A la une :
Accueil » Actualités » Banzuke » Haru basho 2015, le banzuke du tournoi

Haru basho 2015, le banzuke du tournoi

Haru basho 2015 : le banzuke est disponible

Le nouveau banzuke qui classe les lutteurs pour le Haru basho 2015 qui se tiendra à Osaka du 8 au 22 mars vient de paraître.

Voir le banzuke complet

Yokozuna : Hakuhô entre légende et polémique

Le yokozuna Hakuhô est entré dans la légende en janvier après avoir battu le nombre de yûshô en remportant son 33ème titre. Un record historique qui a été très suivi par les spectateurs et les médias avant que la polémique éclate. Hakuhô a critiqué la décision des juges d’avoir voulu recommencer le combat contre Kisenosato à la treizième journée. Avec cette remise en cause, Kitanoumi le président de la Nihon Sumo Kyokai, a exigé que Hakuhô soit sanctionné. Depuis le yokozuna a présenté ses excuses publiques ce qui a troublé les festivités. Maintenant Hakuhô cherche un nouveau défi à sa carrière…

Kakuryû reste à la recherche de son premier titre en tant que yokozuna. Harumafuji qui avait fait preuve d’une grande combativité en janvier sera prêt à tout pour remporter le tournoi. Son dernier titre remonte en novembre 2013.

Ôzeki : Gôeidô sauvé de peu

Il aura fallu attendre le dernier jour pour voir l’ôzeki Gôeidô être sauvé de son kadoban en décrochant le kachi koshi contre Kotoshogiku, solidarité entre ôzeki peut être? Ce dernier était lui aussi kadoban pour le tournoi mais il avait réussi à atteindre les huit victoires bien avant son homologue.

Kisenosato, malgré son très bon 11-4 est encore passé à côté d’un premier yûshô pourtant tant attendu par les fans! Cette fois sera-t-elle la bonne?

Sekiwake :  Terunofuji et Okinoumi

La défaite de Aoiyama et de Ichinojo, tous les deux make koshi, ont dû laisser leur place aux deux maegashira : le mongol Terunofuji et le japonais Okinoumi. C’est pour chacun le plus haut niveau de classement jamais atteint, et ils auront à coeur de lui faire honneur.

Komusubi : Tamawashi et Myogiryû

Les deux maegashira vont débuter ce tournoi en position honorifique mais ô combien dangereuse : ils seront chargés d’affronter dès les premiers jours les 3 yokozuna. Pour Tamawashi, ce sera un challenge quasiment impossible, mais pour Myogiryû, déjà détenteur de 2 kinboshis (victoire sur des yokozuna), tout est envisageable !

Ils reviennent en makuuchi

3 lutteurs remontent de juryô en makuuchi :
– le japonais Kitataiki, auteur d’un splendide tournoi de janvier en juryô (13 victoires)
– le poids lourd (199 kilos) géorgien Gagamaru– le russe Amuru

Ils débutent en makuuchi

pas de lutteur néophyte en makuuchi ce tournoi !

Ils reviennent en jûryô

Les deux anciens à réintégrer la division jûryô sont Kotoekô (jûryô en novembre 2014) et Kizenryû (jûryô en mai 2013 puis en juillet 2014).

Ils débutent en jûryô

Trois jeunes lutteurs feront leurs premiers pas chez les professionnels en devenant pour la première fois jûryô. Les nouveaux sont Amakaze (ancien Kawanari), Abi (ancien Horikiri) et Ishiura voir l’article Les nouveaux jûryô pour l’Haru basho.

Ce qu’il ne fallait pas manquer :

  • L’actualité du sumo a été très intense, surtout monopolisée par l’exploit de Hakuhô mais malheureusement vite rattrapé par le scandale qu’il a provoqué au lendemain de son sacre. L’incident enterrée, il a pu recevoir les honneurs qu’il mérite en Mongolie, son pays d’origine.
  • L’ancien ôzeki Kotomitsuki a enfin eu droit à son danpatsu shiki cinq ans après avoir été banni du sumo pour une affaire de paris illégaux. Pour la cérémonie, tous les yokozuna actuels avaient répondu présents. Un au revoir définitif au sumo…
  • Comme chaque année, la chaîne Fuji organise son grand tournoi de sumo. Cette année c’est au tour de Harumafuji de remporté pour la première fois ce titre . Il succède ainsi au bulgare Aoiyama.
  • L’interview d’entre basho avait pris un peu de retard en raison des fêtes de fin d’année mais voilà qu’elle vient de paraître. C’est David Prudhomme, dessinateur de BD qui répond à nos questions. Il avait fait une exposition à Bordeaux sur le thème du sumo où ses dessins originaux avaient remporté un grand succès.
  • L’exposition du moment au musée du sumo s’interroge sur la signification des shikona et leur histoire. A ne pas manquer si vous êtes à Tokyo.

Continuez de nous rejoindre sur les réseaux sociaux en nous suivant sur Facebook Google + et Twitter et abonnez-vous à notre chaîne YouTube. N’hésitez pas à partager les articles sur ces réseaux et à les commenter.

Rendez-vous le 8 mars pour suivre le Haru basho 2015

A lire également :

Harumafuji contre Kisenosato

J13 – Harumafuji pousse Kisenosato vers sa 1ère défaite

Harumafuji pousse Kisenosato vers sa 1ère défaite Le yokozuna Harumafuji a envoyé Kisenosato en bas du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *