A la une :
Accueil » Musée de Taihô

Musée de Taihô

Musée de Taiho

Le musée de Taihô à Hokkaido

Taihô est le second yokozuna le plus titré de l’histoire du sumo avec pas moins de 32 yûshô à son actif. Il a marqué à tout jamais l’histoire du sumo avec sa carrière que tous lui envie. Il n’est donc pas surprenant qu’un musée situé dans sa ville natale lui rende hommage. Visite.

Musée de TaihôC’est dans un tout petit village réputé pour ses sources thermales sur l’île de Hokkaido situé à l’extrême nord du Japon que se trouve un musée qui pourrait presque passer inaperçu s’il n’était pas dédié au meilleur lutteur de tous les temps : Taihô.

Bien que né sur une île encore plus septentrionale en 1940 (à Sakhaline), c’est dans le village de Kawayu Onsen que Taihô a passé son adolescence où il a vécu de 11 à 16 ans. Pour rendre hommage  à l’enfant du pays, un musée a vu le jour en 1984 pour y exposer des pièces de toute beauté. D’extérieur, la forme générale du bâtiment n’est pas sans rappeler celle du Kokugikan avec son allure pyramidale. Une statue de Taihô portant la tsuna est positionnée près de l’entrée comme pour garder les lieux.

 Le musée de Taihô met à disposition de nombreuses photographies allant de ses premiers pas dans le monde du sumo jusqu’à la fin des années 2010. Chaque espace du musée a un thème et retrace une période de sa vie voire même de ses vies : apprentis, lutteur confirmé, yokozuna, entraîneur, président de la Kyokai…

Les pièces les plus importantes sont sa (très grande) collection de trophées où l’on prend mieux en compte son incroyable carrière. Il y a également sa tsuna, les miniatures de ses portraits exposés au Kokugikan lors des yûshô. On y voit aussi des calligraphies exécutées par Taihô lui-même qui sont des plus réussies. Le musée ne se focalise pas uniquement sur le yokozuna et propose une initiation au sumo en vous expliquant les diverses facettes de ce sport comme le travail des gyôji  et des yobidashi dont des représentations tailles réelles vous montrent leurs costumes. Il y a aussi tout l’attirail des tokoyama, les coiffeurs officiels, avec un guide pour expliquer comment faire le chô mage.

Une petite salle aménagée avec un grand écran diffuse un film de 10 minutes revenant sur les moments phares de la carrière de Taihô. Bien que ce musée ne soit pas très accessible par sa position géographique il en reste néanmoins très complet et même s’il est difficile de tout résumer tant les découvertes sont nombreuses, il en reste un incontournable de milieu du sumo !

Nom : Musée commémoratif de Taihô – 川湯相撲記念館(大鵬記念館)
Ouvertures : tous les jours de juin à octobre : 5h30 à 21h
De octobre à mai : 9h00 à 17h00
Entrée : 400 yens
Adresse : 2 -1 -20 Kawayu Onsen, Teshikaga chô, Hokkaido
北海道弟子屈町川湯温泉2 – 1 – 20
Téléphone / fax : 015-483-2924
Accès : Gare JR de Kawayu Onsen
Site internet 


Afficher Musée de Taihô sur une carte plus grande

Galerie photo du musée de Taihô