Accueil » Actualités » scandale » Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route

Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route

Osunaarashi est accusé d'avoir causé un accident de la route
Osunaarashi est soupçonné d’avoir enfreint les règles en conduisant une voiture et en causant un accident de la circulation.

Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route

Le lutteur de sumo égyptien Osunaarashi, a déclaré aux officiels du comité directeur de le JSA dimanche soir qu’il ne conduisait pas la voiture qui a provoqué un accident de la circulation mineur au Japon, plus tôt ce mois-ci.

Osunaarashi, qui lutte en division jûryô, a déclaré aux responsables que c’était sa femme qui conduisait la voiture dans la préfecture de Nagano quand sa voiture est entrée en collision avec une autre automobile. Il a précisé qu’il s’était ensuite placé sur le siège du conducteur pour protéger sa femme enceinte.

C’est un nouveau coup dure pour le sumo, qui est dévasté par une série de scandales. Des sources proche de l’enquête ont déclaré dimanche qu’Osunaarashi avait causé un accident de la circulation et qu’il était également soupçonné de conduire sans permis valide.

La JSA interdit aux lutteurs de sumo de conduire à la suite d’accidents de la route dans le passé.

L’association a annoncé dimanche soir qu’Osunaarashi se retirera du tournoi de janvier à partir de lundi, ajoutant que le lutteur n’avait pas signalé l’accident auprès de l’association.

Lire : Un sumo égyptien soupçonné d’avoir provoqué un accident en conduisant sans permis

Osunaarashi, 25 ans, est le premier lutteur de sumo d’origine africaine.

Le lutteur de l’écurie Otake a fait ses débuts en division makuuchi en 2013 et a atteint la première place comme maegashira en 2015.

Le sumo a été secoué par plusieurs scandales ces derniers mois, y compris une agression physique qui a conduit le yokozuna Harumafuji à démissionner en novembre. En janvier, c’est l’arbitre le plus élevé du sumo qui a annoncé sa démission après une affaire de harcèlement sexuellement auprès d’un arbitre adolescent.

en Click on the title bellow for article in English : 

Egyptian sumo wrestler Osunaarashi denies driving car that caused accident

Egyptian sumo wrestler Osunaarashi denies driving car that caused accident

Egyptian sumo wrestler Osunaarashi told officials of the ancient sport’s governing body late Sunday night he did not drive the car that caused a minor traffic accident in central Japan earlier this month, the officials said.

Osunaarashi, who competes in sumo’s second tier, told Japan Sumo Association officials it was his wife who was driving the car in Nagano Prefecture, but he moved to the driver’s seat after it collided with another car to protect the expectant mother.

In a fresh blow to sumo, which is reeling from a series of scandals, investigative sources said earlier Sunday Osunaarashi caused a traffic accident and is also suspected of driving without a valid license.

The JSA prohibits sumo wrestlers from driving following past traffic accidents.

The association announced late Sunday night that Osunaarashi will withdraw from the ongoing New Year Grand Sumo Tournament from Monday, adding the wrestler had not reported the accident to the association.

The 25-year-old Osunaarashi is the first African-born sumo wrestler.

The Otake stable wrestler made his elite makuuchi division debut in 2013 and reached No. 1 maegashira, the sport’s fifth-highest rank, in 2015.

Sumo has been rocked by several scandals in recent months, including an assault that led to the retirement of yokozuna Harumafuji in November. In January, the sport’s senior referee announced he would resign after he was found to have sexually harassed a teenage referee.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Harumafuji

Harumafuji au coeur d’un scandale

Harumafuji au coeur d’un scandale FUKUOKA – Le problème de la violence dans le monde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *