Accueil » Tournois » Tournoi de Fukuoka : Kyûshû baho » Finale – Hakuho vainqueur du tournoi de Kyushu

Finale – Hakuho vainqueur du tournoi de Kyushu

Hakuho vainqueur du tournoi de Kyushu
Hakuho a remporté son 40ème titre à Fukuoka et ne compte pas s’arrêter là.

Hakuho vainqueur du tournoi de Kyushu

Hakuho, qui avait déjà remporté le tournoi la veille grâce à son avance sur ses adversaires, a soulevé pour la 40ème fois la coupe de l’Empereur.

Dans le dernier combat de l’année, Hakuho (14-1) a battu l’ôzeki Goeido (9-6) dans une bataille intense qu’il a achevé par une projection.

« Quand je suis venu dans ce pays, je n’étais qu’un garçon de 15 ans qui pesait 62 kilos, personne n’aurait pu prédire là où je serais maintenant », a déclaré Hakuho lors de l’interview.

« Les dieux du sumo et ce pays m’ont transformé en un champion à 40 reprises. »

Durant l’interview, Hakuho est également revenu sur le scandale qui implique Harumafuji et Takanoiwa :

« En tant que représentant du sumo, je voudrais m’excuser auprès des fans à travers le pays« , en référence à l’enquête policière en cours. « Je veux que Harumafuji et Takanoiwa reviennent sur le dohyo« , a-t-il ajouté à propos de ses compatriotes.

Okinoumi a reçu son troisième prix qui récompense son esprit combatif, tandis que son camarade Hokutofuji a reçu celui de la technique. Il faut dire que Hokutofuji a triomphé d’un yokozuna et de deux ôzeki. C’est la première fois de sa carrière qu’il reçoit cette récompense.

Takakeisho, vainqueur sur un ôzeki et deux yokozuna, a quant à lui reçu le prix de la meilleure performance pour la deuxième fois consécutive.

Onosho a battu Takarafuji (7-8) et obtient de justesse le kachi koshi pour sa première participation au rang de komusubi.

Aminishiki, le revenant

L’autre star de ce tournoi, c’était le retour en makuuchi de Aminshiki à 39 ans pour la première fois depuis la rupture de son tendon d’Achille gauche le 9 mai 2016. Le vétéran termine sur un score de 8-7 contre Chiyoshoma (7-8).

Lors des 10 premiers jours du tournoi, Aminishiki a décroché sept victoires avant d’en perdre quatre à la suite.

Aminishiki est arrivé in extremis à une majorité de victoires lui assurant de rester en division makuuchi en janvier prochain
Aminishiki est arrivé in extremis à une majorité de victoires lui assurant de rester en division makuuchi en janvier prochain

« Il n’y avait rien d’autre à faire que de continuer à se battre », a-t-il dit alors que des larmes coulaient dans son interview d’après match. « Ma famille luttait à mes côtés, c’est ce qui a rendu cela possible, mais (ces pertes) ont montré mes nombreuses faiblesses. J’étais en proie au doute, mais à la fin j’ai pu faire du bon sumo et c’est ce qui a produit ce résultat final.« 

Le retour épique d’Aminishiki a été récompensé par un prix pour son esprit combatif, son premier depuis ses débuts en makuuchi en juillet 2000 à l’âge de 21 ans.

« Je n’aurais jamais imaginé que cela arriverait« , a-t-il dit. « Je suis reconnaissant.« 

Hokutofuji et Okinoumi, compagnon de route à l’écurie Hakkaku, ont été jusqu’à la veille de la finale en lice pour remporter le championnat. Les deux hommes terminent sur des défaites avec un score identique de 11-4.

Les lutteurs kachi koshi du jour sont :

Makuuchi : Onosho et Aminishiki
Jûryô : Ishiura, Azumaryu, Tsurugisho et Takagenji 

Les lutteurs make koshi du jour sont :

Makuuchi : Takarafuji, Takekaze et Chiyoshoma
Jûryô : Meisei et Yago

en Clic on the title bellow for article in English : 

Aminishiki brings the house down on final day in Fukuoka

Aminishiki brings the house down on final day in Fukuoka

A day after yokozuna Hakuho wreapped up the Kyushu Grand Sumo Tournament championship, 13th-ranked Aminshiki provided the final day’s drama on Sunday.

Back in the elite makuuchi division for the first time in a year since he ruptured his left Achilles tendon on May 9, 2016, the 39-year-old secured a winning 8-7 mark by throwing down No. 6 Chiyoshoma (7-8) at Fukuoka Kokusai Center.

The oldest wrestler to re-earn admission to the makuuchi division, Aminishiki latched onto Chiyoshoma’s belt as the two game to grips at mid-ring. Using his right overarm hold, Aminishiki spun the Mongolian around by the upper body until his legs could no longer keep him upright.

After first 10 days of the tournament, Aminishiki held a 7-3 record, one win from locking up a place for himself in the upper division for the next tournament in January. But he lost four straight.

« There was nothing to do but keep plugging away, » he said as tears flowed in his postmatch interview. « My family battling by my side made this possible, but (those losses) showed my numerous weaknesses). I was plagued with doubt. But in the end was able to perform good sumo and this was the final result. »

Aminishiki’s epic comeback was recognized with a Fighting Spirit prize, his first since he made his makuuchi debut in July, 2000 at the age of 21.

« I never imagined this would come my way, » he said. « I’m grateful. »

Joining Aminishiki as winners of the three special prizes were the two rank-and-file maegashira wrestlers who took the championship race down to the penultimate day: 27-year-old No. 3 Hokutofuji and 32-year-old No. 12 Okinoumi, his Hakkaku stablemate. Both finished the tournament with two straight losses to finish at 11-4.

Okinoumi received his third career Fighting Spirit prize, while Hokutofuji, who claimed the scalps of one yokozuna and two ozeki, won a Technique prize, the first special prize of his career.

Top-ranked maegashira Takakeisho, who vanquished one ozeki and a pair of yokozuna, won the Outstanding Performance prize for the second straight tournament.

In other results, Onosho defeated No. 5 maegashira Takarafuji (7-8) to secure a winning record in his debut at komusubi, sumo’s fourth-highest rank. In the year’s finale, Hakuho (14-1) outlasted ozeki Goeido (9-6) in an intense battle and finished him with an overarm throw.

« I came to this country as a 62-kilogram, 15-year-old boy that nobody would have predicted would be where I am now, » said Hakuho after receiving his trophy.

« The sumo gods and this country made me into a 40-time champion. »

Champions par division : 

Makuuchi : Hakuho (14-1)
Yokozuna –  Miyagino beya

Jûryô : Sokokurai (14-1)
Ouest 7 – Arashio beya

Makushita : Tochihiryu (7-0)
Ouest 10 – Kasugano beya

Sandanme : Tomokaze (7-0)
Est 53 – Oguruma beya

Jonidan : Shoji (7-0)
Ouest 15 – Musashigawa beya

Jonokuchi : Kotoseigo (7-0)
Est 18 – Sadogatake beya

Prix spéciaux (sanshô) : 

Shukun-shô : Takakeisho (2ème)
Performance exceptionnelle

Kantô-shô : Okinoumi (3ème) et Aminishiki (2ème)
Meilleur esprit combatif

Ginô-shô : Hokutofuji (1er)
Prix de la technique

Kinboshi pour :

  • Tamawashi (contre Kisenosato) J1
  • Takakeisho (contre Harumafuji) J2
  • Tamawashi (contre Harumafuji) J3
  • Takakeisho (contre Kisenosato) J4
  • Hokutofuji (contre Kisenosato) J7
  • Ichinojo (contre Kisenosato) J8
  • Takarafuji (contre Kisenosato) J9

Résumé de l’année 2017 : 

TournoiVainqueurRangRésultat
JanvierKisenosato (1er)Ôzeki14-1
Mars (Osaka)Kisenosato (2ème)Yokozuna13-2
MaiHakuho  (38ème)Yokozuna15-0
Juillet (Nagoya)Hakuho  (39ème)Yokozuna14-1
SeptembreHarumafuji (9ème)Yokozuna11-4
Novembre (Kyûshû)Hakuho (40ème)Yokozuna14-1

Prochain rendez-vous : Hatsu basho 2018

  • Parution du banzuke : 26 décembre
  • Début du tournoi : 11 janvier
  • Fin du tournoi : 25 janvier

Lieu : Tokyo (Ryogoku Kokugikan)

Merci à tous d’avoir suivi le tournoi jour après jour sur Dosukoi mais l’actualité du sumo continue même en dehors des basho. Toutes les informations des événements à venir sont sur notre site. N’oubliez pas de nous rejoindre sur les réseaux sociaux, suivez-nous sur Facebook Google + et Twitter et abonnez-vous à notre chaîne YouTube. N’hésitez pas à partager les articles sur ces réseaux et à les commenter.

Enfin, merci à Kintamayama ainsi qu’à Robert Mensing pour leurs vidéos quotidiennes ainsi qu’à tous nos lecteurs.

  • Makuuchi
  • Juryô
Rikishis
Kimarites
Rikishis
Endo
遠藤

(Maegashira 9)
9-6
Kagayaki

(
Maegashira 12)
7-8
Asanoyama
朝乃山
(Maegashira 11)
5-10
chiyomaru
Chiyomaru
千代丸

(Maegashira 8)
7-8
Daiamami
大奄美

(Maegashira 14)
6-9
Shodai
正代

(Maegashira 7)
9-6
Daishomaru
大翔丸
(Maegashira 7)
4-11
Nishikigi
錦木
(Maegashira 15)
7-8

Kotoyuki
琴勇輝
(Maegashira 14)
8-7

Tochinoshin
栃ノ心
(Maegashira 6)
9-6

Chiyoshoma
千代翔馬
(Maegashira 6)
7-8
Aminishiki
安美錦

(Maegashira 13)
8-7
Ikioi

(Maegashira 10)
9-6

Arawashi
荒鷲

(Maegashira 5)
8-7

Chiyonokuni
千代の国

(Maegashira 4)
6-9
Takekaze
豪風
(Maegashira 13)
7-8
Shôhôzan
松鳳山
(Maegashira 3)
3-12
Aoiyama
碧山

(Maegashira 11)
3-8-4

Kaisei
魁聖

(Maegashira 10)
8-7

Tochiôzan
栃煌山
(Maegashira 2)
4-11

Chiyotairyû
千代大龍
(Maegashira 2)
7-8

Daieisho
大栄翔
(Maegashira 9)
5-10
Okinoumi
隠岐の海
(Maegashira 12)
11-4
Takakeisho
貴景勝

(Maegashira 1)
11-4
Tamawashi
玉鷲
(Maegashira 1)
11-4
Hokutofuji
北勝富士

(Maegashira 3)
11-4
Takarafuji
宝富士

(Maegashira 5)
7-8
Onosho
阿武咲

(Komusubi)
8-7
Kotoshôgiku
琴奨菊

(Komusubi)
6-9
Ichinojo
逸ノ城

(Maegashira 4)
10-5
Mitakeumi
御嶽海
(Sekiwake)
9-6
Yoshikaze
嘉風

(Sekiwake)
6-9
Gôeidô
豪栄道

(Ozeki)
9-6
Hakuhô
白鵬

(Yokozuna)
14-1
DOSUKOI.FR -Le site français du sumo
Rikishis
Kimarite
Rikishis
Akua

(Makushita 4)
5-2
Yago
矢後
(Juryô 14)
7-8
Takagenji
貴源治
(Juryo 14)
8-7
Shimanoumi

(Makushita 3)
4-3

Satoyama

(Makushita 5)
2-6

Daiseido
大成道
(Juryô 12)
2-13
Seiro
青狼
(Juryô 8)
6-9
Tsurugisho
剣翔
(Juryô 8)
8-7
Kotoeko
琴恵光
(Juryô 7)
5-10
Hidenoumi
英乃海
(Juryô 10)
10-5
Gagamaru
臥牙丸
(Juryô 12)
10-5
Amakaze
天風

(Juryô 6)
6-9
Sadanoumi
佐田の海
(Juryô 5)
6-9
Takanosho
隆の勝

(Juryô 13)
9-6

Toyohibiki
豊響

(Juryô 11)
8-7

Azumaryu
東龍

(Juryô 4)
8-7

Meisei
明生

(Juryô 4)
7-8
Abi
阿炎

(Juryô 5)
11-4
Osunaarashi
大砂嵐

(Juryô 13)
9-6
Yutakayama
豊山

(Juryô 3)
9-6
Tokushôryû
徳勝龍

(Juryô 3)
6-9
Kyokutaisei
旭大星
(Juryô 6)
9-6
Yamaguchi
山口

(Juryô 10)
6-9
Ryuden
竜電

(Juryô 2 )
8-7
Kyokushuho
旭秀鵬
(Juryô 2)
6-9
Terutsuyoshi
照強
(Juryô 9)
4-11
Chiyonoo
千代ノ

(Juryô 9)
8-7
Ishiura
石浦

(Juryô 1)
8-7
Homarefuji
誉富士

(Juryô 1)
3-12
Sokokurai
蒼国来

(Juryô 7)
14-1

A lire également :

Hakuho contre Yoshikaze

J11 – Yoshikaze gagne, Hakuho proteste

Yoshikaze gagne, Hakuho proteste Le grand champion Hakuho a vu son avance se réduire après …

2 commentaires

  1. HAKUHO est sans conteste l’un des plus grands YOKOZUNA de l’histoire du sumo,sinon le plus grand !!!
    de plus c’est un gentleman qui n’humilie jamais ses adversaires meme lorqu’ils ne font pas le poids il les empéche de tomber ou les aide parfois a se relever !!
    c’est un NOBLE !!!!

  2. Bravo Hakuho !!

    Ce que j’espère c’est qu’il sera Yokozuna Est en janvier : c’est sa place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *