A la une :

Le yokozuna Kakuryû acquiert la nationalité japonaise

Le yokuzuna Kakuryû

Le yokozuna Kakuryû acquiert la nationalité japonaise

Déjà vainqueur de six Coupes de l’Empereur, le yokozuna Kakuryû a renoncé à sa nationalité mongole pour acquérir la nationalité japonaise.

En répondant à l’exigence de rester dans l’Association japonaise de sumo en tant qu’aîné après sa retraite, le joueur de 35 ans pourra désormais diriger sa propre écurie de lutteurs après la fin de sa carrière active.

Bien que la nationalité japonaise ne soit pas requise pour concourir en sumo, la citoyenneté est nécessaire si un lutteur souhaite devenir un oyakata (ancien) du sumo à la retraite et établir ou hériter d’une écurie.

Kakuryu est le quatrième yokozuna né à l’étranger à obtenir la citoyenneté japonaise après les lutteurs américains à la retraite Akebono et Musashimaru, et l’année dernière Hakuho (lui aussi d’origine mongole).

Kakuryu s’est battu hors de l’écurie Izutsu quand il a commencé sa carrière de sumo en 2001. Il a été promu au plus haut rang, celui de yokozuna, au printemps 2014.

Après la mort de l’oyakata Izutsu et la fermeture de l’écurie Izutsu en septembre 2019, il a déménagé dans l’écurie Michinoku. Le mois dernier, il a reçu un «avertissement» du « Conseil de délibération Yokozuna » après après avoir été forfait lors des trois derniers tournois en raison d’une blessure.

en Click on the title bellow for article in English : 

Yokozuna Kakuryu becomes Japanese citizen, opening door to becoming future stablemaster

Yokozuna Kakuryu, winner of six Emperor’s Cups, has given up his Mongolian nationality and acquired Japanese citizenship, an official government publication showed Thursday.

By meeting the requirement to remain in the Japan Sumo Association as an elder after retirement, the 35-year-old will now be able to run his own stable of wrestlers after his active career has ended.

Although Japanese nationality is not required to compete in sumo, citizenship is necessary if a wrestler wishes to become a sumo elder upon retirement and establish or inherit a stable.

Kakuryu is the fourth foreign-born yokozuna to obtain Japanese citizenship after retired U.S.-born wrestlers Akebono and Musashimaru, and Mongolian-born Hakuho, a still-active competitor who became a Japanese citizen last year.

Kakuryu fought out of the Izutsu stable when he started his sumo career in 2001. He was promoted to the highest rank of yokozuna in the spring of 2014.

After the death of the Izutsu oyakata and closure of the Izutsu stable in September 2019, he moved to the Michinoku stable. Last month, he was given a “warning” by the Yokozuna Deliberation Council after sitting out the last three tournaments due to injury.

Written by Kyodo

A lire également :

Le tournoi de Janvier 2021 aura-t-il lieu ?

Le tournoi de Janvier 2021 aura-t-il lieu ? Le grand tournoi de sumo du Nouvel …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *