A la une :
Accueil » Actualités » Lutteurs » Interviews » Hakuho évite la controverse sur ses remarques

Hakuho évite la controverse sur ses remarques

Hakuho évite la controverse sur ses remarqueslors d'une conférence de presse après avoir remporté le Haru basho 2015 à Osaka
Le yokozuna Hakuho donne une conférence de presse après avoir remporté le Haru basho 2015.

Hakuho évite la controverse sur ses remarques

KYODO Sakai, préfecture d’Osaka – Après avoir prolongé son propre record en remportant son 34ème championnat, lundi le yokozuna Hakuho a évité de parler au sujet de sa relation glaciale apparente avec le comité des juges qui est survenue à la suite de ses critiques formulées en janvier dernier.

Hakuho est devenu le deuxième homme à remporter six titres consécutifs à deux reprises avec sa victoire sur un score final de 14-1 lors du grand tournoi de sumo à Osaka. Le légendaire yokozuna Taiho en avait fait de même lors du tournoi de janvier en 1967.

« Je ne pensais qu’à me concentrer sur mon sumo. Ce fut une performance que n’importe qui en me regardant pouvait comprendre. Je suis heureux, j’ai accompli un effort important « , a déclaré Hakuho, dans ce qui semblait être une référence voilée à ses remarques polémiques de janvier.

Malgré ses réalisations, le ton est apparemment devenu froid entre le yokozuna mongol et le comité d’évaluation – pour ne pas mentionner les médias – à qui il n’a pas encore présenté d’excuses officielles.

Hakuho a suscité la controverse quand il a réprimandé les juges de l’avoir obligé à refaire un match contre l’ôzeki Kisenosato le jour où il a décroché son titre pour son 33ème titre enregistrant ainsi le record de tous les temps lors du hastu basho, disant que c’était « un sumo que même un enfant aurait été capable de comprendre.« 

Sauf pour les premiers et derniers jours du tournoi de printemps, Hakuho a tourné le dos aux journalistes dans les vestiaires pour éviter de répondre aux questions. Lorsqu’on lui a demandé la raison pour laquelle il restait silencieux, il a dit : « C’est fini. J’ai eu beaucoup de choses en tête mais je n’étais pas en mesure de les exprimer. « 

Hakuho a subi une seule défaite contre son compatriote Terunofuji, qui a terminé sur un score de 13-2 pour ses débuts en tant que sekiwake. Le jeune homme de 23 ans pourrait être le prochain lutteur à viser une promotion au rang d’ôzeki.

« Du point de vue d’un yokozuna, je veux me dresser sur son chemin. Il me donnera la motivation de me battre « , a déclaré Hakuho.

Source : Japan Times

Hakuhô - 白鵬

Hakuhô Shô (alias Munkhbat Davaajargal). Fils d’un grand champion de lutte mongole, Hakuhô débute le sumo en 2001 alors qu’il ne pèse que 62 kg. Il obtient son premier titre en mai 2006 et devient ôzeki l’année suivante. Il est promu yokozuna en juillet 2007 puis en janvier 2015 devient le recordman historique du nombre de titres.

A lire également :

Goeido vainqueur aki basho 2016

Goeido, prochain yokozuna japonais?

Goeido, prochain yokozuna japonais? Goeido est devenu le premier ôzeki kadoban de l’histoire à soulever …

5 commentaires

  1. J’entends bien que le Yokozuna se doit d’etre exemplaire…. mais quand meme… limites… limites sur ce coup là les nippons…..

  2. Non mais de toute façon on sait tous pourquoi… Le Japon, bien que sa culture et son histoire soit l’une des plus riches du monde, il est aussi un des pays les plus protectionniste tant sur la capitalisation, l’industrie et même les hommes !! Alors on peut tergiverser pendant 30 ans, je suis sûr que la pénibilité d’un japonais à ne pas accéder au rang de Yokozuna et ce, depuis des années, doit jouer inconsciemment ou pas sur l’esprit de tout les officiels du Sumo !!
    Hakuho étant un Yokozuna Mongol et succédant au très sulfureux Asashoryu, doit être attendu au tournant par le comité des juges, officiels etc… Il y a la non pas du racisme, mais au moins un chauvinisme poussé à l’extrême qui fait que les lutteurs étrangers doivent être vraiment irréprochable… car franchement la phrase d’Hakuho ne méritait aucune polémique !! Qu’ils écoutent les déclarations des footeux, là il y a de quoi être choqué ^^
    Moi aussi ce genre d’histoire m’enèrve un tantinet, même l’arbitre qui a pris sa retraite n’a même pas parler des records qu’était en train de battre Hakuho dans ces déclarations, seulement  » qu’il regrettait qu’il n’y ai pas de Yokozuna japonais !! La messe est dite !!

  3. Franchement, est-il encore opportun de revenir sur les propos tenus en janvier ?! Et en quoi les médias , qui en font abusivement leurs choux gras, mériteraient-ils qu’on leur présente des excuses ? Une suggestion surprenante sauf si on souhaite remettre le couvert indéfiniment et inutilement.

    • Idem, ces remarques m’exaspère au plus au point. J’ai envie de leur dire (aux membres de la NSK et aux médias) : mais apprécié à sa juste valeur Hakuhô, et si vous n’êtes pas content essayez de faire même la moitié de ce qu’il a réalisé. Je ne suis pas sûr que la plupart de ces gens pourront revivre de telles événements dans leur vie. Si ces remarques étaient venues de Kisenosato je ne suis pas sur qu’ils en auraient fait un tel foin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *