Les lutteurs de l’écurie Miyagino, touchée par le scandale, rejoignent Isegahama

Ecurie Miyagino
L’écurie Miyagino à Tokyo.

Les lutteurs de l’écurie Miyagino, touchée par le scandale, rejoignent Isegahama

L’Association japonaise de sumo a annoncé jeudi la fermeture de l’écurie Miyagino, frappée par le scandale, dans un avenir prévisible et le transfert de ses lutteurs et d’anciens à l’écurie Isegahama.

L’ancien yokozuna Hakuho, vainqueur du record de 45 championnats, était le maître de l’écurie de Miyagino lorsqu’il a été révélé le mois dernier que son protégé de 22 ans, Hokuseiho, avait violenté à plusieurs reprises deux apprentis lutteurs.

Hakuho a reçu une rétrogradation et une réduction de salaire de la part de la JSA, tandis que le lutteur de makuuchi Hokuseiho, originaire de Mongolie et élevé à Hokkaido, s’est retiré du sumo à cause du scandale.

Les négociations pour le transfert étaient en cours depuis le tournoi de mars. Un plan initial aurait vu les membres de Miyagino divisés et envoyés dans différentes écuries, mais la JSA a préféré transférer l’ensemble de l’écurie dans une seule.

La dernière décision voit Hakuho suivre ses lutteurs et servir d’ancien à l’écurie Isegahama, où il recevra une rééducation pour devenir maître d’écurie.

« Cela ne veut pas dire que l’écurie (Miyagino) va disparaître. Elle va être temporairement sous contrôle« , a déclaré Sadogatake, responsable des relations publiques de la JSA, après une réunion du conseil d’administration à Tokyo. « Nous espérons que Miyagino oyakata formera à nouveau de bons lutteurs. »

Le maître d’écurie d’Isegahama (l’ancien yokozuna Asahifuji), et Asakayama (l’ancien ozeki Kaio), rendront compte de Hakuho à la JSA après chaque tournoi.

L’écurie Isegahama abrite une vingtaine de lutteurs, dont le yokozuna Terunofuji et le récent vainqueur Takerufuji, qui a remporté le tournoi de mars comme débutant en première division.

L’absorption de la vingtaine de lutteurs de Miyagino fera de Isegahama la plus grande écurie du sumo.

A lire également :

Tokitsukaze oyakata

Tokitsukaze demande à quitter la NSK

Tokitsukaze démissionne après avoir enfreint les règles COVIDL’Association japonaise de sumo (NSK) a imposé lundi …

Laisser un commentaire