A la une :
Accueil » Actualités » Expositions » Exposition : Mont Fuji et Sumo

Exposition : Mont Fuji et Sumo

Pour la première exposition de l’année 2014, le musée du sumo situé au Kokugikan nous propose un rapprochement entre le célèbre Mont Fuji et le Sumo.

Mont Fuji et Sumo : la rencontre des montagnes

Exposition "Mont Fuji et Sumo" au musée d sumo du Kokugikan
Exposition « Mont Fuji et Sumo »

Lorsque l’on évoque le Japon il y a beaucoup de symboles qui nous viennent à l’esprit comme des images d’Epinal. Parmi les plus représentatives on retrouve le sport national qu’est le sumo mais aussi l’un de ses paysages les plus connus, le célèbre Mont Fuji qui ont toujours été étroitement liés.

Classé en 2013 comme patrimoine mondial par l’UNESCO, le Mont Fuji a toujours été très présent dans le sumô à travers les kesho mawashi portés par les lutteurs lors des cérémonies de dohyô-iri, les estampes traditionnelles mais plus encore, de nombreux sumotoris ont le mot fuji dans leur nom (shikona) et ce, depuis très longtemps !

La nouvelle exposition regroupe une large collection de ces kesho mawashi qui sont toujours parfaitement décorés avec des couleurs et des motifs somptueux, certains ayant appartenu à de grands yokozuna comme Akebono, Wakanohana III, Okinoumi ou encore Asahifuji. En tout, ce ne sont pas moins de 21 de ces tabliers qui sont présentés au public avec certaines pièces qui remontent mêmes jusqu’à 1878!

Le sumo est sans doute l’un des sports les plus esthétiques qu’il soit et il a souvent été illustré dans des estampes exécutées par de grands maîtres. Retrouvez des œuvres de Kuniaki, Eisho, Kuniteru II et même de Hiroshige ! Un rassemblement de 17 estampes de toute beauté vous y attendent.

Comme à l’accoutumé, il y a toujours un petit film et cette fois c’est une vidéo de 8 minutes qui retrace les plus beaux combats de quelques lutteurs ayant dans leur nom celui du fameux volcan… A ce propos, il est intéressant de noter qu’aujourd’hui encore, 6 lutteurs en makuuchi ont dans leur shikona ce nom dont le plus célèbre et le dernier yokozuna en date, Harumafuji.

L’exposition est à découvrir gratuitement jusqu’au 14 février.

Pour en savoir plus sur ce musée ainsi que sur les précédentes expositions rendez-vous dans la rubrique du musée du sumo

Site officiel (en anglais)

A lire également :

expo tournoi janvier 1965

Tournoi de janvier 1965

Tournoi de janvier 1965 : le grand changement Dans le sumo, le système actuel n’autorise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *