A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Interviews » Hakuho qualifie le tournoi de Nagoya comme « inoubliable »

Hakuho qualifie le tournoi de Nagoya comme « inoubliable »

Hakuho qualifie le tournoi de Nagoya comme "inoubliable"
Pendant la conférence de presse, Hakuko est revenu sur le tournoi historique de Nagoya qui vient de s’achever.

Hakuho qualifie le tournoi de Nagoya comme « inoubliable »

Le yokozuna Hakuho, qui a amélioré son record en remportant son 39ème titre au grand tournoi de sumo de Nagoya, a déclaré lundi que d’avoir remporté le championnat et multiplié les exploits en cours de route étaient devenu réalité.

Parlant lors de la conférence de presse traditionnelle au lendemain de sa victoire, Hakuho a déclaré qu’il n’est pas près de mettre fin à sa carrière et continuera à obetnir des résultats digne d’un yokozuna.

Le neuvième jour du tournoi de Nagoya, le lutteur de 32 ans originaire d’Ulan Bator, a égalé le record du yokozuna Chiyonofuji avec 1 045 victoires avant d’atteindre trois jours plus tard celui de l’ancien ôzeki Kaio, recordman absolu avec 1047 victoires.

Vendredi, le record que Kaio avait établi en 2011, a été dépassé.

Hakuho a terminé le tournoi sur un score final de 14-1 alors que Harumafuji, le seul autre yokozuna a avoir participé à l’ensemble du championnat, a terminé avec un résultat de 11-4. Kakuryu et Kisenosato sont respectivement sortis après trois et six jours en raison de blessures.

« Décrocher ce grand record, et le sentiment d’avoir vraiment gagné vient de tomber sur moi, je déborde d’émotions« , a déclaré Hakuho.

« Les 1 045 et les 1 047 victoires sont des choses qui se sont vite enchaînées, il n’y a jamais eu de basho comme celui-ci. Dans un sens, c’était fatiguant « , a-t-il déclaré.

Hakuho, qui envisage d’obtenir la citoyenneté japonaise, se rendra en Mongolie lundi pour un certain temps avant d’aborder le défi de remporter un 40ème titre sans précédent au tournoi d’automne, qui se déroulera le 10 septembre à Tokyo.

« Je me suis blessé au pied à Nagoya (l’année dernière), mais j’ai commencé a vraiment récupérer ici à Nagoya. J’ai obtenu le plus grand record devant les fans du monde entier. C’était 15 jours inoubliables « , a-t-il déclaré.

« Si je continue à m’entraîner comme toujours, de plus en plus de victoires viendront« .

En regardant son objectif immédiat, Hakuho a regardé en avant en 2020, en disant qu’il aimerait être impliqué d’une certaine manière avec les Jeux olympiques de Tokyo, qui se dérouleront exactement dans trois ans à partir d’aujourd’hui.

« Tous les quatre yokozuna qui se battent le dernier jour sont idéaux. C’est ce que les fans veulent voir « , a déclaré Hakuho. « Il serait bon pour nous quatre de faire le dohyo-iri (pour cérémonie d’ouverture aux Jeux olympiques de Tokyo)« .

La rencontre de printemps en mars a présenté quatre yokozuna pour la première fois en 17 ans et les quatre ont pris part aux deux tournois suivants, mais, dans aucun de ces trois tournois, les quatre ne sont restés 15 jours.

en Click on the title bellow for article in English : 

Hakuho calls Nagoya Basho ‘unforgettable’

Hakuho calls Nagoya Basho ‘unforgettable’

Yokozuna Hakuho, who captured a record 39th career title at the Nagoya Grand Sumo Tournament, said Monday the reality of having won the championship and made multiple record-breaking feats along the way has finally sunk in.

Speaking at the traditional day-after press conference following his victory at the 15-day meet at the Aichi Prefectural Gymnasium, Hakuho said he is nowhere near the end and will continue to put up numbers expected of a yokozuna.

On the ninth day of the Nagoya tourney, the 32-year-old wrestler from Ulan Bator equaled late yokozuna Chiyonofuji for second on the all-time list with 1,045 career wins. Three days later, he sat alongside former ozeki Kaio atop the list with 1,047.

On Friday, he surpassed Kaio’s record, which was set back in 2011.

Hakuho finished the Nagoya Basho with a 14-1 record while Harumafuji, the only other yokozuna who competed all 15 days, went 11-4. Kakuryu and Kisenosato pulled out after three and six days, respectively, due to injuries.

“The big record, and the feeling that I really won just came down on me and I’m overflowing with emotions,” Hakuho said.

“The 1,045 wins, the 1,047 wins, the championship. One thing kept happening after another, and there has never been a basho like this one. In that sense it was tiring,” he said.

Hakuho, who is reportedly considering obtaining Japanese citizenship, will fly back to Mongolia on Monday for some time off before he tackles the challenge of winning an unprecedented 40th title at the Autumn tournament, which gets under way Sept. 10 in Tokyo.

“I injured my foot in Nagoya (last year) but made up for that by getting my payback here in Nagoya. I set the big record in front of fans from around the world. It was an unforgettable 15 days,” he said.

“If I keep on training as I always have, more and more wins will come my way.”

While setting his sights on his immediate goal, Hakuho looked ahead to 2020, saying he would like to be involved in some way with the Tokyo Olympics, which gets under way exactly three years from Monday.

“All four yokozuna fighting on the final day is ideal. That’s what fans want to see,” Hakuho said. “It would be nice for the four of us to do the dohyo-iri (ring-entering ceremony at the Tokyo Olympics).”

The spring meet in March featured four yokozuna for the first time in 17 years and all four started in the next two meets as well, but in none of the three tournaments have all four lasted the whole 15 days.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Goeido vainqueur aki basho 2016

Goeido, prochain yokozuna japonais?

Goeido, prochain yokozuna japonais? Goeido est devenu le premier ôzeki kadoban de l’histoire à soulever …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *