Accueil » Tournois » Tournoi de janvier : Hatsu basho » Finale – Tamawashi remporte son premier titre

Finale – Tamawashi remporte son premier titre

Tamawashi remporte son premier titre
Tamawashi lors de la parade accompagné de Kagayaki.

Tamawashi remporte son premier titre

Le sekiwake Tamawashi est devenu ce dimanche, le second lutteur le plus âgé à remporter son premier titre.

Le Mongol âgé de 34 ans a terminé son triomphe avec une 13e victoire, en battant le maegashira 9 Endo (10-5) pour la dixième fois en seize matchs. Tamawashi avait une victoire d’avance sur son plus proche rival, le sekiwake de 22 ans Takakeisho vainqueur du précédent tournoi.

Tamawashi s’est rapidement imposé face à Endo dès la charge, en le poussant en ligne droite avant que ce dernier ne perde son équilibre.

Le lutteur le plus âgé à avoir remporté un premier titre est son compatriote Kyokutenho en mai 2012 alors qu’il avait 37 ans et occupait le grade de maegashira 7. Après sa victoire, le champion est resté assis près du dohyo en attendant la fin des derniers combats tout en ne cessant d’essuyer ses larmes.

« Mes premières pensées sont de la gratitude envers tous ceux qui m’ont soutenu« , a déclaré Tamawashi. « Pendant si longtemps, j’ai voulu annoncer cette merveilleuse nouvelle à mon maître d’écurie et à sa femme, je peux enfin le faire.« 

« C’est un long travail. J’ai pu me concentrer, mais c’était long. Je suis heureux d’avoir pu faire cela et profiter de ce sentiment que j’ai maintenant. »

La victoire était un motif de double célébration puisque la femme de Tamawashi a donné naissance à un fils plus tôt dans la journée.

« C’est ce qui a de meilleur », a-t-il déclaré.

Tamawashi contre Endo
En battant Endo (à gauche), le sekiwake Tamawashi a remporté le premier titre de sa carrière à 34 ans.

Takakeisho (11-4) qui a manqué de décrocher un second titre consécutif, a affronté l’ôzeki Goeido (9-6) lors du dernier match du tournoi. Il est sorti du dohyo en moins de 2 secondes après la charge de l’ôzeki..

Bien que Takakeisho ait atteint le minimum pour une promotion comme ôzeki avec 33 victoires en trois tournois, sa piètre performance le dernier jour et son score de 9-6 en septembre ont mis sa promotion en suspens.

« Je veux faire de mon mieux (lors du prochain tournoi)« , a-t-il déclaré. « Quinze jours, c’est long. Je le savais déjà, mais j’ai encore beaucoup à apprendre. »

Le komusubi Mitakeumi a remporté un prix spécial pour ses performances exceptionnelles « shukun-sho » pour avoir vaincu les trois yokozuna du tournoi. Il termine avec un résultat de 8-4-3. C’était la première fois depuis la création du système des prix spéciaux «sansho» en 1947 qu’un lutteur ayant été absent (ici trois jours), se voyait attribuer l’un des prix.

Le komusubi a infligé au yokozuna Hakuho sa première défaite du tournoi lors de la 11e journée, ouvrant ainsi la porte à Tamawashi et à Takakeisho.

Hakuho s’est retiré après sa troisième défaite consécutive le jour 13, laissant le tournoi sans yokozuna. Son compatriote Kakuryu s’était retiré un peu avant à cause d’une blessure et le yokozuna japonais Kisenosato a mis un terme à sa carrière plus tôt dans le tournoi.

Mitakeumi, Tamawashi et Takakeisho
Mitakeumi, Tamawashi et Takakeisho

Tamawashi a remporté un prix « kanto-sho » pour son esprit combatif et un prix sa performance exceptionnelle, tandis que Takakeisho a reçu un prix « gino-sho » qui récompense sa technique.

L’ôzeki Takayasu a terminé le tournoi sur un 9-6 en battant t le Brésilien Kaisei (10-5).

Les lutteurs kachi koshi du jour sont :

Makuuchi : Meisei et Asanoyama
Jûryô : Daishoho et Sokokurai

Les lutteurs make koshi du jour sont :

Makuuchi : Aoiyama et Kotoeko
Jûryô : Kyokutaisei et Tokushoryu

en Clic on the title bellow for article in English :

34-year-old Tamawashi breaks through with New Year tourney title

34-year-old Tamawashi breaks through with New Year tourney title

Sekiwake Tamawashi became the second oldest wrestler in sumo’s current format to secure his maiden championship, winning the New Year Grand Sumo Tournament on Sunday, the tourney’s 15th and final day.

The 34-year-old Mongolian wrapped up his triumph with his 13th victory, beating No. 9 maegashira Endo (10-5) for the 10th time in 16th career bouts. Tamawashi had entered the day with a one-win lead over 22-year-old Takakeisho, who had won his maiden championship in November.

Tamawashi made quick work of Endo, receiving his charge, pushing him up, throwing him off balance with a couple of full-blooded shoves and then casting him down.

The oldest wrestler to win his first championship since sumo went to six grand tournaments a year in 1958 was his compatriot Kyokutenho, who secured his lone title as a No. 7 maegashira in May 2012 as a 37-year-old. With the title in his hands, Tamawashi sat by ringside, where we continually wiped at his eyes while the final bouts were fought out.

« My first thoughts were of gratitude toward all those who have supported me, » Tamawashi said. « For so long, I’ve wanted to tell my stablemaster and his wife this wonderful news, and now at last I can do it. »

« It’s a long slog. I was able to concentrate, but it was long. I’m glad I was able to do that and enjoy this feeling I have now. »

The victory was cause for double celebration as Tamawashi’s wife gave birth to a son earlier in the day.

« This is the greatest, » he said.

With a second straight championship out of reach, Takakeisho (11-4) faced ozeki Goeido (9-6) in the tournament’s final bout. He was run out of the ring in a heartbeat, carried out by the ozeki’s charge in 1.9 seconds.

Although Takakeisho met one standard for ozeki promotion, 33 wins over three grand tournaments, his poor performance on the final day, and his 9-6 record in September have put his promotion on hold.

« I want to do my best (in the next tournament), » he said. « Fifteen days is long. I knew that already, but I still have many lessons to learn. »

Komusubi Mitakeumi earned a « shukun-sho » Outstanding Performance prize for having defeated all three yokozuna in the tournament. He finished with an 8-4-3 record. It was the first time since the « sansho » three-prize system was established in 1947 that a wrestler who missed bouts due to injury received one of the awards.

Although he limped visibly except in the ring, the komusubi handed yokozuna Hakuho his first loss of the tournament on Day 11, opening the door for Tamawashi and Takakeisho to battle for the championship.

Hakuho withdrew after suffering his third straight loss on Day 13, leaving the tournament without a single wrestler at the sport’s highest rank. Fellow Mongolian grand champion Kakuryu pulled out due to injury and Japanese yokozuna Kisenosato closed the curtain on his career earlier in the tournament.

Tamawashi won a « kanto-sho » Fighting Spirit prize and an outstanding performance prize for the victory, while Takakeisho was awarded a « gino-sho » Technique prize.

Ozeki Takayasu finished the tournament with a 9-6 record by forcing out Brazilian No. 8 maegashira Kaisei (10-5).

Source : The Mainichi

Champions par division : 

Makuuchi : Tamawashi (13-2)
Sekiwake – Kataonami beya

Jûryô : Shimanoumi (13-2)
Est 11 – Kise beya

Makushita : Wakamotoharu (7-0)
Ouest 3 – Arashio beya

Sandanme : Asabenkei (7-0)
Est 15 – Takasago beya

Jonidan : Hatooka (7-0)
Ouest 17 – Kise beya

Jonokuchi : Roga (7-0)
Est 23 – Futagoyama beya

Prix spéciaux (sanshô) : 

Shukun-shô : Tamawashi (1er) et Mitakeumi (4e)
Performance exceptionnelle

Kantô-shô : Tamawashi (1er)
Meilleur esprit combatif

Ginô-shô : Takakeisho (1er)
Prix de la technique

Prochain rendez-vous : Osaka basho 2019

  • Parution du banzuke : 25 février
  • Début du tournoi : 10 mars
  • Fin du tournoi : 24 mars

Lieu : Osaka (EDION Arena)

Merci à tous d’avoir suivi le tournoi jour après jour sur Dosukoi mais l’actualité du sumo continue même en dehors des basho. Toutes les informations des événements à venir sont sur notre site. N’oubliez pas de nous rejoindre sur les réseaux sociaux, suivez-nous sur Facebook et Twitter et abonnez-vous à notre chaîne YouTube. N’hésitez pas à partager les articles sur ces réseaux et à les commenter.

Enfin, merci à Kintamayama ainsi qu’à Robert Mensing pour leurs vidéos quotidiennes ainsi qu’à tous nos lecteurs.

  • Makuuchi
  • Juryô
Rikishis
Score
Kimarites
Score
Rikishis
Takagenji
貴源治

(Juryo 2)
6-9
3-12
Daishomaru
大翔丸

(Maegashira 16)
Kagayaki

(Maegashira 12)
6-9
6-9
Yutakayama
豊山

(Maegashira 14)
Yago
矢後

(Maegashira 13)
9-6
10-5
Abi
阿炎

(Maegashira 10)
Ikioi

(Maegashira 11)
9-6
8-7
Asanoyama
朝乃山

(Maegashira 8)
Sadanoumi
佐田の海

(Maegashira 11)
9-6
9-6
Daieisho
大栄翔

(Maegashira 7)
Ryuden
竜電

(Maegashira 7)
6-9
7-8
Kotoeko
琴恵光

(Maegashira 15)
Meisei
明生

(Maegashira 12)
8-7
8-7
Onosho
阿武咲

(Maegashira 6)
Chiyotairyû
千代大龍

(Maegashira 6)
8-7
9-6
Takarafuji
宝富士

(Maegashira 10)
Daiamami
大奄美

(Maegashira 16)
4-11
3-12
Yoshikaze
嘉風

(Maegashira 5)
Kotoshôgiku
琴奨菊

(Maegashira 4)
6-9
6-9
Chiyoshoma
千代翔馬

(Maegashira 14)
Aoiyama
碧山

(Maegashira 5)
7-8
9-6
Hokutofuji
北勝富士

(Maegashira 2)
Shodai
正代

(Maegashira 3)
7-8
6-9
Ichinojo
逸ノ城

(Maegashira 1)
Tochiôzan
栃煌山

(Maegashira 1)
6-9
5-10
Shôhôzan
松鳳山

(Maegashira 3)
Nishikigi
錦木

(Maegashira 2)
7-8
8-4-3
Mitakeumi
御嶽海
(Komusubi)
Myogiryu
妙義龍

(Komusubi)
5-10
7-8
Okinoumi
隠岐の海
(Maegashira 4)
Endo
遠藤
(Maegashira 9)
10-5
13-2
Tamawashi
玉鷲

(Sekiwake)
Takayasu
高安

(Ozeki)
9-6
10-5
Kaisei
魁聖

(Maegashira 8)
Takakeisho
貴景勝

(Sekiwake)
11-4
9-6
Gôeidô
豪栄道

(Ozeki)
Rikishis
Score
Kimarites
Score
Rikishis
Ryuko

(Makushita 2)
4-3
8-7
Sokokurai
蒼国来

(Juryo 12)
Tsurugisho
剣翔

(Juryo 11)
8-7
6-9
Mitoryu
水戸龍

(Juryo 9)
Arawashi
荒鷲

(Juryo 10)
6-9
6-9
Akiseyama
明瀬山

(Juryo 7)
Shimanaoumi
志摩ノ海

(Juryo 11)
13-2
10-5
Chiyomaru
千代丸

(Juryo 6)
Enho
炎鵬

(Juryo 8)
9-6
10-5
Toyonoshima
豊ノ島

(Juryo 5)
Wakatakakage
若隆景

(Juryo 5)
7-8
8-7
Gagamaru
臥牙丸

(Juryo 14)
Kyokushuho
旭秀鵬

(Juryo 13)
9-6
7-8
Tokushoryu
徳勝龍

(Juryo 4)
Tomokaze
友風
(Juryo 4)
10-5
8-7
Hakuyozan
白鷹山

(Juryo 6)
Tobizaru
翔猿

(Juryo 10)
7-8
9-6
Ishiura
石浦
(Juryo 3)
Aminishiki
安美錦

(Juryo 3)
3-12
6-9
Hidenoumi
英乃海

(Juryo 8)
Kyokutaisei
旭大星

(Juryo 9)
7-8
8-7
Daishoho
大翔鵬

(Juryo 1)
Terutsuyoshi
照強

(Juryo 1)
8-7
7-8
Azumaryu
東龍

(Juryo 7)

A lire également :

Hakuho chute pour la première fois dans le tournoi

J11 – Hakuho chute pour la première fois dans le tournoi

Hakuho chute pour la première fois dans le tournoi C’est la grosse surprise de la …

4 commentaires

  1. Bon ben je me suis lamentablement raté.

    Le simpan en chef Onomatsu a annoncé que Takakeisho ne sera pas promu en grande partie à cause de ce qu’il a montré lors de ce dernier jour contre Goeido.

    Rendez-vous en mars ..

  2. Petite erreur je voulais dire « l’association est toujours MOINS regardante avec les rikishis japonais »

  3. Ravi pour cette homme de fer qu’est Tamawashi, rappelons qu’il n’a jamais été absent en 1151 combats et quinze ans de carrière. Belle récompense à 34 ans !

    Concernant Takakeisho le fait qu’il soit japonais devrait grandement favoriser sa promotion, l’association est toujours plus regardante avec les rikishis japonais, mais de toute façons Takakeisho enchaîne quand même yusho en novembre puis Jun-Yusho en janvier et après ses deux sanshô deux novembre il a cette fois-ci encore un sanchô, le seul qu’il lui manquait celui de la technique.

    Côté Ozeki, quand il était à 4-6 j’avais écrit que je pariais qu’il atteigne les 8 victoires et il ne m’a pas déçu, il finit même avec 9 victoires. Goeido est toujours très fort pour être kashi-kashi nettement moins pour gagner un yusho. Son tournoi de septembre 2017 m’avait marqué à ce sujet, il démarre sur un 10-1 puis s’écroule avec 3 défaites en 4 jours, perd le senshuraku et le play-off contre Harumafuji en quelques secondes sans donner l’impression de se battre.
    Je ne sais pas si Takayasu était blessé mais il a été tout juste bon pour un Ozeki sur ce tournoi. Le dernier Ozeki Toshinoshin a lui fait son second forfait en quatre tournois après un horrible départ vierge de victoires.
    Au soir du treizième jour je pensais que Mitakeumi allait faire forfait vu qu’il avait son kashi-koshi, il a continué sur une jambe deux jours de plus, je ne trouve pas ça très précautionneux vu qu’en plus il a perdu les deux derniers affrontements mais bon cela lui a permis d’avoir un prix spécial et les deux millions de yens qui vont avec donc tant mieux pour lui.
    Sinon j’attendais plus que 8-7 de la part d’Onosho je me pose encore la question est-ce un futur grand rikishi ou un rikishi qui restera en maegashira avec de temps en temps des incursions en komosubi ou sekiwake ? Il n’a certes que 22 ans..

    • très beau tournoi avec du suspense jusqu’au bout (on aurait pu avoir un play-off aujourd’hui) et des rebondissements quasiment tous les jours !!

      j’en retiens trois points :
      1 – La fin d’une époque avec les retraites de Kisenosato (qui restera a jamais l’homme pour qui le titre de Yokozuna été trop lourd à porter) et Takekaze qui glissé inexorablement dans les abimes de la division Juryo
      2 – Les résultats médiocres dans le haut du classement :
      des Yokozunas absents (Hakuho a gagné à plusieurs reprises sur le fil du rasoir : jour 2,4 et 5 notamment avant d’enchainer 3 défaites et de se retirer),
      des Ozekis décevants surtout en première semaine (à priori Takayasu souffrait d’une grippe),
      et pour les Maegashiras de #1 à#5, il faut noter que sur 10 lutteurs, 9 sont make-koshi !!!
      Seul Hokutofuji fait un tournoi positif (9-6) mais a bénéficié de deux forfaits.
      3 – le nombre importants de blessures : Kakuryu, Hakuho et Tochinoshin ont abandonné en cours de tournoi pour blessure, Kotoyuki, Chiyonokuni et Mitakeumi sont sorti sur chaise roulante, Ikioi et Sadanoumi ont eu l’arcade ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *