A la une :
Accueil » Actualités » Expositions » La région Tokai et le sumo

La région Tokai et le sumo

La région Tokai et le sumo
Le sumo et la région du Tokai

La région Tokai et le sumo

Chaque année au mois de juillet le tournoi de sumo se déroule dans la ville de Nagoya, la quatrième agglomération du pays en nombre d’habitants.

La ville de Nagoya est située dans la préfecture de Aichi qui constitue l’un des quatre départements qui forment la région de Tokai avec Mie, Gifu et Shizuoka. L’exposition se consacre aux liens que cette région entretien avec le sumo qui y était très actif, notamment durant l’époque Edo.

C’est seulement à partir de juillet 1958 que la ville de Nagoya se met à accueillir l’un des six tournois annuels car non, il n’y a pas toujours eu six basho comme nous le connaissons aujourd’hui. Par sa grande histoire avec le sumo, la région de Tokai a depuis longtemps été le berceau de grands lutteurs fournissant même quelques yokozuna emblématiques.

La (toujours) très belle collection propose aux visiteurs de revenir sur ces grands noms en exposant les photographies des enfants du pays qui sont devenus sekitori. Les portraits sont accompagnés de set de kesho mashi comme  ceux des yokozuna Wakanohana I, Tamanoumi ou encore de Futahaguro.

Le premier lutteur à avoir remporté le Nagoya basho fût le yokozuna Wakanohana I en 1958. Ensuite parmi ceux qui l’on remporté le plus grand nombre de fois on retrouve Taihô (4), Wajima (4) Chinoyonofuji (6), Takanohana (4), Asashoryu (4) et Hakuhô (5).

L’exposition revient aussi sur l’histoire des différents stades où se déroulaient les championnats de sumo jusqu’à l’actuel Aichi Prefectural Gymnasium qui accueil les basho depuis 1965. Il est intéressant de voir les anciennes structures comme Colisée Kanayama utilisé de 1958 à 1964. A cette époque les climatiseurs n’existaient pas et dans les vestiaires les lutteurs avait juste une simple colonne de glace pour se rafraîchir. Le public qui suffoquait bénéficiait de bonbonnes d’oxygène ouverte entre 15h et 16h30 uniquement pour tenter de rendre l’air plus supportable.

Avant de Kanayama les tournois se tenaient entre 1914 et 1923 au Nagoya Kokugikan et quelques photos montrent à quoi ressemblait ce bâtiment.

Enfin quelques pièces un peu mois en relation avec le thème sont présentes mais qui ne manqueront pas d’attirer l’attention du visiteur comme cette énorme tsuna de Hakuhô qui pèse pas moins de 9,7 kilos ou ces trois banzuke de la seconde moitié du XIXème siècle. Pour conclure, un petit film de huit minutes revient sur les moments forts de Terunofuji lors du précédent tournoi.

Le prochain tournoi se tiendra à Nagoya du 12 au 26 juillet. L’exposition gratuite est ouverte jusqu’au 21 août.

Toutes les informations sur le musée sur Dosukoi ou sur le site officiel

A lire également :

expo tournoi janvier 1965

Tournoi de janvier 1965

Tournoi de janvier 1965 : le grand changement Dans le sumo, le système actuel n’autorise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *