Accueil » Entraînement des lutteurs de sumo

Entraînement des lutteurs de sumo

La souplesse

L’entrainement
Les exercices d’endurance
Les exercices de souplesse
Les exercices de force
L’entrainement spécifique au combat

Les exercices de souplesse

Il s’agit sans doute de la partie la plus importante pour un rikishi. En effet, un lutteur sumo se doit d’être extrêmement souple.

Pour ce faire, il effectue régulièrement trois exercices :

Exercice de suriashiLe « suri-ashi » :

Il s’agit d’avancer, avancer, et encore avancer, sans décoller les pieds du sol, en position mi-accroupie, jambes écartées et buste penché vers l’avant. L’objectif recherché est de faire acquérir un centre de gravité aussi bas que possible, ce qui assure une meilleure stabilité pour pouvoir résister à la formidable poussée de l’adversaire. Le rikishi doit faire indéfiniment le tour du dohyô dans cette position.

Le « shiko »

Ce mouvement consiste à soulever latéralement une jambe aussi haut que possible, pour la redescendre en frappant vigoureusement le sol, suivi du même mouvement avec l’autre jambe, et ainsi de suite. Ce mouvement fait travailler à la fois l’équilibre, comme le suri-ashi, mais également la souplesse. Il est également utilisé lors de la préparation des combats sur le dohyô.

 

Exercices de shiko à la Tokitsukaze beya

Exercice de matawari


Le « mata-wari »

Il s’agit tout simplement pour le rikishi de travailler le grand écart ; le lutteur s’assoit par terre avec les jambes écartées, aussi près que possible des 180°C, avec chaque main au sol, ou aux orteils. Avec le temps, le rikishi doit être capable de se pencher en avant, jusqu’à ce que sa poitrine et sa tête touche le sol.