Accueil » Actualités » Lutteurs » Intai » Harumafuji prend sa retraite

Harumafuji prend sa retraite

Harumafuji prend sa retraite
Le yokozuna Harumafuji au coeur d’un scandale après l’agression d’un autre lutteur a présenté sa démission du sumo

Harumafuji prend sa retraite

Le grand champion Harumafuji a décidé de mettre un terme à sa carrière après avoir reconnu qu’il avait blessé le lutteur Takanoiwa lors d’une bagarre en état d’ivresse. C’est ce qu’a annoncé mercredi son maître d’écurie Isegahama oyakata.

Des sources ont indiqué qu’Isegahama oyakata a déposé la lettre de démission du yokozuna à l’Association Japonaise de Sumo (JSA) ce matin. Harumafuji tiendra une conférence de presse à 14h00 aujourd’hui à Fukuoka, où s’est terminé le dernier tournoi de l’année.

« En causant ces problèmes (il) a engendré des désagréments à l’Association de sumo ainsi qu’au public, cette décision souligne cette lourde responsabilité« , a déclaré Isegahama aux journalistes.

Harumafuji, âgé de 33 an, n’a pas la possibilité de conserver son statut d’ancien auprès de la JSA puisqu’il n’a pas la nationalité japonaise.

Harumafuji a avoué avoir agressé son compatriote de 27 ans Takanoiwa lors d’une soirée dans un restaurant-bar de la ville de Tottori, à l’ouest du Japon, pendant une tournée régionale fin octobre.

Harumafuji a déclaré à la police de Tottori qu’il avait frappé Takanoiwa avec ses mains, ses poings et une télécommande de karaoké.

Des sources séparées ont déclaré que Harumafuji avait été irrité par Takanoiwa qui tentait d’utiliser son smartphone alors qu’il était grondé pour son comportement par le yokozuna Hakuho, qui était également présent.

La police a interrogé Harumafuji ainsi que d’autres lutteurs y compris Hakuho témoin de l’agression. Harumafuji pourrait être renvoyé après des procureurs d’ici la fin de l’année pour cette agression, selon les sources de l’enquête.

Le maegashira Takanoiwa, qui a manqué le tournoi de Kyushu, a été diagnostiqué avec des blessures à la tête, dont une fracture présumée à la base du crâne et une fuite du liquide céphalo-rachidien.

Harumafuji s’est également retiré du tournoi dès troisième jour.

Depuis ses débuts professionnels en 2001 sous le nom initial de Ama, Harumafuji, dont le vrai nom est Davaanyam Byambadorj, a remporté neuf titres dont le dernier était en septembre alors qu’i était le seul yokozuna de la compétition.

Son record de 712 victoires le place à la sixième place des lutteurs de la division makuuchi à ce jour.

Harumafuji pesait 86 kg au moment de sa première pesée à l’âge de 16 ans pour aujourd’hui atteindre les 137 kg soit l’un des plus légers de la division.

En septembre 2012, il a été promu yokozuna, devenant le troisième lutteur mongol consécutif après Asashoryu et Hakuho à atteindre le prestigieux rang.

En 2010, le yokozuna Asashoryu s’est retiré du sumo suite à des allégations selon lesquelles il aurait attaqué un homme à l’extérieur d’une discothèque de Tokyo au milieu du tournoi du Nouvel An.

Les deux yokozuna, Harumafuji et Asashoryu ont tous les deux remporté leur dernier tournoi.

en Click on the title bellow for article in English : 

Grand champion Harumafuji to retire from sumo over assault incident

Grand champion Harumafuji to retire from sumo over assault incident

Grand champion Harumafuji has decided to put an end to his sumo career after admitting to injuring a lower-ranked wrestler in an alcohol-fueled assault, his stablemaster Isegahama said Wednesday.

Sources said Isegahama filed the Mongolian yokozuna’s letter of resignation with the Japan Sumo Association on Wednesday morning. Harumafuji will hold a press conference at 2 p.m. Wednesday in Fukuoka, where the last tournament of the year just concluded.

« By causing trouble (he) caused inconvenience to the sumo association and the public. The decision highlights this heavy responsibility, » Isegahama told reporters.

The 33-year-old Harumafuji, one of four wrestlers in the highest rank in the latest « banzuke, » does not have the option of retaining his membership in the JSA as a stablemaster as he does not have Japanese citizenship.

Harumafuji admitted to assaulting his compatriot Takanoiwa, 27, during a drinking event at a restaurant-bar in the western Japan city of Tottori during a regional tour in late October, investigative sources said.

Harumafuji told Tottori police that he struck Takanoiwa with his palms, fists and a karaoke machine remote control, the sources said.

Separate sources said Harumafuji was angered by Takanoiwa attempting to use his smartphone while being scolded for his behavior by yokozuna Hakuho, who was at the scene.

Police have questioned Harumafuji on a voluntary basis as well as others, including Hakuho, who were present. Harumafuji could be referred to prosecutors by the end of the year on suspicion of assault, according to the investigative sources.

Eighth-ranked maegashira Takanoiwa missed the Kyushu Grand Sumo Tournament that ended Sunday after being diagnosed with head injuries including a suspected fracture at the base of his skull and cerebrospinal fluid leak.

Harumafuji also withdrew from the tournament on the third day following media reports of the assault.

Since his professional debut in 2001 under the ring name Ama, Harumafuji, whose real name is Davaanyam Byambadorj, has won nine titles, his last coming at the autumn meet in September when he was the only yokozuna competing.

His record of 712 wins is the sixth-best by any makuuchi division wrestler to date.

Harumafuji was 86 kilograms (190 pounds) at the time of his first weigh-in as a 16-year-old, but he is now 137 kilograms (302 pounds), still one of the lightest in the sport’s top division.

In September 2012, he earned promotion to yokozuna, becoming the third consecutive Mongolian-born wrestler after Asashoryu and Hakuho to achieve the top rank.

In 2010, yokozuna Asashoryu retired from the sport following allegations that he attacked a man outside a Tokyo nightclub in the middle of the New Year tournament.

Both Harumafuji and Asashoryu had won the last meet of their careers where they competed on all 15 days.

Written by Kyodo

Crédits photo : Asahi

A lire également :

Brodik Henderson dit Homarenishiki

Homarenishiki quitte le sumo

Homarenishiki quitte le sumo C’est en lisant Tachai, le blog anglophone d’Andy, que j’ai appris la nouvelle, le jeune canadien Brodik …

7 commentaires

  1. Déçu… j’adorai ce yokosuna, rapide et très technique. Je pense qu’il va manquer au monde du sumo.

  2. Logique… Il y aura tout de même un intaï?

  3. Les mongols ne sont-ils pas un peu plus surveillés que les japonais quant à leur respect des traditions? (Ce qui ne leur donne pas le droit, bien sûr, d’attaquer leurs confrères à coup de bouteille de bière, mais expliquerait, peut être, ces deux retraites.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *