Accueil » Actualités » Lutteurs » Interviews » Hakuho prolonge son record malgré une blessure

Hakuho prolonge son record malgré une blessure

Hakuho prolonge son record malgré une blessure
Hakuho en conférence de presse

Hakuho prolonge son record malgré une blessure

Le grand champion Hakuho a déclaré lundi avoir ressenti un « poids invisible » après s’être blessé au bras lors du dernier match, où il a amélioré son record avec un 42ème titre.

Hakuho a obtenu une autre victoire serrée dimanche dans son combat contre le yokozuna Kakuryu. Le champion a tenu bon tout en grimaçant à cause de la douleur.

Lors de la conférence de presse, Hakuho a déclaré que sa blessure avait été traitée plus tard dans la nuit et l’a démontré  en bougeant son bras devant les journalistes, indiquant une possible déchirure musculaire.

« En tout cas, je veux rester à l’écart du sumo et me reposer« , a déclaré Hakuho.

Le Mongol âgé de 34 ans a toujours remporté au moins un championnat par an depuis 2006, année où il a gagné son premier titre en tant qu’ôzeki. Il a terminé ce tournoi avec un score parfait de 15-0.

Le sekiwake Takakeisho a déclaré, lors d’une conférence de presse à Higashiosaka, qu’il était soulagé de pouvoir finalement obtenir la promotion d’ôzeki.

« Je me sens vraiment soulagé« , a déclaré Takakeisho.

Le jeune homme de 22 ans a remporté sa 10e victoire le dernier jour en scellant le destin du  de l’ôzeki « kadoban » Tochinoshin, dont le rang était en péril.

Takakeisho a remporté son premier titre lors du championnat de Kyushu en novembre dernier. Il avait rempli certains critères nécessaires pour la promotion d’ôzeki avec un résultat final de 11-4 en janvier, mais avait terminé ce tournoi en perdant facilement contre l’ôzeki Goeido.

« Je ne pouvais pas montrer ma puissance à un moment crucial« , a déclaré Takakeisho. « Je ne pouvais pas attendre que le tournoi commence pour pouvoir me rattraper (pour le basho de janvier).« 

Le lutteur de l’écurie Chiganoura s’est imposé 3-2 au cours des cinq premiers jours de la compétition, s’inclinant face au komusubi Mitakeumi ainsi que contre son camarade sekiwake Tamawashi alors qu’il tentait de gagner contre des lutteurs les mieux classés.

Takakeisho a terminé avec cinq victoires consécutives, dont une contre le yokozuna Kakuryu, mais a perdu face à Hakuho et a ensuite été vaincu par Goeido, incapable de prendre sa revanche sur le tournoi précédent.

« C’était une honte, mais je pensais que je devrais combattre à ma façon même si je devais perdre« , a déclaré Takakeisho. « Cela a fini par devenir significatif que j’avais cette attitude.« 

Le jeune lutteur déterminé a déclaré qu’il pensait déjà à la prochaine étape : devenir le prochain yokozuna japonais après le départ à la retraite de Kisenosato.

« En tant que lutteur, il est naturel de viser le prochain rang. Je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir pour remporter chaque combat. »

en Click on the title bellow for article in English : 

Arm injury sours Hakuho's record-extending 42nd title

Arm injury sours Hakuho's record-extending 42nd title

Grand champion Hakuho said Monday he felt an « invisible weight » after suffering an arm injury in the final bout of the Spring Grand Sumo Tournament, where he racked up a record-extending 42nd top division title

Hakuho pulled out another close victory in Sunday’s bout against fellow yokozuna Kakuryu, but was seen holding his upper right arm and grimacing in pain after securing the Emperor’s Cup.

At a press conference in Osaka, Hakuho said the injury was treated later on the night of his win and demonstrated his arm’s limited range of movement by raising and lowering it in front of reporters, indicating a possible muscle tear.

« At any rate, I want to stay away from sumo and rest, » Hakuho said.

The 34-year-old Mongolian powerhouse has now claimed at least one makuuchi division championship every year since 2006, when he won his first tournament as an ozeki. He ended the Spring meet with a record-15th undefeated record.

Meanwhile, at a press conference in Higashiosaka, sekiwake Takakeisho said he felt relieved to finally clinch promotion to ozeki, sumo’s second highest rank.

« I feel truly relieved, » Takakeisho said. « I had a chance come around and I wanted to see it through here. »

The 22-year-old earned his 10th win on the final day of the Spring meet by sealing the fate of struggling « kadoban, » or demotion-threatened, ozeki Tochinoshin, whose rank is in peril after he posted two straight losing records.

Takakeisho won his maiden top division championship at the Kyushu meet last November. He had met some of the criteria typically needed for promotion with an 11-4 performance at the New Year meet, but ended that tournament with a loss to ozeki Goeido and was overlooked.

« I couldn’t show my power at a crucial moment, » Takakeisho said. « I couldn’t wait for the tournament to start so I could make up (for the New Year meet). »

With promotion forefront in his mind, the Chiganoura stable wrestler went 3-2 over the first five days of the meet, losing to komusubi Mitakeumi and fellow sekiwake Tamawashi as he struggled to rack up wins against the top-ranked fighters.

He rounded into form with five straight wins, including an upset against yokozuna Kakuryu, but lost to Hakuho and was then slapped down by Goeido, unable to exact revenge for the previous tournament.

« It was a shame, but I thought I should fight my type of sumo if I were to lose anyway, » Takakeisho said. « It ended up becoming significant that I had this attitude. »

The determined young wrestler said he was already thinking of the next step — becoming the next Japanese yokozuna following the retirement of Kisenosato earlier this year.

« As a wrestler, it’s natural to aim for the next rank. I have to go all out with a determination to win every single bout. »

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Tamawashi conférence de presse

Le nouveau champion Tamawashi veut persévérer malgré l’âge

Le nouveau champion Tamawashi veut persévérer malgré l’âge Le sekiwake Tamawashi, qui a remporté son …

2 commentaires

  1. « Le Mongol âgée de 34 ans » -> il y a un « e » en trop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *