A la une :
Accueil » Actualités » Banzuke » Natsu basho 2014 : le banzuke est disponible

Natsu basho 2014 : le banzuke est disponible

Natsu basho 2014 : le nouveau komusubi Chiyootori avec Kokonoe oyakata (ancien Chiyonofuji)
Le nouveau komusubi Chiyootori avec Kokonoe oyakata (ancien Chiyonofuji)

Natsu basho 2014 : banzuke du tournoi de mai

Le banzuke vient de paraître définissant les nouveaux rangs des lutteurs en vue du prochain tournoi qui se déroulera à Tokyo du 11 au 25 mai.

Voir le banzuke complet

Kakuryû,le nouveau yokozuna

La nouvelle n’aura échappé à personne, en remportant à Osaka le premier tournoi de sa carrière, l’ancien ôzeki mongol Kakuryû a été promu au rang suprême de yokozuna rejoignant ainsi ses compatriotes Hakuhô et Harumafuji.

Les sekiwake restent inchangés : Tochiôzan et Gôeidô

Au précédent tournoi il y avait trois sekiwake mais avec l’annonce de l’intai de Kotoôshû il ne restait plus que Gôeidô et Tochiôzan. Pour le natsu basho 2014 on retrouve les deux mêmes lutteurs à ce même rang. Gôeidô qui a remporté en mars dernier le shûkun shô après avoir terminé sur un excellent 12 – 3 sera sekiwake pour la 13ème fois consécutive, il égalise le record qui était détenu jusqu’alors par Kaio.

Deux nouveaux komusubi promus : Yoshikaze et Chiyootori

Yoshikaze qui s’était vu octroyer le le kantô shô après avoir fini sur un score final de 10 – 5 quitte enfin la division maegashira qu’il occupait depuis de nombreuses années pour enfin parvenir à son plus haut rang en intégrant les san’yaku à l’âge de 32 ans.

Chiyootori est lui aussi pour la première fois de sa carrière san’yaku mais contrairement à Yoshikaze, son ascension est beaucoup plus rapide puisqu’il a seulement 21 ans. Le jeune homme a fait ses premiers pas en makuuchi en mai 2013.

Arawashi et Sadanoumi débutent en makuuchi

Arawashi continue sont ascension dans le sumo après avoir fait ses débuts en jûryô en juillet 2011.

Sadanoumi atteint lui aussi le plus haut rang de sa carrière en devenant maegashira 17.

Ils sont de retour en makuuchi

Sokokurai, Hômashô, Tokitenku, Kyokushuho et Chiyonokuni sont de retour en makuuchi pour le natsu basho 2014.

Ils débutent en jûryô

Encore un lutteur originaire de Mongolie et qui devrait faire parler de lui dans les prochaines années : Ichinojo. Venant de la Minato beya, le jeune homme qui n’a disputé que deux tournois est déjà promu en jûryô après avoir fait ses débuts en janvier de cette année. Ayant seulement que deux défaites à son actif pour un total de 14 combats, un nouveau phénomène viendrait-il concurrencer Endô ?

Ils font leur retour en jûryô

Tosayutaka revient de loin ! Alors qu’il avait atteint le rang de maegashira 1 en juillet 2011 il est redescendu dans les bas fonds du sumô pour retomber jusqu’en division sandanme il a occupé le rang 84 ! Aujourd’hui Tosayutaka est enfin de retour chez les professionnels.

Sakigake revient en jûryô et parvient même à son plus haut rang après un bref passage en makushita lors du précédent tournoi.

Takanoyama, le seul sumotori de République Tchèque (et le plus léger) revient en jûryô après avoir fait le yoyo avec la division makushita.

 

L’actualité sur Dosukoi

Une galerie des yokozuna complète

Le site n’a pas chômé depuis le précédent tournoi, des changements visibles ont été effectués dans la section des yokozuna. Profitant de la promotion de Kakuryû à ce titre, il était judicieux de revoir les photos des lutteurs afin qu’elles soient cadrées parfaitement sur leur portait.

Voir la nouvelle galerie

L’interview du mois : Laurène Braibant auteur du court métrage « Sumo »

Comme entre chaque tournoi, Dosukoi s’intéresse à une personne ayant un rapport avec le sumo. Pour cette nouvelle interview, c’est Laurène Braibant qui a bien voulu répondre à nos questions et nous livre un regard original sur le sumo.

Lire l’interview

Le reportage du mois : l’exposition yokozuna et Raiden à la période Edo

C’est durant la période Edo qui s’étant de 1600 à 1868 que le Japon a connu l’âge d’or de sa culture. Si l’histoire du sumo est vieille de 2000 ans d’après certains experts, son aspect tel que nous le connaissons aujourd’hui ne s’est réellement développé durant cette ère. Le musée du sumo du Kokugikan consacre sa nouvelle exposition aux yokozuna de cette période ainsi qu’au plus fort de tous les lutteurs de sumo, le légendaire Raiden !

Lire l’article

Un lexique tout illustré

Le lexique employé dans le sumo peut être complexe, même pour les initiés ! Dosukoi dispose déjà d’une section expliquant tous ces termes mais c’est encore mieux en image ! Pour facilité la compréhension vous pouvez désormais cliquer sur les mots pour avoir une photo ou une représentation de chaque mot.

Voir le nouveau lexique

Un peu de nettoyage dans les archives et un nouvel affichage des photos

Quelques petites améliorations ont été apportées au niveau de l’affiche des photos du site et le nettoyage de printemps à commencé pour les archives en supprimant les vidéos des combats de la chaîne d’Araibira qui a été suspendue. Sur ce dernier point, le travail est toujours en cours et prendra encore un certain temps…

A lire également :

Kisenosato banzuke

Banzuke du Natsu basho 2017

Natsu basho 2017 : banzuke du tournoi de mai Le nouveau banzuke qui classe les lutteurs pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *