Hakuhô manquera le tournoi d’automne avec son écurie, interdite pour des cas de COVID

Hakuho, Ishiura et Enho, membres de l'écurie Miyagino
Hakuho, Ishiura et Enho, membres de l’écurie Miyagino

Hakuhô manquera le tournoi d’automne avec son écurie, interdite pour des cas de COVID

Le Yokozuna Hakuhô et tous ses camarades d’écurie rateront le tournoi d’automne de Grand Sumo à partir de ce week-end après que deux lutteurs de l’écurie Miyagino se soient révélés positifs au COVID-19, a annoncé lundi l’Association japonaise de sumo (NSK).

Le lutteur de dix-neuf ans Hokuseiho de la division juryô a été testé positif mercredi avant que d’autres tests dimanche n’aient révélé qu’un autre lutteur de division inférieure était aussi positif.

Le directeur des communications de la NSK, Shibatayama, a déclaré que les lutteurs, dont Hakuhô, détenteur du record de 45 victoires, et Ishiura, combattant également en makuuchi, sont en quarantaine à la maison.

La NSK avait jusqu’à présent interdit à des écuries entières de participer si un membre était positif dans les deux semaines avant le premier jour d’un grand tournoi de 15 jours.

Le tournoi d’automne débutera dimanche au Ryogôku Kokugikan à Tokyo, et l’absence de Hakuhô augmente les chances que le nouveau yokozuna, Terunofuji, puisse marquer sa promotion au plus haut rang avec un titre. Hakuhô lui avait refusé sa troisième Coupe de l’Empereur consécutive en juillet.

Hakuhô avait déjà raté le Grand Tournoi de Sumo de janvier après avoir été infecté par le COVID-19 et s’était aussi retiré au début de la compétition de mars, ayant besoin d’une opération au genou qui l’a tenu à l’écart du tournoi de mai.

Mais le joueur de 36 ans a rebondi en remportant le titre en juillet et avec le record du nombre de victoires, rendant une fiche parfaite de 15-0 à Nagoya, et battant Terunofuji pour le titre après que les deux soient entrés dans le match décisif de la dernière journée (kettei-sen) après 14 victoires consécutives.

« Il attire l’attention de manière à la fois positive et négative, mais l’atmosphère d’excitation (à l’intérieur des salles) est différente », a déclaré un haut responsable de la NSK à propos de Hakuhô, dont le style de lutte et l’attitude ont attiré les critiques au fil des ans comme n’étant pas dignes d’un yokozuna.

Un autre aîné du sumô a déclaré qu’il « ne voit personne d’autre que Hakuhô être capable de rivaliser avec Terunofuji » ; ce dernier était passé du deuxième rang d’ôzeki à la cinquième division jonidan en mars 2019 en raison d’opérations au genou et de problèmes de santé avant de faire un retour sans précédent.

La NSK prévoit de plafonner le nombre de spectateurs à 5.000, soit la moitié de la capacité du Ryogôku Kokugikan. La capitale est en état d’urgence jusqu’à dimanche, mais il est susceptible d’être prolongé.

Il n’y a eu aucune absence liée au COVID-19 lors des tournois de mai et juillet.

A lire également :

J12 – Un tournoi relancé !

Un tournoi relancé ! Alors que le Yokozuna Terunofuji semblait dominer le tournoi et rester …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *