A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Le nouveau yokozuna Kisenosato veut être plus fort

Le nouveau yokozuna Kisenosato veut être plus fort

Le nouveau yokozuna Kisenosato veut être plus fort
Kisenosato est devenu le premier japonais à être promu au rang de yokozuna en 19 ans.

Le nouveau yokozuna Kisenosato veut être plus fort

Après une cérémonie pour l’élever au rang de grand champion « yokozuna », le lutteur de sumo Kisenosato a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il avait promis de « faire preuve de diligence pour ne pas déshonorer le titre de yokozuna« .

« Je vais m’appliquer encore plus, je veux être plus fort pour récompenser tous ceux qui m’ont soutenu« , a déclaré Kisenosato, âgé de 30 ans, aux journalistes.

Au sujet de sa déclaration au cours de la cérémonie de yokozuna, Kisenosato – dont le vrai nom est Yutaka Hagiwara – a dit qu’il « a reçu beaucoup de mots merveilleux, donc j’étais à un peu perdu. Je viens de dire ce que je ressentais« . Concernant ce qu’il a dit au sujet de ses réalisations, Kisenosato a dit avec un sourire qu’il « aurait dû se taire » provoquant un rire collectif dans la salle de conférence.

Il semblait probable que Kisenosato serait devenu yokozuna s’il était parvenu à remporter le précédent tournoi d’été à Nagoya ou celui d’automne. Cependant, bien que l’ôzeki ait accumulé beaucoup de victoires, il n’avait jamais tout à fait réussi à être au top à la fin des tournois.

En fait, les autres rikishi Kotoshogiku et Goeido ont gagné des championnats avant Kisenosato.

Avec 69 victoires en 2016, Kisenosato a enregistré le plus de victoires que n’importe quel autre lutteur de la division makuuchi en une seule année. Néanmoins, il n’avait jamais réussi à mettre la main sur le trophée.

A l’aube de 2017, Kisenosato a finalement obtenu ce qu’il désirait le plus : gagné un championnat.

« Pendant longtemps, j’ai été à une victoire de gagner un championnat. C’était frustrant, mais je suis heureux d’y être enfin arrivé » a commenté Kisenosato. « J’ai pensé que je ne devais ne pas être stressé et continuer tout simplement avec mon style de sumo. J’ai beaucoup grandi l’année dernière.« 

Kisenosato est devenu lutteur de sumo à l’âge de 15 ans, et a d’abord été entraîné par Naruto oyakata (l’ancien yokozuna Takanosato) avant l’être par son maître actuel Tagonoura.

« Si je n’avais pas rencontré Naruto, je ne serais pas la personne que je suis maintenant, » a déclaré Kisenosato, et a rappelé que son ancien entraîneur lui disant que « vous aurez un point de vue différent si vous devenez un yokozuna.« 

« Je peux peut-être voir les choses maintenant que je ne voyais pas auparavant« , a déclaré Kisenosato. « Je veux grandir pour enfin voir ces choses. »

Kisenosato est le premier rikishi né au Japon à être nommé yokozuna en 19 ans.

« Je veux grandir d’une manière humaine, et être le genre de yokozuna qui gagne le respect« , a-t-il déclaré.

en Click on the title bellow for article in English : 

New Yokozuna Kisenosato vows to get stronger

New Yokozuna Kisenosato vows to get stronger

Following a ceremony to elevate him to the rank of « yokozuna » grand champion, sumo wrestler Kisenosato told a news conference that he had vowed to « be diligent so as not to dishonor the yokozuna name. »

« I will apply myself even more. I want to get stronger and repay all those who have supported me, » the 30-year-old Kisenosato told reporters.

About his statement during the yokozuna ceremony, Kisenosato — whose real name is Yutaka Hagiwara — said that he « received many wonderful words, so I was at a bit of a loss. I just said what I was feeling now. » Regarding what he said about his accomplishments, Kisenosato said with a smile that he « kind of clammed up, » getting a laugh from those at the news conference venue.

It looked likely that Kisenosato would be made a yokozuna had he won any of last year’s summer, Nagoya or autumn grand tournaments. However, though the ozeki racked up plenty of match wins, he never quite managed to be on top at the end of the tourneys.

In fact, fellow rikishi Kotoshogiku and Goeido won championships earlier than Kisenosato.

With 69 victories in 2016, Kisenosato registered the most wins of anyone in the makuuchi division in a single year. Nevertheless, he never managed to get his hands on a tournament cup.

As 2017 dawned, Kisenosato finally got his heart’s desire: a tournament championship.

« For a long time, I was one victory short of winning a championship. It was frustrating, but I’m glad I pushed through it, » commented Kisenosato. « I thought I had to not get flustered and just keep on with my style of sumo. I grew up a lot last year. »

Kisenosato became a sumo wrestler at age 15, and was first coached by Tagonoura stablemaster Naruto (former Yokozuna Takanosato).

« If I hadn’t met Naruto, I wouldn’t be the person I am now, » Kisenosato said, and recalled his old coach telling him that « you’ll get to see a different view if you become a yokozuna. »

« I may be able to see things now that I wasn’t able to before, » said Kisenosato. « I want to grow so I can see those things. »

Kisenosato is the first Japan-born rikishi to be named a yokozuna in 19 years.

« I want to grow in a human way, and be the kind of yokozuna that earns respect, » he declared.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Kisenosato interview

Pour Kisenosato, ce tournoi restera mémorable

Pour Kisenosato, ce tournoi restera mémorable Le yokozuna Kisenosato a déclaré lundi que le tournoi …

Un commentaire

  1. Tres heureux pour le Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *