À une semaine de son coup d’envoi : quels seront les enjeux du tournoi de Juillet ?

Le tournoi de Nagoya arrive dans une semaine, et beaucoup d’éléments devraient rendre ce Basho passionnant. Que ce soit des changements dans le banzuke ou des arrivées en  première division, nombre de rikishis devront relever des défis particuliers, confirmer leur détermination. Alors, voici les principaux enjeux du tournoi qui nous attend, en 5 points.

 

Terunofuji imbattable ?

Avant de remporter le tournoi de Mai avec le record presque-parfait de 14-1, le Yokozuna n’avait pas combattu depuis Septembre 2022 lors d’un tournoi dans lequel il finira forfait, pour cause de blessure. Mais le dernier Basho en date nous a rappelé l’immense rikishi qu’il était : il a rarement été en difficulté. « Trop » rarement, pourrait-on dire. Terunofuji doit combattre avec d’importantes douleurs aux genoux et vraisemblablement, sa carrière est proche de la fin. Malgré cela, il reste le meilleur et combat parfois avec une insolente facilité. Il se dit qu’il viserait un 10ème titre avant de se retirer : il en est à 8. Après son retour soigné, le Yokozuna aura à cœur de confirmer lors du Nagoya Basho. Il pourrait atteindre un 9ème titre et il est plus que jamais favori au vu de son tournoi de Mai. Chaque match, chaque douleur, le rapproche inexorablement de la fin de sa carrière : sûrement qu’il vise de partir sur la plus haute marche.

Le grand test pour Kirishima

L’ex-Kiribayama est désormais ozeki. Une promotion attendue depuis longtemps par une bonne partie des admirateurs du lutteur mongol, régulièrement considéré depuis un an comme le troisième rikishi le plus talentueux de la division Makuuchi. Sa pression est grande, mais il ne nous a jamais habitué à un mental fragile. Il est particulièrement constant et pourrait enfin devenir l’ozeki qui se construira une place solide, ce à quoi Shodai et surtout Mitakeumi ont échoué. Il sera très intéressant de voir comment se débrouillera Kirishima dans cette nouvelle étape de sa carrière. De plus, un affrontement face à Terunofuji (qu’il n’est jamais parvenu à battre) sera particulièrement attrayant. Ce sont également les deux derniers vainqueurs des tournois en date.

De futurs ozeki ?

Peut-être qu’après le tournoi de juillet, nous aurons de nouveaux ozeki. J’insiste sur le pluriel. Plusieurs rikishis pourraient tout à fait aligner les 33 victoires requise pour accéder à la promotion. Ils auront alors une pression toute particulière à Nagoya.

Hoshoryu aura besoin de 12 victoires, il en va de même pour Wakamotoharu. Daieisho en aurait besoin de 11 ! Il n’est pas improbable de rêver d’une potentielle double-promotion. Nous verrons lequel de ces sekiwake s’en sortira le mieux.

Le retour triomphant d’Asanoyama

C’est depuis un an le feuilleton qui passionne les spectateurs. Depuis sa chute en Sandanme, l’ex-ozeki est revenu en puissance jusqu’au rang de maegashira n°4. Il semble en très bonne forme et paraît supérieur à nombre d’autres rikishis. Il pourrait redevenir san’yaku ce tournoi, ce qui représenterait le deuxième acte de sa quête de retour au deuxième rang honorifique, après le premier qui fût de revenir en première division, le tournoi dernier. Asanoyama manquait au sumo, il est revenu dans le cercle des lutteurs les plus impressionnants à voir combattre.

L’arrivée de Gonoyama et de Hakuoho

En Mai, la deuxième division Juryo nous avait offert un grand tournoi, avec Gonoyama et Ochiai (déosrmais appelé Hakuoho) qui avaient dû se retrouver en play-off à 14-1 chacun. Gonoyama s’était imposé, mais tous deux semblent représenter une nouvelle génération particulièrement prometteuse. Avec cette arrivée en Makuuchi, il faudra confirmer que toutes les éloges à leur égard sont justifiées. Une première à ce niveau est toujours un moment difficile, mais les qualités semblent être là. Gonoyama, avec son mental d’acier, devrait trouver sa place, et Hakuoho sait répondre à toutes les adversités, à seulement 19 ans ! Deux profils sensationnels qui vont devoir continuer à nous faire rêver. À noter que la Miyagino beya, l’écurie de l’ex-grand champion Hakuho, retrouve deux lutteurs en première division (Hokuseiho et Hakuoho), ce qui n’était pas arrivé depuis plus d’un an. Peut-être est-ce la signe d’une nouvelle période dorée pour cette beya.

 

Toutes ces observations sont autant d’éléments qui nous feront vivre un grand Basho. Il est évident que d’autres évènements peuvent se passer, loin de ce qui vous été exposé plus haut. Restons attentif à tout ce qu’un tournoi peut nous offrir. Je vous ai simplement proposé des clés qui vous permettront je l’espère de vivre plus intensément chaque combat !

 

A lire également :

Jour 12 – Nishikigi laisse revenir Hokutofuji en tête

Jour 12 – Nishikigi laisse revenir Hokutofuji en têteLe leader de ce matin et maegashira …

Laisser un commentaire