A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Harumafuji au coeur d’un scandale

Harumafuji au coeur d’un scandale

Harumafuji au coeur d'un scandale
Le yokozuna Harumafuji a blessé gravement son compatriote mongol Takanoiwa lors d’une soirée et risque de lourdes sanctions.

Harumafuji au coeur d’un scandale

FUKUOKA – Le problème de la violence dans le monde du sumo a refait surface. Le yokozuna Harumafuji est accusé d’avoir agressé son compatriote mongol Takanoiwa avec une bouteille de bière lors d’un banquet le 26 octobre.

Harumafuji buvait avec d’autres lutteurs mongols après une tournée régionale dans la préfecture de Tottori, lorsque le yokozuna, irrité par l’attitude de Takanoiwa, l’a frappé avec une bouteille de bière, selon un rapport du journal Sponichi.

Harumafuji s’est déchaîné contre Takanoiwa quand celui-ci a voulu prendre un appel sur son portable alors que le yokozuna lui parlait, ce qu’il a visiblement interprété comme un manque de respect à son encontre.

Après lui avoir fracassé une bouteille de bière sur le crâne, Harumafuji a ensuite frappé à plusieurs reprises Takanoiwa avec ses poings, même après que celui-ci, en sang, se soit effondré.

La JSA (Association Japonaise de Sumo) a annoncé lundi que le maegashira 8 Takanoiwa a été diagnostiqué avec une commotion cérébrale, une fracture à la base du crâne et une fuite de liquide céphalorachidien et qu’il a été hospitalisé du 5 au 9 novembre.

Harumafuji a comparu devant les journalistes pour s’exprimer sur cette affaire :

« Je suis profondément désolé d’avoir causé de telles difficultés« , a t-il déclaré avec un ton doux. « Je ne peux pas commenter plus avant que mon maître ne revienne.« 

Isegahama oyakata (ancien yokozuna Asahifuji) est arrivé au Fukuoka Convention Center vers 9h40, et environ 20 minutes plus tard, le chef de l’association de sumo Hakkaku (ancien yokozuna Hokutoumi) ainsi que d’autres dirigeants de l’association étaient convoqués pour une réunion d’urgence. Isegahama oyakata a quitté la réunion et est retourné à son écurie peu de temps après.

« Je vais à l’écurie Takanohana (où est basé Takanoiwa). Je vais m’excuser et demander à quel point la blessure est sévère« , a déclaré le maître aux journalistes avant de partir pour l’écurie Takanohana basée à Tagawa dans la préfecture de Fukuoka.

Harumafuji a perdu ses deux premiers combats à Fukuoka et perdra son combat prévu pour le troisième jour contre le maegashira Tamawashi. Il s’est retiré de la compétition pour la huitième fois de sa carrière.

L’incident a provoqué une onde de choc à travers le pays, rappelant aux fans que ce sport ancestral n’a pas encore récupéré d’une réputation entachée de scandales liés aux matchs truqués, à la violence et aux bizutages.

« Un yokozuna est comme un dieu, et ce n’est pas bon si une telle personne devient ivre et frappe quelqu’un« , a commenté l’ancien komusubi mongol Kyokushuzan.

En 2010, le yokozuna mongol Asashoryu avait été contraint de démissionner suite à des allégations selon lesquelles il aurait attaqué un homme à l’extérieur d’une discothèque à Tokyo en plein milieu du tournoi du Nouvel An.

En juin 2007, la police a arrêté le maître de l’écurie Tokitsukaze ainsi que trois lutteurs qui avaient battu à mort Tokitaizan, un apprenti âgé de 17 ans, à l’aide d’une bouteille de bière, d’un bâton en bois et d’une batte en métal. Le jeune lutteur, de son vrai nom Takashi Saito, est décédé des suites de traumatismes multiples.

Mise à jour du 23 novembre : 

La police devrait renvoyer le grand champion Harumafuji devant les procureurs d’ici la fin de l’année, soupçonné d’avoir attaqué Takanoiwa dans une bagarre en état d’ivresse, selon des sources d’enquête.

Lors d’un interrogatoire en fin de semaine dernière, le yokozuna mongol a avoué avoir frappé Takanoiwa, 27 ans, avec ses paumes, ses poings et une télécommande de karaoké, selon les sources.

Takanoiwa aurait été blessé à la tête après avoir été frappé avec un objet, mais Harumafuji a nié les allégations selon lesquelles il aurait frappé son compatriote mongol avec une bouteille de bière dans un restaurant-bar de la ville de Tottori, dans l’ouest du Japon.

La police a déterminé qu’ils peuvent continuer l’enquête sans arrêter Harumafuji, car il n’y a aucune crainte de fuite ou de détruire des preuves.

La police étudie attentivement la façon dont Harumafuji a blessé Takanoiwa, mais on ne sait pas avec quelle précision Takanoiwa peut se souvenir de l’incident, le maegashira a dit à la police qu’il fermait les yeux alors qu’il était frappé.

en Click on the title bellow for article in English : 

Yokozuna Harumafuji apologizes for assaulting wrestler

Yokozuna Harumafuji apologizes for assaulting wrestler

FUKUOKA — The problem of violence in the sumo world has surfaced once more. Yokozuna Harumafuji is facing accusations that he assaulted fellow Mongolian wrestler Takanoiwa with a beer bottle at a banquet on Oct. 26.

Harumafuji was drinking with other Mongolian wrestlers after a regional tour in Tottori, when the yokozuna, angered by Takanoiwa’s attitude, struck him with a beer bottle, according to a Sponichi report.

The JSA announced Monday that eighth-ranked maegashira Takanoiwa has been diagnosed with concussion, skull base fracture and cerebrospinal fluid leak among other injuries, and revealed that he been hospitalized from Nov. 5 to 9.

Harumafuji appeared before reporters in front of the Isegahama stable dormitory in Dazaifu, Fukuoka Prefecture, at about 8:30 a.m., after regular morning practice.

« I am deeply sorry for having caused such great difficulties, » he stated with a meek expression.

« I cannot comment further until my stablemaster comes back. »

Isegahama stablemaster and former yokozuna Asahifuji arrived at the Fukuoka Convention Center at around 9:40 a.m., and about 20 minutes later sumo association head Hakkaku (former yokozuna Hokutoumi) and other association executives convened an emergency meeting at the venue. The Isegahama stablemaster left the meeting and returned to his stable soon after.

« I’m going to the Takanohana stable (where Takanoiwa is based). I’m going to apologize and ask how severe the injury was, » the stablemaster told reporters before departing for the Takanohana stable dormitory in Tagawa, Fukuoka Prefecture.

Despite his bid for a second title this year, Harumafuji lost his first two bouts in Fukuoka and will forfeit his scheduled third-day bout against top-ranked maegashira Tamawashi. He is withdrawing from a meet for the eighth time in his career.

The incident sent shock waves across the country, reminding fans that the ancient sport has yet to recover from a reputation tainted by scandals over match-fixing, violence and bullying.

In 2010, Mongolian yokozuna Asashoryu retired from the sport followed allegations that he attacked a man outside a Tokyo nightclub in the middle of the New Year tournament.

In June 2007, the police arrested stablemaster Tokitsukaze and three wrestlers who beat 17-year-old Tokitaizan to death using a beer bottle, a wooden stick and a metal bat. The junior wrestler, whose real name was Takashi Saito, died from shock from multiple trauma.

Update (2017/11/23) :

Police are set to refer grand champion Harumafuji to prosecutors by the end of the year on suspicion of assaulting lower-ranked sumo wrestler Takanoiwa in a drunken brawl, investigative sources said Tuesday.

Under questioning late last week, the 33-year-old Mongolian yokozuna has admitted to striking 27-year-old Takanoiwa with his palms, his fists and a karaoke machine remote control, according to the sources.

Takanoiwa is believed to have suffered head injuries after being struck with an object, but Harumafuji has denied allegations that he hit the fellow Mongolian with a beer bottle in the late-October incident at a restaurant-bar in the western Japan city of Tottori, the sources said.

The police have determined that they can continue the investigation without arresting Harumafuji as there is no fear of him fleeing or destroying evidence, the sources said.

The police are carefully looking into how Harumafuji injured Takanoiwa but it remains unclear how accurately Takanoiwa can recall the incident as the No. 8 ranked maegashira has told police he kept his eyes closed as he was being hit.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Takayasu

Takayasu va se battre pour sa promotion au rang d’ôzeki

Takayasu va se battre pour sa promotion au rang d’ôzeki Le sekiwake Takayasu sera candidat …

2 commentaires

  1. Un comportement inexcusable, encore plus pour un Yokozuna…
    C’est malheureux pour Yokozuna Harumafuji de finir sa carrière sur cela… car même si ce n’est pas encore annoncé, c’est la seule issue pour lui.
    Puis c’est malheureux également car seul Harumafuji pouvait ennuyer Hakuho dans sa domination… je trouve Kisenosato, outre sa blessure, bien trop fragile pour un Yokozuna…
    Bref.

  2. je suis abasourdi par ce que je viens d’apprendre sur HARUMAFUJI …..
    c’est un grand yokozuna mais s’il s’avére que les faits reprochés sont exacts alors….il devra s’expliquer !!!
    concernant l’article qui fait état de matchs truqués c’est malheureusement vrai pour tous les sports…sauf que le sumo est bien plus qu’un sport !!! fan de sumo depuis trés longtemps j’ai constaté il est vrai que certains combats je dis bien CERTAINS et non pas la majorité semblaient je dirais BIZARRE … le manque de combativité et la défaite instantanée m’ont plus d’une fois choqué !!!
    amitiés a tous ceux qui comme moi adorent le sumo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *