A la une :
Accueil » Actualités » Dossiers » Shin sumo, le sumo au féminin

Shin sumo, le sumo au féminin

Shin sumo : le sport des « dieux » s’ouvre aux femmes

Shin sumo, le sumo féminnSi on trouve les premières traces de sumo féminin, longtemps appelé « Onna Sumo« , 500 ans après J.C, il ne retrouve ses lettres de noblesse qu’au début du 21ème siècle. C’est en octobre 2001, à l’occasion du 10ème Championnat du Monde qu’a été organisé le premier championnat du monde féminin à Aomori au Japon.

Pendant longtemps, les femmes étaient interdites, ne serait-ce que pour assister au combat. Cela constituait une profanation. Le Onna Sumo était pratiqué dans les maisons closes avec l’organisation de combat opposant les prostituées aux aveugles.

Contrairement au sumo traditionnel pratiqué par les hommes, qui a une très longue histoire et qui est associé à l’honneur, cette activité féminine liée à l’univers de la prostitution avait pour principal but de divertir un public masculin et devait par conséquent être considérée comme immorale.

Ce sport féminin fut définitivement interdit en 1926.

Notre avis : après Power Nippon et son dossier spécial sumo (voir l’article), voici un autre magazine en ligne qui traite un aspect plus original et fort méconnu : le sumo féminin! Un reportage très intéressant et bien illustré avec l’interview d’une lutteuse suisse. On aurait aimé que l’article soit un peu plus riche en contenu.

Shin Sumo est consultable directement sur notre site ou via Calaméo :

Consultez aussi Shin Sumo sur Calaméo

A lire également :

Aurora, lutteur russe de 271kg

Être sumotori, un problème de poids

Les lutteurs de sumo sont des sportifs mais leur corpulence et leur poids peuvent aussi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *