A la une :
Accueil » Actualités » Banzuke » Le banzuke du Nagoya Basho 2013 est paru !

Le banzuke du Nagoya Basho 2013 est paru !

banzuke du Nagoya Basho 2013
Tokushoryu avec son oyakata

Retrouvez dans nos pages le nouveau banzuke paru aujourd’hui !

Allez dans Actualités et cliquez sur le « Banzuke du tournoi » ou suivez ce lien !

Les changements notoires de ce torunoi :

Myogiryû : retour chez les sekiwake

Retour du lutteur au rang de sekiwake pour la première fois depuis 4 tournois. La dernière fois qu’il occupait ce grade c’était en novembre 2012.

Gôeidô : conserve son rang

Ca fait huit tournois consécutifs que Gôedô est sekiwake ce qui le classe 5ème dans les lutteurs ayant accompli ce même exploit malgré un score de 7-8 au précédent basho.

Shôhôzan : retour en komusubi

Ca faisait trois tournoi que Shôhôzan  n’était plus komusubi, pour celui de Nagoya il réintègre la catégorie des sanyaku.

Tokitenku : retour en komusubi

Après pas moins de 35 tournois, le mongol retrouve cette place qu’il avait dû céder pour la dernière fois en juillet 2007. Cela marque le second retour le moins rapide à un grade de sanyaku ! A propos de sa promotion, il est assez surprenant de souligner qu’avec un score final de 10-5 au dernier tournoi et au grade de maegashira 8, Tokitenku se retrouve promu au rang de komusubi. Il s’agit de la 3ème plus grande promotion dans un banzuke de l’histoire.

Il fait ses débuts en makuuchi :

Tokushoryû est le troisième lutteur de la Kise beya à atteindre ce rang depuis qu’il y a le nouvel oyakata.

Ils retournent en makuuchi :

  • Kotoyuki
  • Tamawashi
  • Tamaasuka
  • Baruto, il est le huitième ôzeki à redescendre en maegashira, le dernier en date avant lui étant Miyabiyama en mars 2002.
  • Sokokurai, après 14 tournois d’absence pour des raisons judiciaires le lutteur d’origine chinoise réintègre son ancien grade.

Ils font leur début en juryô :

  • Seiro, deuxième lutteur de la Shikoroyama  après Homasho à devenir sekitori. Il est également le 27ème lutteur d’origine mongole à faire ses débuts en tant que professionnel.
  • Osunaarashi, premier lutteur originaire d’Afrique (Egypte) à devenir lutteur de sumô mais aussi le premier de la Otake beya à atteindre le rang de juryo avec l’oyakata présent.Il est également le 2ème  lutteur le plus rapide à gravir la hiérarchie du sumô (derière Daikihô)
  • Endo
  • Kotomisen

Ils retournent en juryô :

  • Yoshiazuma
  • Sagatsukasa

A lire également :

Goeido et Sakaigawa oyakata

Banzuke du Kyushu basho 2016

Kyûshû basho 2016 : banzuke du tournoi de novembre Le nouveau banzuke qui classe les lutteurs …

5 commentaires

  1. Attention ! Kisenosato a obtenu 13 victoires et 2 défaites lors du dernier tournoi et non 10 victoires et 5 défaites comme indiquées sur le Banzuke. Sinon merci de nous tenir au courant des dernières nouvelles, c’est un vrai plaisir de surfer sur ce site.

    PS : Est-ce possible d’avoir accès aux fiches des lutteurs ? Merci.

    • Merci pour cette remarque, on mériterait 100 coups de fouet pour avoir laissé passer une telle coquille mais comme on a pas le temps, je l’ai seulement corrigé.

      Les fiches des lutteurs sont toujours disponibles sur Sumofr (mais plus à jour). C’est la partie qui sera la plus longue à mettre en place sur Dosukoi car on souhaite l’intégrer avec une base de données. Peut être vous y connaissez vous en bdd?

  2. Merci beaucoup Phil et bon tournoi 🙂

  3. J’ai donc rajouté un petit cadre explicatif sur le banzuke : en vert, les lutteurs montant dans le classement (petite flèche verte) et changeant de catégorie ; en orange, les lutteurs chutant dans le classement (petite flèche rouge) et changeant aussi de catégorie, mais vers le bas !!

  4. Merci pour le banzuke. Pourrais-tu nous expliquer la signification des carrés de couleur?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *