A la une :
Accueil » Actualités » Le fils de Kotonowaka suit les traces de son père

Le fils de Kotonowaka suit les traces de son père

Masakatsu Kamatani, fils de Kotonowaka entre dans le sumo
Masakatsu Kamatani  (à droite) est le fils de l’ancien sekiwake Kotonowaka (aujourd’hui Sadogatake oyakata).

Masakatsu Kamatani entre à la Sadogatake beya

Une famille prestigieuse dans le monde du sumo s’est récemment étendue à la troisième génération.

L’adolescent Masakatsu Kamatani, fils de l’ancien sekiwake Kotonowaka et petit-fils de l’ancien yokozuna Kotozakura, a suivi leurs traces en entrant dans l’écurie actuellement dirigée par son père, et maintenant connu sous le nom Sadogatake oyakata.

Kamatani a retenu l’attention, au-delà de sa lignée, lorsqu’il était étudiant de troisième année à la Saitama Sakae High School, il a mené son école vers le titre lors du championnat universitaire en équipe en juillet, puis a remporté la division des poids lourds fin août dernier lors des championnats du monde junior.

«Je veux continuer à me développer si je peux le faire en tant que professionnel», a déclaré Kamatani.

La finale du championnat universitaire avait opposé le Saitama Sakae contre les champions en titre, ceux de l’université de Kanazawa, la Municipal Technical High School. Kamatani, le capitaine de l’équipe, est monté sur le dohyô pour disputer la finale dans un match où les deux équipes étaient à égalité avec un score de 2-2. Son adversaire, Seira Shiroyama, avait remporté un deuxième combat consécutif en individuel lors de la journée précédente.

Shiroyama avait amené de force Kamatani sur le rebord de l’anneau mais Kamatani n’a pas cédé à la panique. Il a glissé sur le côté et a utilisé une projection qui a envoyé son adversaire directement au sol, à la grande joie de ses coéquipiers.

 « L’adversaire était meilleur que moi. Mais je suis déterminé à faire tout mon possible pour gagner « , a dit le jeune homme de 17 ans.

Kotokamatani  et Kotonowaka
Kotokamatani avec son père Sadogatake oyakata (ex Kotonowaka)

Kamatani, qui culmine avec un confortable 1,87 mètres et fait pencher la balance à 150 kilogrammes, a une longue portée et un buste puissant, dynamique et capable d’exécuter de fortes projections une fois la main emparée du mawashi de son adversaire – les mêmes attributs que l’on retrouve chez son père.

Jusqu’à récemment, il avait échoué à conquérir des titres majeurs en raison de problèmes avec sa technique. Toutefois, le titre par équipe en juillet lui a donné un regain de confiance, et il a remporté la division au-dessus des 100 kg aux championnats juniors toutes catégories du Japon début août. Il a enchaîné avec une victoire au championnat du monde junior.

« Il y a encore du travail à accomplir mais remporter les grands matchs montre qu’il a un certain potentiel« , a déclaré Michinori Yamada, l’entraîneur du club universitaire de Saitama Sakae .

Kamatani garde toujours à l’esprit quelque chose que son père lui a dit: « Si tu veux devenir fort, tu dois t’entraîner. »

Bien qu’il ait vécu dans un dortoir quand il était à l’école, lorsque Kamatani retournait à la maison pour les vacances d’été ainsi que pour les autres fêtes, il se réveillait à 4h30 et se dirigeait vers l’écurie Sadogatake. Là, il pratiquait des shiko (exercices de levés de jambes) ainsi que des suriashi contre de jeunes lutteurs.

« Je veux qu’il se développe lentement mais sûrement, et un jour il deviendra un lutteur qui conquerra le cœur des fans« , a déclaré Sadogatake oyakata.

Kamatani est entré à la Sadogatake beya le 6 octobre. Il fera l’objet d’un examen physique comme pour tous les nouveaux lutteurs de sumo au prochain tournoi de sumo à Kyushu.

Il prévoit de faire ses débuts sous le nom de lutteur (shikona) « Kotokamatani. » Mais son père Sadogatake oyakata a dit : « Dans l’avenir, nous avons l’espoir qu’il porte un jour le nom de  » Kotonowaka » après avoir gravi les échelons, et « Kotozakura » s’il parvient à devenir ôzeki ».

[Update du 11/11/2015] Le tout premier combat de Kotokamatani (à gauche) lors de la quatrième journée du Kyûshû basho 2015 :

en English article by The Yomiuri Shimbun : 

Teen follows in footsteps of prestigious sumo clan

Teen follows in footsteps of prestigious sumo clan

One prestigious family of the sumo world has recently extended into a third generation.

Teenager Masakatsu Kamatani, the son of former sekiwake Kotonowaka and the grandson of former yokozuna Kotozakura, has followed in their footsteps, entering the stable currently run by his father, and now known as Sadogatake.

Kamatani earned attention beyond his bloodline when, as a third-year student at Saitama Sakae High School, he led his school to the team title at the Inter-high Championships in July, then won the heavyweight division at the World Junior Championships in late August.

“I want to continue to develop so I can make it as a professional,” Kamatani said.

The final at the Inter-high Championships pitted Saitama Sakae against defending champion Kanazawa Municipal Technical High School. Kamatani, the team captain, entered the ring as the final wrestler with the match tied at 2-2. His opponent, Seira Shiroyama, had won a second straight individual title the previous day.

Shiroyama forced Kamatani to the edge of the ring, but Kamatani did not panic. He slipped to the side and unleashed a do-or-die throw that sent his opponent to the dirt, much to the glee of his teammates.

“The opponent was better than me. But I was determined to do whatever I could to win,” the 17-year-old Kamatani said.

Kamatani, who stands a formidable 1.87 meters and tips the scale at 150 kilograms, has a long reach and a powerful core, and executes dynamic throws after getting an outside grip with his left hand — the same attributes shown by his father.

Until recently, he had missed out on major titles because of problems with his technique at the jump-off. However, the July team title gave him a boost of confidence, and he won the over-100-kilogram division at the All-Japan junior weight-class championships in early August. He followed that up with a victory at the World Junior Championships.

“He’s still a work in progress, but winning the big matches certainly shows he has something going for him,” Saitama Sakae coach Michinori Yamada said.

Kamatani always keeps in mind something his father told him: “If you want to become strong, you have to train.”

Although he lived in a dormitory while school was in session, when Kamatani returned home for summer vacation and other holidays, he woke up at 4:30 a.m. and headed to the Sadogatake stable. There, he practiced shiko leg stomps and suriashi shuffling walks again and again with the young wrestlers.

“I want him to develop slowly but steadily, and one day become a wrestler who wins the hearts of fans,” Sadogatake said.

Kamatani entered the Sadogatake stable on Oct. 6. He will undergo a physical checkup for new sumo wrestlers at the upcoming Kyushu Grand Sumo Tournament.

He plans to debut with the ring name “Kotokamatani.” But Sadogatake said, “In the future, we have hopes he will take the name ‘Kotonowaka’ after climbing up the ranks, and ‘Kotozakura’ when he becomes ozeki.”

Written by The Yomiuri Shimbun

A lire également :

rtl

Le sumô à la radio française sur RTL

Le sumô à la radio française sur RTL Une fois n’est pas coutume : RTL …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *