A la une :
Accueil » Actualités » Le sumo salue l’équipe de football féminin

Le sumo salue l’équipe de football féminin

Le sumo salue l'équipe de football féminine
Nadeshiko, le surnom de l’équipe japonaise de football féminin

Le sumo félicite le parcours des Nadeshiko

Le magnifique parcours des Nadeshiko, le surnom donné à l’équipe nationale de football féminin, a été salué par l’ensemble des élites du sport traditionnel après leur écrasante défaite 5-2 en finale de la Coupe du Monde.

En pleine séance d’entraînement en vue du prochain grand tournoi de sumo qui débute ce dimanche à Nagoya, le yokozuna Hakuho a salué l’équipe nationale féminine qui s’est inclinée face aux Etats-Unis lors de la finale qui se tenait en Vancouver. Les japonaises perdent leur titre de championnes du monde qu’elles avaient obtenu en 2001.

« Au milieu de cette pression, elles ont bien fait de se battre jusqu’au bout lors de la finale. Plutôt que de baisser les bras, elles se sont données au maximum » a déclaré Hakuho,  le plus grand champion de l’histoire avec 34 championnats remportés.

Hakuho, vainqueur de sept tournois consécutifs puis de six autres, un record historique dans sa carrière, a admis les difficultés à renouveler un exploit quand on est champion. Ce n’est pas facile, il ne faut pas dédaigner l’échec.

« C’est quelque chose que seuls ceux qui ont été là peuvent connaitre » a t-il dit.

C’est un sentiment que son rival de longue date et parfois ennemi, l’ozeki Kisenosato, connait mieux que quiconque. Savoir ce que signifie d’être incapable d’être à la hauteur des attentes d’une nation qui repose sur vos épaules. L’ôzeki est déjà passé à côté d’une promotion au rang de yokozuna, le titre le plus élevé du sumo. Cherchant à devenir le seul yokozuna japonais actuel, Kisenosato a toujours échoué à relever le défi.

« Je comprends que trop bien comment les joueuses Nadeshiko doivent se sentir » a t-il déclaré.

Réactions des fans lors de la finale

Source : Japan Times

A lire également :

shibatayama

Shibatayama oyakata (ex Onokuni) condamné

Shibatayama oyakata (ex Onokuni) condamné Le tribunal du district de Tokyo a ordonné jeudi au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *