A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Kotooshu a ouvert sa propre heya

Kotooshu a ouvert sa propre heya

Kotooshu a ouvert sa propre heya
L’ancien ôzeki Kotooshu pose avec ses nouveaux disciples devant la Naruto beya.

Kotooshu a ouvert sa propre heya

L’ancien ôzeki bulgare Kotooshu a ouvert samedi sa nouvelle écurie, ce qui fait de lui le premier oyakata originaire de ce pays.

Le jeune homme de 34 ans, qui était depuis sa retraite en mars 2014 entraîneur à Sadogatake beya sous le nom d’ancien Naruto oyakata, a remporté un seul championnat en mai 2008. Il a également occupé le rang d’ôzeki pendant 47 tournois.

« Je veux former un lutteur qui m’éclipsera« , a-t-il déclaré lors de la cérémonie d’ouverture de la Naruto beya, où participait l’actuel sekiwake Kotoshogiku, également lutteur de l’écurie Sadogatake,  ainsi qu’une centaine de participants.

L’écurie compte actuellement trois nouvelles recrues dont le champion bulgare de lutte junior Ventsislav Katsarov. Le jeune maître de l’école a promis de transmettre tout ce qu’il savait sur le sumo et la vie au Japon, où il a été naturalisé deux mois avant sa retraite .

« J’ai eu beaucoup d’expériences, de difficultés et j’ai beaucoup appris (pendant ma carrière de lutteur). J’enseignerai avec mon cœur japonais« , a déclaré l’ex-ôzeki.

en Click on the title bellow for article in English : 

Former Bulgarian ozeki Kotooshu opens new stable

Former Bulgarian ozeki Kotooshu opens new stable

Former Bulgarian ozeki Kotooshu established his new own stable on Saturday, making him sumo’s first European-born stablemaster.

The 34-year-old, who has been coaching at Sadogatake stable as sumo elder Naruto since his retirement in March 2014, won a single championship in May 2008 and occupied the sport’s second-highest rank of ozeki for 47 tourneys.

« I want to nurture a wrestler who’ll eclipse me, » he said at his Naruto stable’s opening ceremony, where sekiwake Kotoshogiku from Sadogatake stable was among around 100 in attendance.

The new stable’s three wrestlers, including 20-year-old Bulgarian junior wrestling champ Ventsislav Katsarov, performed ritual stamps and the fledgling stablemaster vowed to pass on all he knows about making living with sumo in Japan, where he was naturalized two months before his retirement.

« I had many experiences, hardships and learned a lot (during my wrestling career). I’ll teach with my Japanese heart, » the former ozeki said.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Kisenosato interview

Pour Kisenosato, ce tournoi restera mémorable

Pour Kisenosato, ce tournoi restera mémorable Le yokozuna Kisenosato a déclaré lundi que le tournoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *