Takerufuji surfe sur une vague de soutien après avoir remporté un titre historique

Takerufuji
Takerufuji a remporté le titre en makuuchi lors de sa première participation en division makuuchi.

Takerufuji surfe sur une vague de soutien après avoir remporté un titre historique

Takerufuji, nouvellement couronné champion du tournoi de mars à Osaka, a déclaré lundi qu’un flot de vœux de bonheur de la part de ses amis et de sa famille lui avait rappelé la réalité de sa victoire historique.

Le maegashira 17, est devenu dimanche le premier lutteur en 110 ans à remporter un championnat lors de ses débuts en première division, terminant le tournoi avec un score de 13-2.

« En étant contacté par tant de personnes différentes, j’ai réalisé que j’avais vraiment gagné« , a déclaré Takerufuji lors de la conférence de presse à Osaka.

Le lutteur de 24 ans originaire de la préfecture d’Aomori, de son vrai nom Mikiya Ishioka, a dû s’accrocher lors de son dernier match après s’être gravement blessé à la cheville la veille lors contre l’ancien ozeki Asanoyama.

Une défaite en finale contre le maegashira 6 Gonoyama, aurait ouvert la porte à une autre étoile montante, Onosato, pour égaler le résultat de Takerufuji et être départagés lors de séries éliminatoires pour le titre.

Takerufuji n’a pas faibli en repoussant Gonoyama afin de remporter la course au titre. Celle-ci comprenait des combats avec plusieurs adversaires des rangs supérieurs.

« Je voulais remporter le championnat de mes propres mains. Je suis content d’avoir pu terminer les 15 jours« , a déclaré Takerufuji.

Le lutteur de l’écurie Isegahama a déclaré qu’il avait pensé à s’absenter le dernier jour en raison de la douleur intense à la cheville, mais qu’il avait persévéré grâce aux encouragements de son camarade d’écurie, le yokozuna Terunofuji.

« Il m’a dit : ‘Tu peux le faire‘ », a déclaré Takerufuji, qui n’a montré aucun signe de blessure lors du combat décisif.

« Mon corps bougeait instinctivement, je n’en avais même pas conscience.« 

Les 11 victoires consécutives de Takerufuji à Osaka ont égalé le record du légendaire yokozuna Taiho, qui avait établi en janvier 1960 le plus grand nombre de victoires consécutives pour un débutant en première division.

Sa progression de débutant professionnel à vainqueur de la Coupe de l’Empereur en seulement 10 tournois a également été la plus rapide de l’ère moderne.

Le précédent lutteur à avoir remporté un championnat dès ses débuts dans la division makuuchi était Ryogoku en 1914.

A lire également :

Kirishima interview

Kirishima rend hommage à son homonyme en lui décernant le titre

Kirishima rend hommage à son homonyme en lui décernant le titreL’ozeki Kirishima a déclaré lundi …

Laisser un commentaire