A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Décès » Ryûko Seihô est décédé

Ryûko Seihô est décédé

Ryûko Seihô est mort

Ryûko Seihô, un air de Kisenosato?
Ryûko Seihô, un air de Kisenosato?

Ce nom ne vous dit peut être pas grand chose mais c’est une personnalité du sumo qui est décédée vendredi. Ryûko Seihô (龍虎勢朋) de son véritable nom Tadakiyo Suzuki était un lutteur de la Hanakago beya (花籠部屋) qui s’était fait connaître dans les années 60 – 70 en devenant komusubi.

Ryûko Seihô lutteur

Ryûko Seihô a commencé le sumo au cours de l’automne 1957 lors du tournoi de Tokyo mais sa lente progression dans la hiérarchie du sumo l’obligea à passer plusieurs années dans la division makushita avant de remporter le trophée de cette division  lors de l’hatsu basho de l’année 1967 soit 10 ans après avoir débuté en jonokuchi.

Ryûko Seihô entame sa carrière professionnelle comme jûryô lors du tournoi d’Osaka de cette même année et tout juste un an après son premier titre il récidive en s’emparant du championnat de la division avec un score de 13-2. Au tournoi suivant Ryûko est promu maegashira 9 et ses premiers pas en makuuchi sont vite récompensés puisqu’il gagne son premier kantô shô pour avoir fait preuve d’un excellent esprit de combativité.

Ryûko Seihô acteur
Ryûko Seihô acteur

Les deux tournois suivants sont en revanche beaucoup moins bons et Ryûko se retrouve make koshi à deux reprises avant de pouvoir se reprendre. Le tournoi de mars 1969 lui est propice et en terminant avec 12 victoires celui qui est alors maegashira 9 se voit attribuer pas moins de deux récompenses, le kantô shô et le shukun shô. Au tournoi suivant il bat Taihô et décroche au passage son premier kinboshi en plus d’un second shukun shô!

Ryûko Seihô parvient l’année suivante à se hisser à son plus haut rang de sa carrière en devenant komusubi pour la première fois, un grade qu’il conserva pendant deux tournois consécutifs avant de le perdre en mai 1970. Cependant rien n’est encore terminé puisqu’à la fin de l’année au basho de Fukuoka il parvient à retrouver ce rang.

L’année 1972 sera pour Ryûko Seihô la pire de sa carrière à cause d’une blessure au tendon d’Achille l’obligeant à s’éloigner du dohyô pendant trois 6 mois ce qui le fit chuter en makushita. Après sa convalescence il retrouve toute sa puissance et remonte tant bien que mal dans le banzuke en devant une nouvelle fois champion de la division makushita en septembre 1972 et l’année suivante champion une seconde fois en jûryô.

En 1974 lors du tournoi de septembre alors qu’il est maegashira 9 il bat le yokozuna Kitanoumi et obtient son second kinboshi. En janvier 1975 Ryûko Seihô est parvenu tel un saumon à renouer avec son rang de sanyaku comme komusubi une dernière fois avant d’annoncer quelques mois plus tard son intai. Il resta comme coach à la Hanaregoma beya jusqu’en 1977 avant de quitter définitivement le sumo et de prendre un nouveau virage professionnel.

Ryûko Seihô l’acteur

Après avoir mis un terme à sa carrière de sportif Ryûko se tourne vers le cinéma où il joua dans des feuilletons télévisés ainsi que dans quelques publicités.

Il meurt à l’âge de 73 ans d’un infarctus du myocarde.

Nom de lutteur (shikona) : Ryûko Seihô (龍虎勢朋)
Véritable nom : Tadakiyo Suzuki 
Heya : Hanakago beya

Rang le plus haut atteint : komusubi (mars 1970)
Rang lors de son intai : maegashira 5

Son palmarès :

  • 2 fois champion en jûryô
  • 2 fois champion en makushita
  • 2 kin boshi (contre les yokozuna Taihô et Kitanoumi)
  • 2 shukun shô (meilleure performance)
  • 3 kantô shô (esprit de combativité)

Résultats de carrière : 563-511-48
Nombre de participations aux tournois : 110

Taille : 186 cm
Poids : 132 kg

Source

A lire également :

Funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji

1000 personnes aux funérailles de Chiyonofuji Ce sont pas moins de 1000 personnes qui se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *