A la une :
Accueil » Actualités » scandale » Nouveau cas d’agression dans le sumo

Nouveau cas d’agression dans le sumo

Nouveau cas d'agression dans le sumo
Takayoshitoshi et Takanohana se retrouvent au coeur d’un nouveau scandale d’agression dans le sumo

Nouveau cas d’agression dans le sumo

Au lendemain des révélations où il a affirmé avoir attaqué un lutteur de rang inférieur, le juryo 14 Takayoshitoshi s’est retiré du tournoi, entraînant le sport traditionnel japonais dans un nouveau scandale.

Takayoshitoshi, 20 ans de l’écurie Takanohana, a avoué avoir battu un junior qui lui servait d’assistant (tsukibito), à plusieurs reprises, selon la JSA. L’incident fait suite à un autre scandale d’agression très médiatisé l’année dernière qui avait mené à la retraite du yokozuna Harumafuji.

« Je suis vraiment rempli d’un sentiment de regret« , a déclaré le jeune lutteur, qui a versé des larmes alors qu’il présentait ses excuses à son assistant.

Kasugano, le directeur des communications de la JSA, a déclaré que Takayoshitoshi avait frappé son préposé dimanche dans les vestiaires. Le lutteur, dont le vrai nom est Tsuyoshi Kamiyama, aurait perdu son sang-froid alors que son assistant tardait à le prévenir de l’heure de son combat.

Takanohana a déclaré à la presse : « Quelle que soit la raison, le recours à la violence est inacceptable, je ne peux pas le laisser monter sur le dohyô« .

L’oyakata a rapporté l’acte de violence de Takayoshitoshi et s’est excusé pour sa conduite lors d’une réunion extraordinaire du conseil d’administration de JSA, a dit Kasugano. L’association décidera des mesures punitives possibles contre Takayoshitoshi et Takanohana lors d’une réunion de son conseil d’administration le 29 mars.

Le monde du sumo a été secoué par une série de scandales ces derniers mois, notamment le cas de Takanoiwa, un autre lutteur appartenant à l’écurie de Takanohana, blessé à la tête par l’ancien yokozuna Harumafuji en octobre 2017.

Takanohana, qui était responsable des tournées régionales en sa qualité de membre du conseil d’administration de la JSA, a été en désaccord avec le corps du sumo sur le traitement de l’incident. Le chef de l’écurie a perdu ce poste en guise de punition, pour ne pas avoir signalé ostensiblement l’agression à l’association, bien qu’il ait signalé l’affaire à la police.

« J’ai enseigné à mes lutteurs que la violence est inacceptable, mais cet incident s’est tout de même produit« , a déclaré Takanohana aux journalistes. « Je suis surpris parce que Takayoshitoshi est un lutteur qui fait des efforts constants à l’entraînementMaintenant, c’est entre les mains de l’association.« 

La victime continue d’exercer pendant le tournoi. Il n’a pas été emmené à l’hôpital et ne portera apparemment pas plainte à la police.

Daichi Suzuki, le chef de l’Agence japonaise des sports, a fait écho aux propos qu’il a tenus à l’automne dernier après le scandale entourant Harumafuji.

« Je suis extrêmement déçu, l’association doit faire un peu d’introspection, elle doit ensuite réfléchir à la manière d’aborder les domaines dans lesquels elle ne fait pas assez« , a-t-il déclaré.

Takayoshitoshi, qui combattait pour la première fois de sa carrière en juryo, la même division que son frère Takagenji, ont attiré l’attention des médias pour être les premiers jumeaux à se classer chez les salariés.

Lors de sa réunion extraordinaire du conseil lundi, la JSA a également approuvé le retrait d’un lutteur de l’écurie Minezaki pour le tournoi en cours. Il a été révélé qu’il avait agressé au moins quatre fois un lutteur moins bien classé entre septembre et janvier.

en Click on the title bellow for article in English : 

Sumo wrestler pulls out of ongoing tournament for beating his junior

Sumo wrestler pulls out of ongoing tournament for beating his junior

A juryo-division wrestler on Monday pulled out of the ongoing Spring Grand Sumo Tournament a day after the revelation that he assaulted a lower-ranked wrestler, dragging the traditional Japanese sport into yet another scandal.

Takayoshitoshi, a 20-year-old wrestler from the Takanohana stable fighting in the second-tier division, admitted to beating the junior, who was serving as his attendant, a couple of times, according to the Japan Sumo Association. The incident followed a high-profile assault scandal last year that led to the retirement of a grand champion.

« I am really filled with a feeling of regret, » said the young wrestler, who shed tears as he spoke about the apology he offered his attendant.

Sumo elder Kasugano, the JSA’s communications director, said Takayoshitoshi had struck the attendant on Sunday in a dressing room at Edion Arena in Osaka. The wrestler, whose real name is Tsuyoshi Kamiyama, reportedly lost his temper as the attendant was late in notifying him of the time of his match.

Takanohana told reporters at his stable’s lodging in Kyoto, « Whatever the reason, the use of violence is unacceptable. I cannot allow him to stand on the sumo ring. »

The stablemaster reported Takayoshitoshi’s act of violence and apologized for his conduct at a JSA extraordinary board meeting held at the arena, Kasugano said. The association will decide on possible punitive measures against Takayoshitoshi and Takanohana at a meeting of its board of directors on March 29.

The sumo world has been rocked by a series of scandals in recent months, most notably the case in which Takanoiwa, a wrestler belonging to Takanohana’s stable, suffered head injuries at the hands of former yokozuna Harumafuji in a drinking session during a regional tour in Tottori Prefecture in October.

Takanohana, who was in charge of regional tours in his capacity as a member of the JSA’s board of directors, has been at odds with the sumo body over the handling of the incident. The stablemaster lost that post as punishment, ostensibly for failing to report the assault promptly to the association, despite reporting the case to the police.

« I have taught my wrestlers strictly that violence is a definite evil, but this incident happened, » Takanohana, a former yokozuna, told reporters. « I am surprised because (Takayoshitoshi) is a wrestler who makes a steady effort in training. »

« Now it’s in the hands of the association. »

The attendant continued his duties at the tournament. He was not taken to a hospital and apparently will not file a complaint with the police.

Daichi Suzuki, the head of the Japan Sports Agency, echoed the remarks he made last autumn after the scandal surrounding Harumafuji.

« I am extremely disappointed. The association needs to do some soul-searching. They must then consider how to address those areas in which they are not doing enough, » he said.

Takayoshitoshi, who was fighting in his first grand tournament in the second-tier division, and his twin brother Takagenji have drawn attention for becoming the first twins to rank in sumo’s top two divisions of juryo and makuuchi.

At its extraordinary board meeting Monday, the JSA also approved the withdrawal from the current tournament of a wrestler from the Minezaki stable following the discovery that he assaulted a lower-ranked wrestler at least four times from September to January.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Osunaarashi

Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route

Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route Le lutteur de sumo égyptien …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.