A la une :
Accueil » Heya » Tokitsukaze

Tokitsukaze

[lastupdated]

Personnel
Historique
Coordonnées
Galerie photo 

Tokitsukaze – 時津風部屋

Ichimon : Tokitsukaze – 時津風一門

Ouvert  en 1769

Personnel 


 

Oyakata : Tokitsukaze Masahiro – 時津風 正博 (2007 à aujourd’hui)

Ancien maegashira Tokitsuumi

Né Sakamoto Masuhiro le 08 novembre 1973 à Nagasaki

Retraité du sumô en octobre 2007

Sekitori actuels : Tokitenku, Toyonoshima, Tosayutaka, Sotairyu

Anciens sekitori : Aogiyama , Tokitsuumi, Yutakayama , Oyutaka, Aogiyama, Oshio, Futatsuryu, Sotairyu, Shimotori, Kitabayama, Kurama.

Coachs : 

  • Edagawa Hideki (ancien maegashira 1 – Aogiyama)
  • Nishikijima Toshimasa (ancien maegashira 1 – Zaonishiki)

Tokoyama :

  • Tokoyoshi

 

Historique


La Tokitsukaze beya est une écurie de sumo de lutteur appartenant au groupe ichimon « Tokitsukaze ». Fondée en 1769, elle est l’une des plus anciennes et des plus emblématiques de ce sport où elle acquis toutes ses lettres de noblesse durant la période Taisho . L’établissement actuel date de 1941 lorsque la heya fût établie par le légendaire yokozuna Futabayama alors qu’il était toujours en activité. Initialement connue sous le nom Futabayama Dojo, elle a été officiellement renommée Tokitsukaze beya en novembre 1945 à la retraite de Futabayama. A la mort de Futabayama en 1968, c’est le yokozuna Kagamisato qui reprit la heya  juste pour une année. La veuve de Futabayama exigeant que ce soit l’ancien ôzeki Yutakayama qui reprenne le flambeau, celui-ci resta à sa tête jusqu’en 2002 où Futatsuryû lui succéda.

2007 est une année noire pour la Tokitsukaze beya où un scandale éclate. Une affaire macabre est révélée au grand public accusant l’oyakata et plusieurs lutteurs d’utiliser des méthodes violentes sur un jeune lutteur victime de brimades. Le jeune Tokitaizan (de son vrai nom  Takashi Saito) décède le 26 juin 2007 d’une crise cardiaque qui serait la conséquence directe d’un entrainement trop intense, il n’avait que 17 ans. Futatsuryû est immédiatement relevé de ses fonctions et une enquête de police est effectuée. Après une autopsie qui révèle de nombreuses traces de maltraitances sur le corps, l’oyakata est reconnu coupable et écope d’une peine de 6 ans de prison ferme ; les trois lutteurs tortionnaires concernés sont bannis de la fédération de sumô. Suite à cette affaire, un remplaçant doit immédiatement reprendre la heya et c’est vers le lutteur Tokisuumi alors maegashira que l’on sont tourne. Encore en activité, il hésite avant d’accepter d’endosser le rôle d’oyakata et de prendre sa retraite anticipé du dohyô.

Juin 2010, une nouvelle affaire secoue le monde du sumô et salit encore un peu plus la réputation de la Tokitsukaze heya. Cette fois, le scandale porte sur des paris illégaux portant sur des match de baseball auxquels l’oyakata se serait livré alors qu’il était encore lutteur.  Le 4 juin 2010, il est  sanctionné et se voit rétrogradé au rang le plus bas de la hiérarchie des toshiyori et ne pourra être promu pour une durée de 5 ans. Malgré ces controverses, la Tokitsukaze beya reste l’une des plus prolifiques en nombre de sekitori.

 

Coordonnées


Adresse : 3 –15 –4 Ryôgoku, Sumida-ku, Tokyo 〒130  – 0026

Adresse en japonais : 130 – 0026 東京都墨田区両国 3 –15 –4

Téléphone : 03 –3634 –8549

Gare la plus proche : Ryôgoku 両国 (5 min)

GPS : 35.693881,139.794513

 


Afficher Tokitsukaze – 時津風部屋 sur une carte plus grande

Possibilité d’assister aux entraînements matinaux : oui | Accès : assez facile

 

Galerie photo


 

[nggallery id=10]

Retour à la liste des heya