A la une :
Accueil » Actualités » Banzuke » Banzuke du Nagoya basho 2015

Banzuke du Nagoya basho 2015

Nagoya basho 2015 : le banzuke est disponible

Nagoya basho 2015 : Hidenoumi débute en makuuchi
Nagoya basho 2015 : Hidenoumi débute en makuuchi

Le nouveau banzuke qui classe les lutteurs pour le Nagoya basho 2015 qui se tiendra à Nagoya du 12 au 26 juillet prochain vient de paraître.

Voir le banzuke complet

Au sommet de la hiérarchie se trouve Hakuhô. Le plus grand champion de l’Histoire du sumo avec 34 titres qui  cherchait son septième championnat consécutif en mai. Hakuhô concours pour la 48ème fois en tant que yokozuna.

Kakuryû, qui  était blessé à l’épaule gauche en janvier est de retour après deux tournois manqués pour sa convalescence.

Ôzeki : Terunofuji nouveau promu

Le mongol Terunofuji prend officiellement place parmi l’élite en rejoignant les ôzeki pour la première fois. A 23 ans, Terunofuji de son vrai nom Gantulga Ganerdene, a été promu après avoir remporté le premier titre de sa carrière en mai dernier à Tokyo sur un score final de 12-3.

Le nouveau champion rejoint les trois autres ôzeki japonais et devient le premier lutteur en 64 ans a être promu à ce rang après avoir combattu seulement deux tournois comme sekiwake depuis le système des six tournois annuels (1958). Il est également le second lutteur de la Isegahama beya a devenir ôzeki après Harumafuji en janvier 2009. C’est d’ailleurs son camarade qui, en battant le yokozuna Hakuhô en finale, avait permis à Terunofuji de remporter le championnat.

Ôzeki : Kotoshôgiku est kadoban

L’ôzeki Kotoshôgiku qui occupe le côté Est sera dans l’obligation d’atteindre au minimum huit victoires (kachi koshi) s’il veut conserver son rang et éviter une rétrogradation comme sekiwake en septembre.  Kotoshôgiku est kadoban pour la cinquième fois de sa carrière suite à son score de 9-6 en mai.

Sekiwake : retour de Tochiôzan et Ichinojo

Le mastodonte mongol Ichinojo retourne à la troisième plus haute place dans le sumo pour la première fois depuis janvier 2015, tandis que pour Tochiôzan ça fait un an qu’il n’avait plus occupé ce rang.

Komusubi : Takarafuji (1ère fois) et Myôgiryû

Takarafuji est pour la première fois de sa carrière promu en san’yaku en tant que komusubi côté Est.

Myôgiryû qui a perdu son rang de sekiwake occupera le rang de komusubi côte Ouest.

Nouveau makuuchi : Hidenoumi et Seiro

En mois d’un an, Hidenoumi est passé des makushita à la  division reine makuuchi où il  est maintenant maegashira 13.

Seiro devient le 23ème mongol après Ichinojo à atteindre les rangs de maegashira et le 46ème lutteur d’origine étrangère au total (oui, ça représente bien la moitié!).

Retour en makuuchi : Kagamio, Tokitenku, Chiyotairyû et Satoyama

Le mongol Kagamio, vainqueur en mai dernier de la division jûryô, revient chez les makuuchi et occupe son plus haut rang.

Son compatriote Tokitenku réintègre les maegashira après avoir combattu un tournoi en jûryô.

L’ancien komusubi Chiyotairyû est de retour après deux basho comme jûryô.

Satoyama revient enfin après plus d’un an et sera le plus léger de la division.

Nouveaux jûryô : Mitakeumi et Takaryû

Mitakeumi, ancien yokozuna universitaire, aura eu besoin que de deux tournois passés en makushita pour arriver chez les professionnels.

Takaryû est celui qui a remporté le championnat dans la division makushita sous le nom de Takagi en mai dernier. Il fait lui aussi ses premiers pas (prometteurs) dans la division (lire l’article sur les nouveaux jûryô).

Retour en jûryô : Tokushinhô

 Avec ses 214 kilos Tokushinho est le lutteur le plus lourd des divisions jûryô et makuuchi confondues. Il fait son retour après avoir passé deux tournois en makushita. Tokushinho avait été jûryô 6 en septembre 2013, son plus haut niveau jamais atteint.

Ce qu’il ne fallait pas manquer :

Premières apparitions publicitaires pour Terunofuji. La marque Nagatanien, la même qui sponsorise déjà Endô :

Continuez de nous rejoindre sur les réseaux sociaux en nous suivant sur FacebookGoogle + et Twitter et abonnez-vous à notre chaîne YouTube. N’hésitez pas à partager les articles sur ces réseaux et à les commenter.

Rendez-vous le 12 juillet pour suivre le Nagoya basho 2015

A lire également :

banzuke nagoya basho 2016

Banzuke du Nagoya basho 2016

Nagoya basho 2016 : banzuke du tournoi de juillet Le nouveau banzuke qui classe les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *