A la une :
Accueil » Actualités » Expositions » Kanreki dohyô-iri au musée du sumô

Kanreki dohyô-iri au musée du sumô

Kanreki doyhô iri, la cérémonie des 60 ans

Le musée du sumô est un lieu public et accessible gratuitement à tous qui propose six expositions par an. La dernière en date propose de vous faire découvrir une cérémonie spéciale qui se nomme kanreki dohyô-iri.   

kanreki dohyo iriEn juin dernier l’actuel président de la Nihon Sumô Kyokai , l’ancien yokozuna Kitanoumi,  a pour ses 60 ans fait sa cérémonie de kanreki dohyo-iri mais de quoi s’agit-il exactement ? Explications.

Cette cérémonie introduite pour la première fois en 1937 pour le 22ème yokozuna Tachiyama consiste à revêtir une tsuna rouge spécialement conçue pour l’occasion et de remonter sur le dohyô pour y effectuer un dohyô iri identique à la période où ils étaient lutteurs (lire l’article). Deux anciens yokozuna l’accompagnent, l’un étant le porteur de sabre (tachimochi) et l’autre simple assistant (tsuyuharai). Ils portent tous un keshô mawashi et bien entendu le tategyôji est présent. Pour l’heure actuelle, on ne compte que 9 anciens yokozuna à avoir eu cet honneur.

L’exposition nous replonge dans le kanereki dohyô iri en proposant aux visiteurs d’admirer 6 belles tsuna rouges toutes de style unryu, les kesho mawashi utilisés lors de la cérémonie sont accompagnés de nombreuses photos de démonstration et l’ont y trouve même deux katakana (sabre japonais). Comme à l’accoutumé, un film de 6 minutes présente cette cérémonie et revient sur les plus mémorables comme celle de Taihô. Avant de quitter cette exposition, prenez quelques minutes pour apprécier les calligraphies et empreintes de mains (tegata) de quelques prestigieux yokozuna.

Le reproche que l’on pourrait faire et le manque de diversité dans les pièces proposées qui ont une certaine tendance  à se répéter mais elles sont toutes de grandes beautés dont  il serait dommage de passer à côté !

Le musée du sumô se situe dans l’enceinte même du Kokugikan dans le quartier de Ryôgoku, vous ne pouvez pas le manquer! Site officiel.

Cérémonie de Kitanoumi

A lire également :

expo tournoi janvier 1965

Tournoi de janvier 1965

Tournoi de janvier 1965 : le grand changement Dans le sumo, le système actuel n’autorise …

Un commentaire

  1. Chiyonofuji et Takanohana en support pour le dohyo-iri, c’est la classe pour Kitanoumi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *