A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Des attentes élevées pour Shodai et Kagayaki

Des attentes élevées pour Shodai et Kagayaki

Shodai et Kagayaki attireront l'attention pour leur premier tournoi en makuuchi
Shodai avec Tokitsukaze oyakata montre sa place sur le banzuke

Shodai et Kagayaki seront au cœurs des attentions

Les attentes seront élevées pour Shodai et Kagayaki, les deux nouveaux lutteurs promus feront leurs débuts en division makuuchi, la plus élevée du sumo, lors du Grand Tournoi de Sumo du Nouvel An qui commence ce dimanche à Tokyo.

Shodai, 24 ans, est parvenu en seulement 11 tournois à atteindre la division makuuchi après ses débuts au tournoi de printemps en 2014. Cette ascension lui permet d’avoir la troisième meilleure performance depuis que le système actuel des six tournois par an a été adopté.

Originaire de la région de Kumamoto, Shodai avait été champion national lorsqu’il était étudiant de deuxième année à l’Université d’Agriculture de Tokyo en 2011. Au précédent tournoi de Kyûshû, Shodai s’était emparé du titre de la division jûryô alors qu’il y participait pour la seconde fois seulement.

Kagayaki, 21 ans, a rejoint les rangs du sumo quand il était élève au collège. Il a mis six ans pour atteindre la division supérieure makuuchi. Originaire de la préfecture de Ishikawa, il a adopté comme nom de lutteur celui du train Hokuriku Shinkansen super express qui sillonne sa région et qui est entré en service l’année dernière connectant directement Ishikawa à Tokyo. « Je veux être aussi célèbre que la ligne du shinkansen » a-t-il déclaré.

en English article by The Yomiuri Shimbun : 

Expectations high for Shodai, Kagayaki

Expectations high for Shodai, Kagayaki

Expectations are high for the two newest members of sumo’s makuuchi division, Shodai and Kagayaki, who will make their debuts in the upper-most tier at the New Year Grand Tournament starting Sunday in Tokyo.

Shodai, 24, needed just 11 tournaments to reach the makuuchi division after starting at the 2014 spring tournament. That tied him for the third-fastest rise since the current system of six tournaments per year was adopted, discounting highly touted amateur wrestlers who begin in the second-tier makushita division.

The Kumamoto Prefecture native’s credentials include a national collegiate title as a sophomore at Tokyo University of Agriculture in 2011, and the juryo title at the recent Kyushu tournament.

Kagayaki, 21, joined the sumo ranks out of middle school and took six years to make the top division. The Ishikawa native’s ring name stems from the Hokuriku Shinkansen superexpress of the same name, which came into service last year and directly connects Tokyo and Ishikawa Prefecture. “I want to be as famous as the Shinkansen line,” he said.Speech

Written by The Yomiuri Shimbun

A lire également :

Kisenosato

Kisenosato aura besoin de gagner en septembre

Kisenosato aura besoin de gagner en septembre L’ôzeki Kisenosato aura besoin de remporter le grand …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *