A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Décès » Nishonoseki oyakata est décédé

Nishonoseki oyakata est décédé

Nishonoseki oyakata est mort 

Seul yûshô en makuuchi de Kongô
Seul yûshô en makuuchi de Kongô

Nishonoseki oyakata  (二所ノ関親方) vient de nous quitter à l’âge de 65 ans. Sa disparition coïncide avec l’annonce du décès mardi de l’ancien Tokitsukaze oyakata (lire  l’article).

Nishonoseki oyakata de son vrai nom Masahiro Kitamura est né à Fukagawa sur l’île d’Hokkaido en 1948. En 1964 à l’âge de 15 ans il intègre  la Nishonoseki beya, la même qui forma le yokozuna Taihô , et lutte sous le nom de Oyoshizawa.

Après un premier tournoi en maezumo, Oyoshizawa remporte le suivant en division jonokuchi en juillet 1964 en finissant sur un score parfait de 7-0. Après quelques années en makushita où sa progression est lente, il s’empare du trophée de cette division en mars 1969 à Osaka. Cette victoire lui permettra de combattre au prochain tournoi enfin chez les professionnels en intégrant la division jûryô alors qu’il ne pèse que 82 kg! Pour célébrer l’événement il change de shikona est devient Kongô (金剛).

Un an tout juste après sa promotion en jûryô, Kongô décroche deux fois consécutivement le championnat avec des scores de 12-3 en mai et juillet 1970. Ces deux yûshô le propulse chez les maegashira où sa prise de poids reste modeste mais il arrive malgré tout à tenir tête aux plus grands. Après avoir terminé en janvier 1974 lors l’hatsu basho sur un 10-5 alors qu’il occupait le rang de maegashira 6, Kongô est promu en sanyaku en devenant komusubi lors du tournoi suivant.

Redescendu comme maegashira 1 en septembre 1974 Kongô livre des combats spectaculaires ce qui lui vaut son premier kin boshi (victoire sur Kitanoumi) et un prix spécial qui le récompense pour sa performance (shukun shô).

L’année suivante sera la plus belle de sa carrière. Kongô obtient deux shunkun shô couronné par le yûshô lors du Nagoya basho 1975 ainsi qu’un kin boshi en finissant sur un score de 13-2. Pour le tournoi de septembre Kongô est promu sekiwake mais en finissant make koshi (6-9), il est rétrogradé pour redevenir maegashira. Kongô annonce son intai en 1976 lors de l’Aki basho.

Kongô devient Nishonoseki oyakata

Alors que son oyakata (ancien ôzeki Sagonohana) décède en 1975, Kongô épouse la seconde fille de son maître et reprend la Nishonoseki beya. Pendant ses années d’activité à la tête de la heya il aura produit plusieurs sekitori comme Hôô, Daitetsu ou encore Daizen.

Cependant, la mauvaise santé de Nishonoseki oyakata  décline progressivement et il est hospitalisé à la suite d’un accident vasculaire cérébral en octobre 2012. La Nishonoseki beya ferme ses portes en janvier 2013 avec ses trois lutteurs restants qui prennent leur retraite. Le personnel restant est transféré à la Mastugane beya.

Nom de lutteur (shikona) : Kongô Masahiro (金剛正裕)
Véritable nom : Masahiro Kitamura
Heya : Nishonoseki

Rang le plus haut atteint : sekiwake (septembre 1975)
Rang lors de son intai : maegashira 11

Son palmarès :

  • 1 fois champion en makuuchi
  • 2 fois champion en jûryô
  • 1 fois champion en makushita
  • 1 fois champion en jonokuchi
  • 3 kin boshi (contre le yokozuna Kitanoumi)
  • 3 shukun shô (meilleure performance)

Résultats de carrière : 449–414–0
Nombre de participations aux tournois : 74

Taille : 184 cm
Poids : 116 kg

 

Source : Asahi

A lire également :

Funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji Ce sont pas moins de 1000 personnes qui se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *