Accueil » Banzuke

Banzuke

Juryo

Banzuke
Yokozuna et Ozeki
Makuuchi
Jûryô
Le bas du classement

Jûryô

Sagari

La différence entre le haut des makushita et le bas des jûryô est énorme. Pour la plupart des rikishi, l’arrivée en jûryô est eux leur meilleur souvenir ; pour certains, c’est mieux que de devenir ôzeki.

Quand vous devenez un rikishi jûryô, vous êtes sekitori, et à ce titre, vous pouvez porter pour les matchs un ô-ichô-mage (vos cheveux arrangés en un chignon élaboré en forme de feuille de ginko), un keshô-mawashi brodé, un mawashi  de couleur, et un sagari amidonné rigidement (les franges amidonnées qui pendent devant le mawashi), et vous prenez part au dohyô-iri. A la heya, vous utilisez un mawashi blanc pour les exercices, des kimonos de saison. Et surtout, vous pouvez avoir des tsukebito, vous êtes assis pour manger le premier et être servi par les deshi  des rangs inférieurs, vous pouvez avoir votre propre chambre et vous n’avez plus besoin de faire les corvées pour un autre rikishi ou pour la heya. Les rikishi non-sekitori , même en haut de la division makushita n’ont pas de tsukebito. Les yokozuna ont d’habitude quatre tsukebito, les sekitori en ont deux ou trois, en fonction de leur prestige et leur ancienneté. Dans le système actuel, il y a 28 jûryô .

Jûryô est le nom le plus couramment utilisé pour ce niveau mais les initiés les appellent Jumai-me.

Cérémonie du juryo dohyo ri (Kyûshû basho 2016) :