A la une :
Accueil » Actualités » Expositions » Le musée du sumo à 60 ans

Le musée du sumo à 60 ans

Le musée du sumo célèbre ses 60 ans

Le musée du sumo a 60 ans
Le musée du sumo a 60 ans

Pour cette dernière exposition de l’année, le musée du sumo termine en beauté en se rendant hommage pour son 60ème anniversaire.

Fondé alors que le Kokugikan était encore situé à Kuramae (de l’autre côté de la rivière Sumida), le musée a ouvert pour la première fois ses portes au public le 18 mai 1954 puis a été transféré à Ryôgoku le 9 septembre  1985 en même temps que l’édification du sumodrôme actuel.

Le musée a pour vocation de préserver une part de la culture du Japon en collectant de nombreuses  pièces liées au sumo, en les stockant et en les exposant. En plus de ces nombreuses attributions,  l’établissement joue un rôle majeur dans la diffusion du sumo en effectuant des recherches et des études sur ce sport. Le but est de contribuer à l’amélioration de la culture du sumo ainsi qu’à son développement.

Le tout premier directeur du musée, monsieur Tadamasa Sakai, a constitué une première base avec sa collection mais depuis, grâce aux dons de nombreuses personnes, le musée  du sumo rassemble actuellement environ 30 000 pièces différentes.

Cette sixième exposition annuelle regroupe certains chefs-d’œuvre comme des emaki (rouleaux peints) à l’époque où le musée était encore de taille modeste et retrace l’histoire de ses 60 dernières années avec l’évolution de sa collection.

Au fil du temps, les pièces se sont diversifiées  et on y trouve désormais de nombreux livres, des estampes, des figurines, des kesho mawashi, des banzuke, des photographies etc. Dresser une liste exhaustive est tout simplement impossible devant une telle abondance de richesses mais tout au début, la collection initiale de monsieur Tadamasa Sakai ne comptait « que » 3 700 pièces!

Le musée actuel est situé au rez-de-chaussée du Kokugikan dans une salle de 186,3 m². Il y a en plus de l’exposition permanente une partie utilisée pour les six expo annuelle.

Une rétrospective sur les précédents directeurs du musée retrace leur histoire, du fondateur jusqu’à l’actuel responsable :

  • Tadamasa Sakai, de 1954 à 1968
  • Tsuruzo Ishi, de 1969 à 1973
  • Dewanohana, de 1976 à 1987
  • Wakanohana I, de 1993 à 1996
  • Taihô, de 2005 à 2008
  • Mienoumi, depuis 2013

Comme à chaque fois, un petit film accompagne l’exposition. En prévision du basho qui approche, la vidéo revient en 10 minutes sur les lutteurs originaires du sud du pays, notamment de Kyûshû mais aussi d’Okinawa.

L’exposition est gratuite et se tiendra au Kokugikan jusqu’au 24 décembre. Pour plus d’informations, consultez notre rubrique dédiée au musée ou encore le site officiel.

 

A lire également :

expo tournoi janvier 1965

Tournoi de janvier 1965

Tournoi de janvier 1965 : le grand changement Dans le sumo, le système actuel n’autorise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *