités » Nos entretiens » Araibira, la chaine du sumô sur internet : interview

Araibira, la chaine du sumô sur internet : interview

Araibira, le pape du sumo sur Internet

Nous avons rencontré le webmaster du fameux site « Araibira Sumo Coverage » qui ravi tous les amateurs de sumô depuis de longs mois en poussant en ligne les vidéos des combats de chaque tournoi.

Malgré le changement de politique de la NSK concernant le streaming vidéo et une action musclée contre la chaine Youtube d’Araibira menée par l’Association Japonaise, ce dernier persiste et nous explique les raisons de son choix.

L’interview est disponible en anglais et en français.

Logo de la chaîne d'Araibira
Logo de la chaîne d’Araibira

  • Interview en français 
  • English version 

DOSUKOI : Tous les amateurs de Sumô connaissent le web site « Araibira Sumo Coverage », mais qui est vraiment Araibira ? Pouvez-vous vous présenter ?
Araibira : Je m’appelle Alden Alayvilla. J’ai 28 ans et je vis à Hawaii. Je suis actuellement à l’Université d’Hawaii à Manoa. Je veux obtenir un diplôme en journalisme.

Vous vivez loin du Japon ? Comment vous est venue cette passion pour le sumô ?
J’ai commencé à regarder le sumô à l’âge de 10 ans. Je voulais soutenir Akenono.

Êtes-vous déjà venu au Japon ? Envisagez-vous d’y aller sinon ?
Je ne suis jamais venu au Japon. Cependant, je prévois d’y aller un jour.

Quels sont vos lutteurs préférés?
Mes lutteurs favoris sont Hakuho, Akebono, Oorora, Osunaarashi, et Takayasu

Dans les années 90 il y avait une forte proportion de lutteurs américains originaires d’Hawaï mais plus maintenant ; c’est maintenant les mongols qui dominent le sumô ; qu’en pensez-vous ?
L’afflux de lutteurs mongols est bon pour le sport. Ils sont compétitifs, entraînés, et techniques dans leur approche. Ce serait bien de voir plus d’Hawaïens, mais c’est à la NSK de recruter plus de lutteurs étrangers.

Quel était votre but initial lors de la création du site ? What was your initial goal when creating the site?
Mon objectif initial était de télécharger des vidéos pour mon usage personnel. Je ne pensais pas que ça deviendrait un phénomène aussi global, avec des millions de vues de partout dans le monde.

Pouvez-vous nous rappeler rapidement les événements de débuts d’année et vos démêlées avec la NSK ?
Au cours du Hatsu basho 2014, la NSK a rendu payant son streaming en direct. J’utilisais le streaming pour télécharger mes vidéos. Quand mes vidéos ont été téléchargées sur YouTube, UstreamAsia a signalé plusieurs de mes vidéos et mon site YouTube a été arrêté. J’ai perdu plus de 24.000 vidéos.

Pensez-vous que la décision de la NSK leur a été dictée uniquement pour des raisons économiques et légales ?
Absolument.

Quel est votre position actuelle face à la NSK, et que pouvez-vous encore publier sur le website ?
Je n’ai pas de position avec la NSK. Je publie toujours des vidéos sur YouTube et Vimeo. Il semblerait que la NSK me laisse tranquille pour l’instant

Le sumô peut-il encore rebondir, et retrouver un public après tous les événements de ces dernières années ?
C’est difficile à dire. Le Sumo est un sport très peu médiatisé. Même au Japon, un citoyen normal ne regarde pas le sumo. Je pense que la communauté étrangère aura une plus grande influence pour l’avenir du sumo.

 Que pouvez-vous souhaiter à tous les fans de sumô ?
Mahalo (merci) pour votre soutien tout au long de ces années! Si ce n’était pas pour vous, les fans, je ne serais pas capable de faire ce que je fais. J’espère que, très bientôt, quelqu’un sera inspiré par mon travail et continuera de populariser le sumo comme je l’ai fait.

Merci Araibira !!
Thanks!!


Dosukoi : All fans know Sumô website « Araibira Sumo Coverage », but who is really Araibira? Can you introduce yourself?
ARAIBIRA :  My name is Alden Alayvilla. I’m 28 years old. I’m a journalist from Hawai‘i. I’m currently collge at attending the Univeristy of Hawaii at Manoa. I’m seeking a degree in journalism.

You’re living far from Japan? How did you get this passion for sumo?
I started watching sumo when I was 10 years old. I would cheer for Akebono.

Did you already come to Japan? Are you planning to go otherwise?
I’ve never been to Japan. However, I plan to visit it one day.

What are your favorite wrestlers?
My favorite wrestlers include Hakuho, Akebono, Oorora, Osunaarashi, and Takayasu.

In the 90’s, there was a high proportion of American wrestlers from Hawaii but not anymore; and now, Mongolian wrestlers are now dominating sumo ; what’s your feeling about that ?
The influx of Mongolian wrestlers is good for the sport. They are competitive, driven, and technical in their approach. It would be nice to see more Hawaiians in the sport, but it’s up to NSK to recruit more foreign members.

What was your initial goal when creating the site?
My initial goal was to upload videos for myself. I didn’t think it would become this global phenomenon, with millions of views from all over the world.

Can you remind us quickly events of the starting year and your conflict with the NSK?
During the Hatsu basho, NSK monetized its live stream. I used the stream to upload videos. When my videos were uploaded to YouTube, UstreamAsia flagged several of my videos and my YouTube site was terminated. I lost over 24,000 videos.

Do you think the decision of the NSK was dictated solely for economic and legal reasons?
Absolutely.

What is your current position with the NSK, and what can you still publish on the website?
I don’t have a position with NSK. I’m still publishing videos on YouTube and Vimeo. It seems NSK is leaving me alone for now.

Can Sumo still bounce back and regain public after all the events of recent years?
It’s hard to tell. Sumo is a very obscure sport. Even in Japan, a normal citizen does not watch sumo. I think the foreign community will have a greater influence for the future of sumo.

What can you wish all fans of sumo?
Mahalo (thank you) for your support throughout the years! If it wasn’t for you, the fans, I would not be able to do what I do. I hope, sometime soon, someone will be inspired by my work and continue to spread sumo as I have done.

Thank you Araibira !!
Thanks!!

Retrouvez  les vidéos d’Araibira sur :

Suivez Araibira sur les réseaux sociaux :

A lire également :

Philippe Marinig

Philippe Marinig, le photographe des sumo

Philippe Marinig, interview de l’auteur de O Sumo San C’est par une belle journée ensoleillée …

6 commentaires

  1. Pourquoi Hakuho est passé d’est en ouest à la huitième journée de tournoi?

    Merci d’avance pour votre réponse.

  2. Araibira et Kintamayama font tous deux un travail exceptionnel, comme le site Dosukoi. Merci à vous tous!!

  3. Alden fait un travail exceptionnel depuis des années. Merci à lui du fond du cœur.
    Et merci a Dokusoi pour cette interview et merci d’avoir publié la version originale en anglais !
    Bref arigatou !

  4. Merci pour cet interview.
    Alden fait à lui tout seul bien plus que toute la NSK pour promouvoir et faire connaitre le sumo à l’étranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *