Hakuhô testé positif à la COVID-19

Le yokozuna Hakuhô lors d’un entrainement avec Takayasu le 19 décembre 2020.

Hakuhô testé positif à la COVID-19

Il apparait peu probable que le yokozuna Hakuhô participe au prochain tournoi après l’annonce hier qu’il a été testé positif au nouveau coronavirus.

Le tournoi du Nouvel An commencera ce dimanche au Ryogoku Kokugikan de Tokyo.

« Je ne pense pas qu’il participera », a déclaré Shibatayama, directeur des communications de l’Association japonaise de sumo.

La JSA a déclaré que le grand champion d’origine mongole avait obtenu un résultat positif au test de réaction en chaîne par polymérase (dit Test PCR) effectué lundi et qu’il avait été hospitalisé.

L’homme de 35 ans a subi le test PCR après avoir remarqué un problème avec son odorat. Il est le premier lutteur parmi les rangs d’élite du sumo au sommet de la division makuuchi à être testé positif au virus.

Shibatayama a déclaré que tous les autres lutteurs de l’écurie Miyagino (celle de Hakuho) sont en cours de test, mais ne savait pas si ceux qui auront des tests négatifs seront autorisés à concourir sans en avoir, au préalable, parlé aux responsables sanitaires.

Hakuho souffre d’une blessure au genou et n’a pas terminé de tournoi depuis mars, date à laquelle il a remporté le tournoi du printemps à Osaka.

La rencontre du Nouvel An sera la première compétition après que Hakuho – ainsi que son compatriote yokozuna Kakuryu – aient reçu des avertissements officiels de la JSA suite à des absences et des retraits répétés liés à des blessures lors de tournois récents. L’avertissement est la réprimande la plus forte, juste avant la recommandation de retraite.

Hakuho avait participé à des séances d’entraînement conjointes au Ryogoku Kokugikan le mois dernier pour préparer son retour.

Le gyōji Kimura Motoki a également été testé positif lundi après s’être plaint de fièvre et de toux. Les membres de son écurie Minato, incluant le maegashira Ichinojo, devaient passer des tests PCR par précaution.

Vendredi, la JSA a annoncé un cluster à l’écurie d’Arashio, et notamment le maitre Arashio (ancien Sokokurai), le maegashira Wakatakakage, le lutteur de la division jūryō Wakamotoharu, huit stagiaires de division inférieure et un coiffeur.

Jusqu’à présent, la JSA n’a pas dit si le tournoi serait reporté ou autrement impacté en raison des récents tests positifs ou de l’état d’urgence potentiel qui est en cours d’évaluation pour la grande région de Tokyo.

En mai, le lutteur Shobushi, 28 ans, est décédé des suites de multiples défaillances d’organes liées au coronavirus après avoir été infecté.

A lire également :

Kakuryû ne prendra pas sa retraite malgré un cinquième retrait consécutif en tournoi

Kakuryû ne prendra pas sa retraite malgré un cinquième retrait consécutif en tournoi Le yokozuna …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *