A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Hishofuji vise sur un retour gagnant

Hishofuji vise sur un retour gagnant

Hishofuji
Hishofuji, à gauche, a récupéré d’une blessure au genou droit

Hishofuji veut gagner à  nouveau

Il était parvenu à atteindre la division jûryô avant qu’une blessure au genou l’ai  précipité en bas du classement, Hishofuji est pleinement déterminé à travailler dur pour un retour dans la deuxième plus haute division du sumo.

A 25 ans, ce jeune homme originaire de Kobe est sur le bon chemin pour à nouveau devenir sekitori (un lutteur dans les deux premières divisions) en remportant la division la plus faible de jonokuchi au tournoi de printemps en mars dernier terminant sur un score parfait de 7-0.

Lutteur à la Azumazeki beya, Hishofuji  est maintenant dans la deuxième plus faible division, les jonidan, il sait qu’il a encore un long chemin à parcourir. « Depuis que j’ai été jûryô, c’est la première fois que je dois tout recommencer« , a déclaré Hishofuji qui n’est pas étranger à surmonter l’adversité ayant vécu le grand séisme de Hanshin en 1995. « Je veux revenir bientôt. »

Après avoir décroché le championnat à la 13ème journée du tournoi, il a déclaré, «Je suis tellement heureux …», avant d’éclater en sanglots.

Hishofuji
Hishofuji vainqueur de la division jonokuchi en mars 2015

Hishofuji, dont le vrai nom est Hiroki Sumi, a fait ses débuts dans le sumo au tournoi de printemps 2005 avant de se hisser en jûryô pour le tournoi d’automne en 2011. Il a progressé dans le classement en utilisant un style de « yotsu-zumo » (qui se concentre sur un combat rapproché au mawashi de l’adversaire) en tirant parti de son gabarit massif de 1,93 mètre pour plus de 200 kg.

Cependant, il est retombé en division makushita après seulement un tournoi. Puis, lors du tournoi de Kyushu en 2012, il a subi une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit.

Mais il a recommencé à lutter avant que la blessure ne soit complètement guérie. Finalement, il a dû recourir à une opération qui a été réalisée en novembre 2013 ce qui l’a forcé à quitter la compétition pendant une période prolongée.

Le point noir dans sa carrière est quand le banzuke est sorti pour le tournoi d’automne de l’année dernière – son nom était introuvable. Cela fait de lui seulement le troisième ancien sekitori depuis le début de l’ère Showa (1929 ~ 1989) à souffrir d’ignominie suite à son déclassement.

Il a considéré pendant un temps prendre sa retraite mais il a reçu l’encouragement et le soutien de lutteurs qui sont en division makuuchi comme Takayasu ainsi que d’autres rikishi de son âge. « Dépêche-toi de revenir ici », lui disaient-ils.

Le retour officiel de Hishofuji a eu lieu lors du récent tournoi de janvier en participant comme maezumo (la compétition pour les lutteurs non classés, principalement les adolescents qui débutent leur carrière).

Cette année marque également le 20ème anniversaire où il a perdu sa grand-mère dans le tremblement de terre. « Dans une grande année charnière, être capable de redémarrer ma carrière est très important pour moi » a-t-il dit.

Bien que le titre en jonokuchi ai été son premier à tout niveau dans sa carrière de 10 ans, il reste insatisfait.

« Je veux gagner à nouveau« , a proclamé Hishofuji, comme pour faire écho à l’image de la reconstruction de sa ville natale.

Source : Yomiuri Shimbun

A lire également :

Takayasu

Takayasu va se battre pour sa promotion au rang d’ôzeki

Takayasu va se battre pour sa promotion au rang d’ôzeki Le sekiwake Takayasu sera candidat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *