A la une :
Accueil » Tournois » Tournoi d'Osaka : Haru basho » L’Haru Basho 2020 se tiendra à huis clos pour la première fois en raison du coronavirus

L’Haru Basho 2020 se tiendra à huis clos pour la première fois en raison du coronavirus

Le président de la NSK Hakkaku
Le président de la NSK Hakkaku

L’Haru Basho se tiendra à huis clos pour la première fois en raison du coronavirus

OSAKA – Le tournoi de Grand Sumo de printemps, qui doit s’ouvrir le week-end prochain, se tiendra à huis clos pour la première fois de l’histoire en raison de la crise actuelle des coronavirus, a annoncé dimanche l’instance dirigeante du sport.

Le conseil d’administration de la Nihon Sumo Kyokai a pris cette décision lors d’une session extraordinaire à Osaka. Ayant déjà exclu la possibilité d’organiser la rencontre de 15 jours dans des conditions normales, la NSK a déterminé s’il fallait organiser l’événement à l’Edion Arena Osaka à huis clos ou l’annuler complètement.

« Nous avons pris cette décision pour aider à mettre fin à la propagation de l’infection », a déclaré la NSK sur son site Internet. « Nous demandons votre compréhension. »

Le tournoi était complet, avec plus de 7.000 spectateurs attendus chaque jour.

Alors que des tournois de Grand Sumo ont été annulés seulement deux fois dans le passé, le président de la NSK, Hakkaku, a déclaré que les administrateurs avaient validé cette décision pour les fans – même si les gens ne pouvaient pas y assister.

« Nous sommes désolés pour cet énorme désagrément pour ceux qui attendaient cela avec impatience », a déclaré Hakkaku. « Il y avait différents points de vue, mais il y avait un désir absolu de le garder pour le bien des fans. Ça va être très difficile pour les lutteurs, mais ils devront maintenir une forte volonté. »

A l’ouverture du tournoi, les projecteurs devraient se braquer sur le sekiwake Asanoyama. Une bonne performance à Osaka pourrait lui valoir une promotion en tant qu’ôzeki, le deuxième rang du sumô.

« Je n’arrive pas à m’imaginer qu’il n’y aura pas de fans dans les gradins, », a-t-il déclaré. « Mais parce que je crois que les gens vont m’encourager devant leur téléviseur, je dois avancer avec confiance. »

La rencontre sera télévisée sur la chaîne publique japonaise NHK, mais le tournoi sera annulé si un lutteur est déclaré touché par le virus, selon Hakkaku.

Cette décision intervient après que le gouvernement japonais a demandé mercredi aux opérateurs de lieux de sport et de divertissement d’envisager d’annuler ou de reporter les rassemblements de masse pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus.

Les grands tournois de Sumô ont lieu tous les deux mois.

En raison de la difficulté à trouver un lieu et un calendrier adaptés à toutes les personnes impliquées, la NSK avait déclaré qu’il était impossible de reporter le Haru Basho, deuxième grand tournoi de cette année.

Plusieurs autres organismes sportifs japonais ont pris des mesures au cours des prochaines semaines pour atténuer la propagation du virus, qui a entraîné plus de 900 cas d’infection au Japon, dont beaucoup liés à un bateau de croisière en quarantaine amarré à Yokohama.

La dernière annulation d’un grand tournoi de sumô a eu lieu en mars 2011 à la suite du scandale des matchs truqués. Auparavant, le tournoi d’été de 1946 avait été abandonné en raison d’un retard dans les travaux de rénovation de Ryogoku Kokugikan à Tokyo, qui avait été endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale. Enfin, le tournoi de juin 1945 pendant la guerre fut fermé au grand public, tandis que des vétérans de guerre blessés figuraient parmi les invités.

 

en Clic on the title bellow for article in English :

Spring Basho to be held behind closed doors for first time ever due to coronavirust

Spring Basho to be held behind closed doors for first time ever due to coronavirust

OSAKA – The Spring Grand Sumo Tournament, set to open next weekend, will be held behind closed doors for the first time in history due to the ongoing coronavirus crisis, the sport’s governing body said Sunday.

The Japan Sumo Association’s board of directors made the decision in an extraordinary session in Osaka. Having already ruled out the possibility of staging the 15-day meet under normal conditions, the JSA weighed whether to hold the event at Edion Arena Osaka behind closed doors or call it off completely.

“We made this decision to help end the spread of the infection,” the JSA said on its website. “We ask for your understanding.”

The tournament was completely sold out, with over 7,000 spectators expected to attend each day.

While grand sumo tournaments have been canceled twice in the past, JSA Chairman Hakkaku said the directors agreed to go forward for the fans — even if people would not be able to attend.

“To those many who were looking forward to this, we are sorry for this huge inconvenience,” Hakkaku said. “There were various viewpoints, but there was an absolute desire to hold it for the sake of the fans.”

“It’s going to be very hard for the wrestlers, but they will need to maintain strong wills.”

When the tournament opens, the spotlight is set to fall on sekiwake Asanoyama. A good performance in Osaka could earn him promotion to ozeki, the sport’s second-highest rank.

“Because there will be no fans, I can’t picture it in my head,” he said. “But because I believe people will be cheering me on from in front of their TVs, I have to go forward with confidence.”

The meet will be televised on Japanese public broadcaster NHK, but the tournament will be canceled if a wrestler is found to have contracted the virus, according to Hakkaku.

The move comes after the Japanese government’s request on Wednesday to operators of sports and entertainment venues to consider canceling or postponing mass gatherings to help prevent the spread of the new coronavirus.

Sumo’s grand tournaments are held every two months.

Due to the difficulty of finding a venue and a schedule suitable for all of those involved, the JSA had said it was impossible to postpone the spring tournament, the second meet of this year.

Several other Japanese sporting bodies have taken measures for the coming weeks to mitigate the spread of the virus, which has resulted in over 900 cases of infection in Japan, many linked to a quarantined cruise ship docked in Yokohama.

The most recent sumo grand tournament cancellation was in March 2011 in the wake of a match-fixing scandal.

The summer meet of 1946 was scrapped due to a delay in renovation work at Ryogoku Kokugikan in Tokyo, which had been damaged during World War II.

A June 1945 meet during the war was closed to the general public, while injured war veterans were among those invited to attend.

From : KYODO, AFP-JIJI

A lire également :

J12 – Aoiyama seul en tête

Aoiyama seul en tête Le maegashira Aoiyama a pris la tête du tournoi après que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *