A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Kakuryû pourrait être yokozuna si…

Kakuryû pourrait être yokozuna si…

Kakuryû est candidat au titre de yokozuna

L’ôzeki Kakuryû qui a fait un tournoi remarquable en finissant sur un score de 14 – 1 dimanche après avoir battu le yokozuna Hakuhô une première fois est désormais candidat à la promotion du titre le plus prestigieux du sumo.

Hakuho contre Kakuryu
Hakuhô battant Kakuryû lors du second combat.

L’ôzeki mongol Kakuryû sera candidat à la promotion du plus haut rang dans le sumô en mars, c’est ce qu’a indiqué lundi le Conseil de Délibération des Yokozuna (Yokozuna Shingi Iinkai).

Le conseil s’est réuni au lendemain de la finale du grand tournoi de sumo dans lequel Kakuryû était le principal sujet après avoir battu le yokozuna Hakuhô pour sa 14ème victoire avant que ce dernier ne remporte le yûshô. Le président du Conseil, Hitoshi Uchiyama a indiqué que Kakuryû serait reconnu comme un candidat à la promotion de yokozuna pour le prochain tournoi en mars à Osaka, lors du haru basho.

Les conditions pour être promu yokozuna sont d’être ôzeki et de remporter deux fois consécutivement le championnat ou d’obtenir des résultats équivalents. Uchiyama a exprimé son opinion en indiquant que Kakuryû devra parvenir à un minimum de 13 victoires mais aussi s’emparer de la coupe. La performance de Kakuryû était pleine de détermination pour vaincre dimanche Hakuhô (voir le résumé).

Kitanoumi, le président de l’Association Nationale de Sumo a dit que gagner un championnat est une condition préalable pour une promotion au grade le plus élevé de ce sport. Monsieur Yamauchi a cependant divergé sur ce point de vue en décembre pour l’ôzeki Kisenosato qui s’est vu terminer sur un score négatif dimanche et sera kadoban en mars. Avant le tournoi de janvier, M. Yamauchi a cité l’importance d’avoir un yokozuna japonais natif :

«la majorité des fans de sumo sont désireux de voir un lutteur japonais assumer la place en tant que yokozuna».

Pour ces raisons, la promotion afin d’élever Kisenosato au rang de yokozuna était plus simple que pour Kakuryû puisque le japonais devait seulement terminer le tournoi avec 14 victoires sans obligation de remporter le championnat.

Pour l’heure actuelle, les deux yokozuna en activités (Hakuhô et Harumafuji) sont originaires de Mongolie.

Kakuryû - 鶴竜

Kakuryû Rikisaburo (alias Mangaljalav Anand). Originaire de Mongolie, il a débuté sa carrière dans le sumo en novembre 2001 pour remporter son premier tournoi en mars 2014. Il est promu 71 ème yokozuna au mois de mai de la même année.

Source : Japan Times (en anglais)

A lire également :

Takayasu

Takayasu va se battre pour sa promotion au rang d’ôzeki

Takayasu va se battre pour sa promotion au rang d’ôzeki Le sekiwake Takayasu sera candidat …

2 commentaires

  1. Entièrement d’accord avec ces remarques. La NSK prend de plus en plus les étrangers pour des vaches à lait avec un streaming devenu hors de prix. De plus, si la NSK de veut pas de grands champions étrangers ils n’ont cas stopper d’en recruter.

  2. Et moi, je pense qu’il est temps d’élever ce Monsieur Yamauchi au rang de retraité, car il est non seulement chauvin mais en plus mesquin. Un vrai déshonneur pour le sumo, et une insulte aux rikishis !! Kisenosato, qui est un très bon lutteur, est maintenant déshonoré avec cette « promotion » injustifiée qui se termine lamentablement sur un kadoban. Il ne méritait vraiment pas cela. Et encore une fois, la NSK montre son racisme ouvertement : quand il s’agit d’un candidat japonais, la victoire n’est pas requise, mais quand il s’agit d’un candidat étranger, elle l’est… Deux poids deux mesures, pour ne pas changer. Il est même étonnant que Kakuryu se soit vu offrir cette proposition, mais il la méritait vraiment, contrairement à Kisenosato qui avait fait un bon basho mais sans plus. La NSK est décidément de moins en moins crédible…

    Bonne chance, Kakuryu, deviens un nouveau Yokozuna mongol, ça les touchera là où ça fait mal, et c’est tout ce qu’ils méritent.

    Zarak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *