Accueil » Actualités » scandale » Takanohana rétrogradé suite à de nouvelles affaires

Takanohana rétrogradé suite à de nouvelles affaires

Takanohana rétrogradé suite à de nouvelles affaires
Takanohana et Takayoshitoshi ont été sanctionné par la JSA.

Takanohana rétrogradé suite à de nouvelles affaires

L’ancien yokozuna Takanohana a été sanctionné pour son absence lors dernier tournoi de printemps ainsi que pour son manque de surveillance de son écurie. Il a été rétrogradé jeudi de deux rangs par l’Association japonaise de sumo (JSA).

Les frictions dataient déjà de longue date entre Takanohana et l’instance dirigeante. La JSA craint que la popularité du sumo ne souffre à nouveau après des rumeurs de scandales et des critiques selon lesquelles ils n’auraient pas réussi à faire face à la violence en dehors du dohyô.

Jeudi, le conseil d’administration de la JSA s’est réuni pour décider de la punition envers Takanohana qui s’était excusé la veille pour son comportement lors d’une réunion extraordinaire entre anciens « toshiyori« .

Takanohana a encore été rétrogradé de deux rangs dans la hiérarchie de la JSA et se retrouve désormais au plus bas des sept grades. L’ancien champion cumule cinq rétrogradations depuis janvier.

Avec son nouveau statut, le principal intéressé (qui n’a pas réussi à retrouver son siège de directeur au conseil d’administration de la JSA lors des élections de février), ne sera pas éligible pour se joindre aux réunions du conseil d’administration .

Plus tôt ce mois-ci, il a été révélé que l’oyakata de 45 ans avait envoyé une lettre au comité du Bureau du Cabinet pour traiter du scandale de l’agression qui impliquait l’ancien grand champion Harumafuji et la victime Takanoiwa, un lutteur de son écurie.

Takanohana a choisi de ne pas être présent sur le site du dernier tournoi à Osaka pendant deux jours consécutifs, puis a expliqué plus tard sur le site officiel de son écurie qu’il avait des raisons acceptables d’agir ainsi.

Takanohana conférence de presse
Takanohana pendant la conférence de presse

Takayoshitoshi, un jeune lutteur de 20 ans appartenant à l’écurie de Takanohana, aurait frappé son assistant dans les vestiaires lors du précédent championnat à Osaka. Une fois que le scandale de Takayoshitoshi est apparu, Takanohana a retiré sa plainte contre la JSA et a déclaré qu’il était prêt à « recommencer à zéro« .

Pendant ce temps, Takayoshitoshi a reçu comme sanction une suspension d’un tournoi. Le lutteur de division juryo a été forcé de se retirer du championnat après les révélations de l’agression.

>> A lire : nouveau cas d’agression dans le sumo

Le sport traditionnel du Japon peine à se reconstruire une bonne image, avec le scandale qui a conduit à la retraite de Harumafuji en décembre, incitant même l’empereur Akihito et l’impératrice Michiko à annuler leur visite au tournoi de janvier.

Avant et après l’incident autour de Harumafuji, où le grand champion a blessé Takanoiwa, le monde du sumo a été secoué par une série de scandales qui ont gravement nui à sa réputation.

En janvier, l’arbitre en chef du sumo a démissionné pour avoir harcelé sexuellement un arbitre adolescent, et plus tôt ce mois-ci, le lutteur égyptien Osunaarashi a été incité à prendre sa retraite pour avoir été impliqué dans un accident de voiture.

en Click on the title bellow for article in English : 

Takanohana demoted again as Japan's sumo woes continue

Takanohana demoted again as Japan's sumo woes continue

Sumo elder Takanohana, who was faulted for his absence from the most recent Spring Grand Sumo Tournament and lack of supervision of the wrester from his stable, was handed a two-rank demotion by the Japan Sumo Association on Thursday.

With the longstanding friction between Takanohana and the governing body still an existing issue, the JSA faces fears of sumo’s popularity suffering again after reports of scandals and criticism that they have failed to address violence outside the ring.

On Thursday, the JSA board meeting convened to decide Takanohana’s punishment at Tokyo’s Ryogoku Kokugikan, a day after he apologized for his behavior at an extraordinary meeting for « toshiyori » sumo elders.

He was demoted two ranks within the JSA’s hierarchy to the lowest of the seven ranks, making it a total of five rank demotions he has suffered since January.

Takanohana, who failed to regain a director seat on the JSA board in February’s election, will not be eligible to join board meetings at his new rank.

Earlier this month, it was revealed the 45-year-old stablemaster submitted a letter to the Cabinet Office’s public certification committee over the JSA’s handling of the assault scandal involving former grand champion Harumafuji and victim Takanoiwa, a wrestler in his stable.

Takanohana opted not to show up at the tournament venue for two straight days, then later explained on his stable’s official website he has acceptable reasons for his behavior.

Takayoshitoshi, a 20-year-old wrestler from the Takanohana stable, allegedly hit his attendant in the dressing room during the spring meet in Osaka. Once Takayoshitoshi’s scandal surfaced, Takanohana withdrew his complaint against the JSA and said he is willing to « start over from zero. »

Meanwhile, Takayoshitoshi was given a one-tournament ban. The juryo-division wrestler was forced to pull out of the spring meet a day after revelation of the assault.

Japan’s ancient sport is struggling to rebuild its tarnished image, with the scandal that led to the retirement of Harumafuji in December causing Emperor Akihito and Empress Michiko to skip their New Year tournament visit.

Before and after the incident around Harumafuji, in which the grand champion injured Takanoiwa, a junior wrester, in an alcohol-fueled attack during the fall regional tour, the world of sumo had been shaken by a string of scandals that severely damaged its reputation.

In January, sumo’s chief referee resigned for sexually harassing a teenage referee, and earlier this month, Egyptian wrestler Osunaarashi was asked to retire as punishment for being involved in a car accident while driving without a license.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Osunaarashi

Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route

Osunaarashi est accusé d’avoir causé un accident de la route Le lutteur de sumo égyptien …

Un commentaire

  1. C’est moi ou il y aurait comme un petit air de Desperate Rikishi Life dans l’actualité de la lutte sumo en ce moment ? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *