A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Décès » Décès de Hanaregoma oyakata ancien Kaiketsu

Décès de Hanaregoma oyakata ancien Kaiketsu

L’ancien ôzeki Kaisetsu devenu Hanaregoma oyakata est décédé

Hanaregoma oyakataKaiketsu, deux fois ôzeki

Aujourd’hui le monde du sumo pleure la disparition d’un grand nom de ce sport, Kaiketsu Masateru (魁傑 將晃) est mort à l’âge de 66 ans. De son vrai nom Teriyuki Nishimori il était originaire de la préfecture de Yamaguchi, Kaiketsu c’était illustré dans les années 70 jusqu’à atteindre le grade d’ôzeki en mars 1975, le second titre le plus prestigieux après celui de yokozuna. Longtemps sekiwake, Kaiketsu avait perdu ce titre après l’avoir occupé pendant 5 tournois mais en mars 1975, il avait retrouvé ses performances d’antan et avait réussi à reconquérir le titre en mars 1977 le temps de quatre basho avant de le perdre à nouveau. Il a pris sa retraite en janvier 1979 comme maegashira 9.

Kaiketsu a au long de sa carrière qui a durée presque une quinzaine d’années remporté deux fois le yûshô, la première fois en tant que komusubi en novembre 1974 sur un score final de 12-3 et la seconde fois en septembre 1976 alors qu’il était classé comme maegashira 4 avec un score de 14-1.

Kaiketsu était un lutteur de taille moyenne et plutôt léger : 188 cm pour 128 kg, il appartenait à la Hanakago beya.

Son palmarès :

  • Score total au cours de sa carrière : 528-410-0
  • 2 yûshô en makuuchi (1974 et 1976)
  • 1 yîushô en sandanme (janvier 1968)
  • 1 yûshô en jonokuchi (novembre 1966)
  • 2 prix de la meilleure performance
  • 7 prix de l’esprit de combativité
  • 1 prix de la technique

Kaiketsu devient Hanaregoma oyakata

Après sa retraite en tant que lutteur, Kaiketsu décide de fonder sa propre heya en 1981 et devient Hanaregoma oyakata (放駒親方). Sa heya est une branche de la Hanakago beya (花籠部屋) qui sont elles mêmes rattachées à la Nishonoseki  ichimon (二所ノ関一門). C’est de cette heya que sera formé celui qui deviendra le 62ème yokozuna, Ônokuni (大乃国 ). En 1985 quand Hanakago beya annonce sa fermeture, les lutteurs sont transférés à la Hanaregoma beya (放駒部屋). Certains d’entre eux deviendront professionnels et c’est sous les noms de Hananokuni, Hananoumi ou encore Shunketsu qui lutteront. 

Hanaregoma oyakata président de la Nihon Sumo Kyokai

La carrière de celui qui fût ôzeki et oyakata ne s’arrête pas là car en août 2010 Hanaregoma oyakata devient le président de la Nihon Sumo Kyokai (日本相撲協会), la Fédération Nationale de Sumo, un poste qu’il occupera jusqu’en février 2012. Durant son mandat, sa notoriété est plus généralement celle du sumo est éclaboussée par le scandale des combats truqués. La sanction pour les lutteurs concernés et le licenciement du sumo et l’annulation du prochain tournoi qui devait se tenir à Osaka en mars 2011. Cette décision a été critiquée par de nombreuses personnalités du sumo comme Mainoumi. Peu de temps après la fin de son mandat à la tête de la NSK, la Hanaregoma beya qu’il avait fondée est absorbée par la Shibatayama beya (芝田山部屋) aujourd’hui dirigée par son ancien élève Ônokuni.

Crédits photos : Asahi

A lire également :

Funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji Ce sont pas moins de 1000 personnes qui se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *