A la une :
Accueil » Tournois » Tournoi de janvier : Hatsu basho » Finale – Hakuhô, le plus grand champion de l’histoire

Finale – Hakuhô, le plus grand champion de l’histoire

Hatsu basho 2015 : résultats de la quinzième journée (finale)

Zenshô yûshô pour le yokozuna Hakuhô

Hakuhô, le plus grand champion de l'histoire du sumo!
Hakuhô, le plus grand champion de l’histoire du sumo!

Comment ce tournoi pouvait-il être mieux pour Hakuhô après avoir pulvérisé le nombre de yûshô? Et bien, en le terminant en beauté avec un score parfait de 15-0.

Pour la finale il était opposé au yokozuna Kakuryû mais attention, même si pour le challenger tout était déjà joué pas question de faire de fleur à son compatriote.

Hakuhô, le plus grand champion de l’histoire du sumo

Dès le départ où les deux yokozuna sont entrés en collision ils se sont maintenus par le mawashi, Kakuryû étant un adversaire de taille pour Hakuhô qui a dû donner de son meilleur pour le battre. Preuve de la ténacité de Kakuryû, cette tentative de balayette utilisée par Hakuhô pour déstabiliser son compatriote, une technique très rare pour le champion! Hakuhô a finalement triomphé non sans mal pour décrocher son onzième zenshô yûshô, ce ne c’était pas produit depuis mai 2013.

« J’ai pensé à beaucoup de choses après avoir été rassuré du titre il y a deux jours« , a déclaré Hakuhô. « Mon projet maintenant est de me détendre et de prendre les choses lentement. »

Ensuite Hakuhô a remercié sa femme pour la victoire. « J’ai dépassé Taihô numériquement, mais mentalement j’ai encore un long chemin à parcourir.« 

« Je suis vraiment fatigué, mais maintenant que j’ai été en mesure de dépasser Taihô, je sens que j’ai vraiment remboursé ma dette de gratitude envers lui », avant d’ajouté « J’ai gagné le championnat un peu trop tôt et je tiens à m’excuser auprès des fans pour cela » a-t-il dit avec le sourire.

je devrais peut-être me retirer

« Après avoir gagné le championnat et dépassé Taihô, j’ai pensé ces deux derniers jours que je ne pourrais pas avoir un but plus haut à atteindre et que je devrais peut-être me retirer. Mais j’ai pensé que je devais prendre un bon repos et ensuite je déciderai de mon prochain objectif« .

« C’était la première fois à pour moi où j’obtiens un zenshô-yushô depuis longtemps et je sais combien c’est difficile » puis Hakuhô a déclaré : « Sans le soutien des autres lutteurs que j’ai rencontré je n’aurais pas obtenu ce résultat. Et derrière chaque homme fort il y a une femme intelligente – ma femme. Depuis que j’ai été promu au rang de yokozuna, elle a toujours été là pour moi « .

Cependant un record reste encore à battre pour Hakuhô, celui de détrôner les 69 victoires consécutives de Futabayama. Lors du Kyûshû basho 2010, Kisenosato avait stoppé le yokozuna alors qu’il en était à 63.

Un tournoi historique!

Hakuhô n’a plus rien a prouver, il est le plus grand champion de l’histoire du sumo et sans doute même du sport en général. Tout le monde l’attendait et c’est vrai que l’année 2015 devait être celle où le mongol allait pulvériser le record de Taihô mais de là à le faire dès le début de l’année! En remportant son 33ème titre mais aussi son 5ème tournoi consécutif, Hakuhô démontre qu’il a encore de la réserve et qu’il nous promet encore de belles performances dans les années à venir.

Nombre de yûshôNom de lutteurNom en japonais
33Hakuhô白鵬
32Taihô大鵬
31Chiyonofuji千代の富 士

Records de yûshô en makuuchi

Autre record, celui du nombre de fréquentation du Kokugikan qui a affiché complet tous les jours! Ce n’était pas arrivé en 18 ans soit depuis l’hatsu basho 1997! Ce regain fulgurant de popularité s’explique par le record historique de Hakuhô mais aussi par la présence de deux autres yokozuna, trois ôzeki et de nouvelles stars comme Endô et Ichinojo.

Le drapeau Maninonrei au Kokugikan
La Kokugikan affichait complet tous les jours!

Gôeidô sauvé de justesse

Gôeidô (8-7) jouait gros : son maintien au rang d’ôzeki à la condition sine qua non de battre Kotoshogiku (9-6). Dans un tachiai puissant, Gôeidô a donné son maximum pour vaincre son homologue dans un combat crucial. Si pour Kotoshogiku le kadoban est désormais loin derrière lui, pour Gôeidô tout se jouait cet après-midi.

Kotoshogiku est également entré dans la compétition sous la même menace, mais il a fait beaucoup mieux, en battant Kakuryû et Kisenosato.

Le yokozuna Harumafuji, quant à lui, a submergé l’ôzeki Kisenosato pour finir sur un score de 11-4. Kisenosato a également obtenu 11 victoires, mais n’était pas dans le match et, en dépit d’être actuellement le meilleur lutteur japonais natif, il n’a toujours pas montré l’étincelle dont il a besoin pour briser le monopole de la Mongolie.

Le sekiwake bulgare Aoiyama (5-10) a battu le maegashira 6 Okinoumi (9-6) à coups de gifles mais il enjamba le rebord lorsque son adversaire a lancé une contre-attaque. Le résultat était mitigé mais aucun appel au monoii n’a été réclamé. Suite à ses bons résultats Okinoumi pourra prétendre à une honorable promotion.

Les grandes déceptions de ce tournoi sont Ikioi (1-14) et Ichinojo (6-9) mais le mongol conserve néanmoins l’espoir de rester chez les sanyaku comme komusubi.

L’espoir de Tochiôzan (7-8) de redevenir sekiwake vient de voler en fumée quand il s’est fait battre par Myôgyryû (9-6). Pire, le komusubi est make koshi et devra quitter (temporairement?) les sanyaku.

Bien qu’il était déjà make koshi, le komusubi Takayasu (6-9) n’a eu aucun problème à chasser le maegashira 4 Jôkôryû, qui a pris trois jours de congé à cause d’une blessure au genou et qui termine sur un résultat de 5-7-3.

Premier prix pour Terunofuji

Terunofuji (8-7) et Tamawashi (10-5) se sont livrés à une vraie guerre psychologique pour un enjeu important, le kachi koshi pour Terunofuji mais surtout à la clé un kantôTerunofuji shô. La tension était maximale mais dès l’assaut si c’est Tamawashi qui a pris l’avantage, Terunofuji a su résister sur les tawara avant de revenir vers le centre du dohyô puis sortir son adversaire. Un moment magnifique et un premier prix bien mérité pour Terunofuji après le très beau combat de la veille contre Ichinojo. Un étape de plus est franchie vers l’accès aux rangs sanyaku.

Takarafuji (7-8) était aussi prétendant au kantô shô à la seule condition de gagner aujourd’hui contre Sadanoumi (9-6) mais malheureusement pour lui, il a été chassé du cercle et peux dire au revoir au sanshô. Pire encore, cette défaite le prive non seulement d’un prix mais aussi du kachi koshi.

De jeunes jûryô prometteurs

Si en jûryô le vainqueur était connu depuis la veille ce tournoi a été la confirmation de nombreux jeunes lutteurs qui se sont parfaitement illustré durant cette quinzaine.

Pour sa toute première participation chez les professionnels, le benjamin Ônoshô (8-7) est parvenu à atteindre le dernier jour le kachi koshi.

Mention spéciale aussi pour les belles performances de Kagayaki (11-4) et de Daieisho (10-5) qui ont particulièrement brillé. Hidenoumi (9-6) s’en ai aussi sorti avec les honneurs pour sa seconde participation en jûryô.

A l’inverse, certains seniors ont rencontré de grandes difficultés comme Wakanosato (5-10) et Asasekiryu (5-10) pour qui ce début d’année a été laborieux.

Kitataiki (13-2) remporte la division mais manque la dernière marche en se faisant sortir par Gagamaru (11-4). Cette petite erreur n’aura guère d’incidence puisque les deux hommes réintégreront au prochain banzuke leur place en makuuchi.

Plus bas dans le classement chez les minarai notons que les vainqueurs Ryuden (7-0) et Satô (7-0) remportent pour la seconde fois consécutive le championnat de leur catégorie!

Senshô annonce son intai

Senshô
Senshô

Enfin, nous avons appris que l’ancien jûryô Senshô (千昇) originaire de Mongolie a annoncé son intai. Senshô était le seul lutteur de la Shikihide beya à être parvenu chez les sekitori en mars 2012 au rang de jûryô 14 avant de le perdre au basho suivant puis de le retrouvé l’année suivante.

Il a fait ses débuts dans le sumo en 2001 mais Senshô aura passé la majeure partie de sa carrière enlisé dans la division makushita. Il prend sa retraite à l’âge de 31 ans.

en English article by Asahi Shimbun : 

Hakuho finishes off New Year tourney with perfect 15-0 record

Hakuho finishes off New Year tourney with perfect 15-0 record

With his record-setting 33rd Emperor’s Cup already in the bag, yokozuna Hakuho added a perfect 15-0 finish to his accomplishments on the final day of the New Year Grand Sumo Tournament at Tokyo’s Ryogoku Kokugikan on Jan. 25.

Hakuho, who is still 29, had a weak face-off and took a full minute to get his hands firmly on fellow yokozuna Kakuryu’s belt. Once he did, it was all over. He lowered his head and drilled forward with a powerful blitz that Kakuryu (10-5) could not resist.

Hakuho’s 33 titles bests the record of former yokozuna Taiho–who many believe was the greatest wrestler of the postwar period–set in January 1971. Considering his youth and his continued overwhelming dominance in the ring, Hakuho should probably make sure he has a lot more room in his trophy cabinet.

« I thought about many things after I was assured of the title two days ago, » Hakuho said. « My plan now is to relax and take things slowly. »

He thanked his wife for the win. « I might have surpassed Taiho numerically, but mentally I still have a long way to go. »

Yokozuna Harumafuji, meanwhile, overwhelmed ozeki Kisenosato to exit the ring with an 11-4 record. Kisenosato also marked 11 wins, but was no match for Harumafuji and, despite being currently the best native Japanese wrestler around, still hasn’t shown the spark he needs to break the Mongolian monopoly at the very top.

In a crucial bout for future rankings, Goeido saved his own skin by pulling off his best match of the tournament just when he needed it most–against fellow ozeki Kotoshogiku. Goeido plowed into him and tossed him down to secure his eighth win, which means he will not be demoted after only three tournaments at sumo’s second-highest rank.

Kotoshogiku also went into the competition under the same threat, but fared much better, defeating Kakuryu and Kisenosato en route to his 9-6 record.

Some big changes may be in store, however, when the next tournament is held in March in Osaka.

Bulgarian sekiwake Aoiyama battered maegashira No. 6 Okinoumi with thrusts and slaps but stepped over the edge as his opponent launched a counterattack. It was close but no objections were raised to the referee’s call. Aoiyama goes home with a 5-10 record, while Okinoumi’s 9-6 finish will put him in line for a big promotion.

Still struggling to get into the groove of his sekiwake ranking–and to develop a more formidable face-off strategy–Mongolia’s Ichinojo finished out what was a disappointing tournament at 6-9 with a loss to maegashira No. 4 Toyonoshima (7-8). Ichinojo will likely fall to komusubi.

Though he was already assured of a losing record, komusubi Takayasu (6-9) had no problem driving out maegashira No. 4 Jokoryu, who took three days off with a hurt knee and finishes with a 5-7-3 record. Komusubi Tochiozan (7-8) was tossed to the dirt by rising maegashira No. 8 Myogiryu (9-6) and so he will also be facing a demotion.

Maegashira No. 2 Terunofuji, one of the tournament’s outstanding performers in the lower ranks, won his eighth bout and will almost certainly fill some of the void in the komusubi ranks come March.

Written by The Asahi Shimbun

Les lutteurs kachi koshi du jour sont :

Makuuchi : Gôeidô, Terunofuji, Kotoyuki et Homarefuji
Jûryô : Ônoshô et Chiyoo

Les lutteurs make koshi du jour sont :

Makuuchi : Tochiôzan, Takarafuji, Kagamio, Chiyootori et Arawashi
Jûryô : Tenkaiho

Photos des vainqueurs :

 

Crédits photos : Asahi et Sumo Kyokai

trophée de sumo
Champions par division : 

Makuuchi : Hakuhô (15-0)
Yokozuna –  Miyagino beya

Jûryô : Kitataiki (13-2)
Est 3 – Kitanoumi beya

Makushita : Shodai (7-0)
Ouest 37 – Tokitsukaze beya

Sandanme : Ryuden (7-0)
Est 20 –Takadagawa beya

Jonidan : Sato (7-0)
Est 10 – Takanohana beya

Jonokuchi : Kansei (7-0)
Est 15 – Sakaigawa beya

trophée de sumoPrix spéciaux : 

Kantô-shô 

Terunofuji (maegashira 2)

Shukun-shô :

non attribué

Ginô-shô :

non attribué

Prochain rendez-vous : Haru basho 2015 

  • Parution du banzuke : 23 février
  • Début du tournoi : 8 mars
  • Fin du tournoi : 22 mars

Lieu : Osaka (Osaka Prefectural Gymnasium.)

Merci à tous d’avoir suivi le tournoi jour après jour sur Dosukoi mais l’actualité du sumo continue même en dehors des basho. Toutes les informations des événements à venir sont sur notre site. N’oubliez pas de nous rejoindre sur les réseaux sociaux, suivez-nous sur Facebook Google + et Twitter et abonnez-vous à notre chaîne YouTube. N’hésitez pas à aussi partager les articles sur ces réseaux et à les commenter.

Vous êtes toujours de plus en plus nombreux à nous lire, merci de votre confiance et continuez à faire vivre le sumo!

HATSU BASHO 2015
15ème journée
JURYÔ
Rikishis
Kimarite
Rikishis

Azumaryu
東龍 強
(Juryô 12)
6-9

oshidashi
押し出し
Horikiri
(Makushita 2)
5-2

Fujiazuma
富士東 和佳
(Juryô 8)
9-6

oshitaoshi
押し倒し
Sotairyû
双大竜 亮三
(Juryô 9)
6-9

Masunoyama
舛ノ山 大晴
(Juryô 14)
9-6

okuritaoshi
送り倒し
Satoyama
里山 浩作
(Juryô 7)
5-10
Tenkaiho
天鎧鵬 貴由輝
(Juryô 7)
7-8
yoritaoshi
寄り倒し
Chiyoo
千代皇
(Juryô 10)
8-7
Tamaasuka
玉飛鳥 大輔
(Juryô 6)
8-7
yorikiri
寄り切り
Kagayaki
輝 大士
(Juryô 8)
11-4

Hidenoumi
英乃海 拓也
(Juryô 11)
9-6

oshidashi
押し出し
tenkaiho
Kitaharima
北はり磨 聖也
(Juryô 5)
6-9
Shôtenrô
翔天狼 大士
(Juryô 5)
5-10
hatakikomi
叩き込み
Onosho
阿武咲 奎也
(Juryô 11)
8-7
Tokushinho
徳真鵬 元久
(Juryô 12)
6-9
hatakikomi
叩き込み
Takanoiwa
貴ノ岩 義司
(Juryô 4)
6-9
Asahishô
旭日松 広太

(Juryô 4)
9-6
hikiotoshi
引き落とし
Daieisho
大栄翔 勇人

(Juryô 13)
10-5
Sakigake
魁 猛

(Juryô 14)
5-10
okuridashi
送り出し
Daido
大道 健二
(Juryô 3)
6-9
Kitataiki
北太樹 明義
(Juryô3)
13-2
yorikiri
寄り切り
Gagamaru
臥牙丸 勝
(Juryô 2)
11-4
Asasekiryû
朝赤龍 太郎
(Juryô 2)
5-10
tsukiotoshi
突き落とし
Akiseyama
明瀬山 光彦
(Juryô 10)
6-9
Tochihiryu
栃飛龍 幸也
(Juryô 13)
4-11
hatakikomi
叩き込み
Wakanosato
若の里 忍

(Juryô 1)
5-10
Amuru
阿夢露 光大
(Juryô 1)
8-7
okuridashi
送り出し
Seiro
青狼 武士
(Juryô 9)
9-6

MAKUUCHI

Rikishis
Kimarites
Rikishis
Tokushôryû
徳勝龍 誠
(Maegashira 16)
11-4
yorikiri
寄り切り
Tokitenkû
時天空 慶晃
(
Maegashira 13)
9-6
Chiyomaru
千代丸
(Maegashira 14)
7-8
chiyomaru
hatakikomi
叩き込み
Arawashi
荒鷲 毅
(Maegashira 12)
7-8

Kyokushuho
旭秀鵬 滉規

(Maegashira 12)
8-7

tsukidashi
突き出し
Kotoyuki
琴勇輝 一巖
(Maegashira 14)
8-7
Yoshikaze
嘉風 雅継
(Maegashira 11)
8-7
hatakikomi
叩き込み
Homarefuji
誉富士 歓之

(Maegashira 10)
8-7
Shôhôzan
松鳳山 裕也
(Maegashira 11)
8-7
oshidashi
押し出し
Takekaze
豪風 旭
(Maegashira 9)
9-6
Kagamio
鏡桜 南二
(Maegashira 15)
7-8
yorikiri
寄り切り
Toyohibiki
豊響 隆太

(Maegashira 6)
3-12
Kaisei
魁聖 一郎
(Maegashira 5)
7-8
yoritaoshi
寄り倒し
Sadanofuji
佐田の富士 哲博
(Maegashira 15)
8-7
Chiyootori
千代鳳 祐樹
(Maegashira 7)
5-8-2
okuridashi
送り出し
Aminishiki
安美錦 竜児
(Maegashira 3)
6-9
Endo
遠藤 聖大
(Maegashira 3)
6-9
tsukidashi
突き出し
Osunaarashi
大砂嵐 金太
(
Maegashira 13)
8-7

Sokokurai
蒼国来 栄吉
(Maegashira 10)
6-9

sukuinage
掬い投げ
Ikioi
勢 翔太
(Maegashira 2)
1-14
Terunofuji
照ノ富士
(Maegashira 2)
8-7
yorikiri
寄り切り
Tamawashi
玉鷲 一朗
(Maegashira 9)
10-5
Kyokutenhô
旭天鵬 勝
(Maegashira 7)
5-10
yorikiri
寄り切り

Tochinoshin
栃ノ心 剛
(Maegashira 1)
6-9

Takarafuji
宝富士 大輔
(Maegashira 1)
7-8
yorikiri
寄り切り
Sadanoumi
佐田の海 貴士
(Maegashira 8)
9-6
Myogiryu
妙義龍 泰成
(Maegashira 8)
9-6
hatakikomi
叩き込み
Tochiôzan
栃煌山 雄一郎

(Komusubi)
7-8
Takayasu
高安 晃
(Komusubi)
6-9
yorikiri
寄り切り
Jôkôryû
常幸龍 貴之
(Maegashira 4)
5-7-3
Toyonoshima
豊ノ島 大樹

(Maegashira 4)
7-8
sukuinage
掬い投げ
Ichinojo
逸ノ城 駿
(Sekiwake)
6-9
Aoiyama
碧山 亘右
(Sekiwake)
5-10
oshidashi
押し出し
Okinoumi
隠岐の海 歩

(Maegashira 6)
9-6
Gôeidô
豪栄道 豪太郎

(ôzeki)
8-7
yoritaoshi
寄り倒し
Kotoshôgiku
琴奨菊 和弘

(ôzeki)
9-6
Harumafuji
日馬富士 公平
(Yokozuna)
11-4
oshitaoshi
押し倒し
Kisenosato
稀勢の里 寛
11-4
Hakuhô
白鵬 翔
(Yokozuna)
15-0
hakuho
yorikiri
寄り切り
Kakuryû
鶴竜 力三郎
(Yokozuna)
10-5
Le site français du sumo

 

A lire également :

Tamawashi contre Kotoshogiku

J12 – Kotoshogiku sera rétrogradé sekiwake

Hatsu basho 2017 : résultats de la douzième journée Kotoshogiku sera rétrogradé sekiwake L’ôzeki Kisenosato …

Un commentaire

  1. Que dire!!! Quel tournoi et quel grand champion! Prochain challenge: 40 Yushos??? Merci à Dosukoi pour la couverture du tournoi. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *